icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube      

(Test) Ifi Audio : iDac + iUSB Power

iFi iDac iUSB intro

Ifi Audio est un nouvel acteur dans le monde de la musique dématérialisée proposant des solutions assez innovantes et musicales. Nous avons déjà testé l'ampli casque + Dac iCan dans notre guide casque 2014, voici venir le temps du convertisseur iDac que nous avons testé avec et sans une alimentation additionnelle iUSB Power.

Notes : etoile-rougeetoile-rougeetoile-rougeetoile-rougeetoile-grise (4/5)

Les raisons du succès que connaît rapidement la firme iFi Audio depuis son arrivée sur notre marché tient au fait que dernière cette marque s'en cache une autre (moins connue en France), Abbingdon Music Research (AMR) très réputée en Grande-Bretagne et qui produit des appareils assez haut de gamme. Ainsi, les concepteurs de ces petits appareils nomades ont été pêché dans les technologies développées pour les autres appareils afin de proposer des solutions assez réussies sur le terrain, à la fois de la musicalité que celle de l'optimisation des appareils. Ainsi notre test d'aujourd'hui se porte à la fois sur l'iDac, un petit convertisseur autoalimenté avec une sortie ligne et une pour un casque audio, et à la fois, sur un autre appareil, l'iUSB Power, une alimentation externe plus musclée, ces deux équipements étant reliés par un câble que propose ce constructeur, le Gemini.

L'iFi iDac : un Sabre en poche

L'iFi iDac se présente sous la forme d'un petit châssis argenté disposant d'une unique entrée USB asynchrone dont l'interface est prise en charge par une puce XMOS, la même que sur les appareils haut de gamme AMR, à laquelle s'ajoutent trois horloges de haute précision. Afin que le signal numérique soit converti en analogique le choix des concepteurs s'est porté sur une puce Sabre 9023ES, 32 bits, avec rapport signal bruit de 112 dB (les puces Sabre proviennent de Chez ESS, une marque américaine dont certains fabricants raffolent, pour les qualités sonores de ses composants, comme Audioquest ou Meridian pour ne citer qu'eux).
L'iDac peut donc traiter des signaux allant jusqu'à 24 bits/192 kHz, un pilote sera donc nécessaire avec un ordinateur PC. Il est à noter que le signal numérique ne subit aucune altération d'aucune sorte (du type 'upsampling') afin de préserver son caractère 'bit-perfect' jusqu'à la conversion finale en analogique. Ce DAC bénéficie également d'une technologie dite Direct-Drive qui supprime tout condensateur de couplage sur le trajet du signal, et nous le savons bien, moins il y a de composants, et meilleur sera le son dans la plupart des cas. La coque est tout en aluminium anodisé avec des connecteurs RCA plaqués or (sympathiques pour le prix). Une prise mini-jack 3.5 mm pourra servir pour le branchement d'un casque avec une puissance de sortie de 150 mWatts sous 15Ω et deux RCA plaquées or serviront pour une connexion à un péamplificateur ou même des enceintes amplifiées.

iFi iDac iUSB 5

L'iFi USB Power : une tension parfaite

Utilisé seul, l'iDac sera alimenté uniquement via la prise USB de l'ordinateur, ce qui n'offre pas les meilleures conditions pour lui (parasites, bruits, interférences de toutes sortes). Les concepteurs ont donc pensé et réalisé une alimentation supplémentaire qui va, et c'est le sujet de notre test, permettre une parfaite séparation des données audio (DATA) et électriques (5 V). D'un côté de l'iSUB Power, nous trouvons une prise USB-B dans laquelle va se connecter la source (l'ordinateur), et de l'autre deux ports USB-A que l'on va connecter au iDac grâce à un câble appelé iFi Audio Gemini. La première USB-A véhicule les données + une tension de 5 V, et la seconde uniquement de la tension. Utilisé avec un câble double, on sépare le flux des données et électriques, supprimant par la même occasion les bruits inhérents au fonctionnement de l'ordinateur connecté, bruits venant des composants, du (ou des) disque dur et de la ventilation. A cela s'ajoute bien entendu qu'un DAC externe permet au message sonore d'échapper à son passage sur la carte mère de l'ordinateur comme cela se passe avec une carte son interne rajoutée.

Ce boitier, et c'est important, a aussi un rôle de filtrage et de régulation du courant de son alimentation externe. Ce circuit a été conçu par Thorsten Loesech qui est à la charge de la conception des produits ARM qui s'est lui-même inspiré des travaux de Walter Jung en la matière. Ce circuit est parfaitement compatible avec la norme USB 2.0 audio (480 Mbit/s) et respecte son impédance de 90 Ω. De plus, et grâce à un petit commutateur situé sur l'une des deux faces, il est possible de séparer la masse entre l'ordinateur et le convertisseur afin de limiter encore toutes interférences entre les deux appareils, à la manière d'une isolation galvanique en quelque sorte (technologie IsoEarth). Cette super alimentation peut également servir à d'autres appareils que l'iDac, la tension de sortie sur la seconde USB-A étant fixée à 5 Volts. Le châssis de cette alimentation de course est de même nature que le convertisseur avec le choix de l'aluminium afin d'assurer une bonne isolation des interférences. Précisons que cette alimentation pourra servir à d'autres convertisseurs que le seul iDac iFi Audio, ce qui la rend parfaitement polyvalente dans son usage.

Ecoute

Pour effectuer ce test, nous avons dans un premier temps relié l'iDac à un ordinateur (Mac ProBook) en mode simple mais avec un câble de très bonne qualité (Wireworld), puis nous avons intercalé l'iUSB Power avec un cordon double Gemini, cet ensemble étant à la fois connecté à notre système audio (électronique Goldmund + enceintes Pierre-Etienne Léon Alycastre) et à un casque audio Denon AH-D600. L'installation du iDac sur MAC reste très simple à effectuer aucun besoin de réglage et le player (logiciel de lecture) utilisé fut le JRiver configuré pour la circonstance.

Lors du test de l'iCan inclus dans notre guide casque 2014, nous avions constaté des qualités associant une excellente homogénéité sonore sur toute la bande passante, une homogénéité qui se déparait jamais d'une grande joie de vivre. Un son vivant, musclé et sans artifice, ni dans le haut du spectre, ni dans le bas d'ailleurs. Et bien nous retrouvons et c'est d'une logique implacable, les mêmes qualités avec l'iDac qui est manifestement bourré du même enthousiasme, mais qui sait en même temps, avoir une grande rigueur sur l'établissement des timbres. Toutes ces qualités nous avaient plu avec l'iCan, nous reportons notre sentiment de satisfaction sur l'iDac.

iFi iUSB int2

Nous sommes ensuite passés au couple iCan + iUSB Power avec câble Gemini et immédiatement les améliorations nous ont sautés aux oreilles. Le son est tout de suite plus défini, plus "résolvant" restituant un nombre de micro-détails qui apparaissent avec une meilleure acuité. Les lignes mélodiques et rythmiques sont bien mieux soulignées, dotées d'une nervosité encore accrue. On a la sensation que les musiciens franchissent un pas vers nous, l'image ne gagnant par forcément en largeur, mais en précision et en focalisation. Les graves sont bien plus profonds mais surtout plus nets et mieux tenus. Idem pour les aigus qui semblent à la fois plus lumineux et plus denses. De même, les attaques de notes augmentent en précision, les tempos des interprétations aussi ; tout semble encore bien plus vivant se parant de plus de gravité. Bref, tout est mieux, plus réaliste quant à la dynamique restituée et le nombre de détails ajoutent son lot de véracité à l'ensemble. Acquérir en premier lieu ou dans un second temps, cette super alimentation s'avère un moyen de faire évoluer un appareil déjà très appréciable. Saluons comme il se doit l'idée qu'ont eue les ingénieurs de concevoir cette super alimentation qui permet de pousser bien plus loin les qualités de ce convertisseur et par la même de tous autres modèles du même genre. Une idée à retenir pour les propriétaires d'un convertisseur autoalimenté portable.

Spécifications du iDac

• Rapport signal/bruit : > 111 dB (A)
• Dynamique (-60dBFs) : > 111 dB (A)
• Diaphonie : < -102 dB (1 kHz)
• Distorsion (DHT) : < 0.005 %
• Jitter : inférieur aux limites de mesure
• Réponse en fréquence : 3 Hz → 33 kHz +0.1/+0.3 dB
• Sortie RCA (fixe) : 2.0 V
• Section casque :
• Puissance : > 150 mW (15 Ω)
• Tension de sortie : > 3.3 V (> 100 Ω)
• Rapport signal/bruit : > 97dB(A) (400mV/300R)
• Distorsion (DHT) : < 0.003 % (400mV/300R)
• Impédance : < 1 Ω
• Dimensions : 158 x 68 x 28 mm (PxLxH)
• Poids : 193 g
Prix : 299 €

Spécifications du iUSB Power

• Tension de sortie : 5 Volt dc (+/- 0,5%)
• Courant de sortie : 1 A
• Facteur de bruit : 0,1 μV (0,0000001 V)
• Tension d'entrée : 100/240 Vac , 50/60Hz
• Dimensions : 158 x 68 x 28 mm (PxLxH)
• Poids : 195 g
Prix : 199 € (+ câble Gemini 0.7 m : 179 €)

Site du distributeur : www.elitediffusion.com


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework