icon facebook icon youtube icon qwant icon tumblr icon pinterest icon rss

Test Audiovector QR3 : des enceintes colonnes audiophiles, luxueuses et rapides

Audiovector QR3 test ON mag

Le manufacturier danois Audiovector va sans doute faire bien des heureux avec sa nouvelle série QR qui se compose d’enceintes Hi-Fi très abouties, mais d’un prix encore abordable par rapport aux habituelles productions de la marque. Les colonnes QR3 que nous testons ici en font partie. Elles sont magnifiquement dessinées, ont été fabriquées dans le même esprit de rigueur que les autres productions de la marque avec, en plus, un tweeter à ruban Air Motion Transformer (AMT) et deux haut-parleurs de médium/grave de conception maison. Jolies certes, mais sont-elles aussi musicales ? A vous de le découvrir.

---------
RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES EN LIGNE.
---------

Depuis le tout premier modèle Trapez, le succès ne tarit pas pour la marque danoise Audiovector lancée par un certain Ole Klifoth à la fin des années 70. La qualité de fabrication des enceintes produites ressemble plus à de la haute couture que du prêt-à-porter, ceci explique en grande partie les nombreuses récompenses reçues depuis les premiers pas de cette marque. Cette philosophie fondée sur l’excellence est à l’image de tous produits de luxe et trouve ses racines à la fois dans le très haut degré de fabrication, le souci de chaque détail, un choix de finitions impressionnant comme une mise au point méticuleuse ; du sur mesure en un mot. Et plus rare, Audiovector offre un programme complet de mise à jour des enceintes de son catalogue baptisé IUC (Individual Upgrade Concept). C’est la seule et unique entreprise de ce secteur à offrir une telle évolutivité de ses produits. Les possesseurs d’une enceinte de ce fabricant peuvent la faire évoluer au gré de leurs envies et possibilités financières.

Audiovector QR3 2

Pour donner un exemple concret, chaque modèle de la série haut de gamme SR se décline en plusieurs versions : Super, Signature, Avantgarde et Avantgarde Arreté. Le propriétaire d’une Super par exemple peut graduellement faire évoluer son enceinte vers les versions plus poussées au fil du temps et il ne lui sera plus nécessaire de revendre sa version de base pour évoluer au sein de la gamme SR. Pour cela, un retour dans les ateliers Audiovector est nécessaire et une fois arrivée, cette enceinte va subir un nombre impressionnant de modifications : haut-parleurs, filtre, câble, bornier, amortissement et même une remise à neuf de l’ébénisterie. C’est une démarche assez inédite dans le petit monde de la Haute Fidélité et qui mérite bien que l’on le signale.
Malheureusement, et pour des questions de budget, la nouvelle gamme QR n’offre pas cette évolutivité, ce qui par ailleurs est bien compréhensif. Aujourd’hui, elle ne compte que deux modèles : la colonne QR3 et une enceinete de bibliothèque QR1, elle devrait être suivie d’ici peu d’un caisson de grave QR-Sub, d’une voie centrale QR C et même de satellites QR Wall ; un système complet aussi bien conçu pour la Hifi que le Home Cinéma.

Les nouvelles QR3 en détail.

Habituée à des productions entièrement faites main dans son atelier de Nordhavn au Danemark, la marque Audiovector a dû faire quelques concessions pour arriver au budget de cette nouvelle série QR. La principale a été d’externaliser la fabrication des coffrets afin que leur coût de revient pèse moins dans le prix de l’ensemble. L’argent est ivesti ailleurs comme dans la qualité des haut-parleurs qui la compose. L’ensemble est ensuite monté et testé au Danemark avec le même soin que les modèles plus haut de gamme. Manifestement l’idée est bonne, car l’ébénisterie de ces QR3 est simplement mais de toute beauté et ceci grâce à un revêtement laqué blanc ou noir qui leur donne incontestablement une certaine classe. Formées de parois en MDF de 2 cm d’épaisseur, ces colonnes comprennent le corps principal du coffret qui se finit par une embase légèrement plus large et séparée de ce dernier par quatre rondelles en métal de 2 cm d’épaisseur.

Audiovector QR33

Cette embase assure une stabilité supérieure à une colonne somme toute assez fine, 4 pointes chromées se fixant sous ce socle assurent une bonne mise à la terre mécanique. En réalité, ce montage n’est pas uniquement le fruit d’une volonté esthétique. Car c’est sous le coffret du haut qu’un évent laminaire débouche pour un meilleur contrôle et une meilleure dispersion des fréquences graves. Les QR3 bénéficient en réalité d’une accord bass-reflex optimisé, avec une charge parfaitement calculée pour éviter tous les effets de lourdeur dans le bas du spectre grâce à un système d'évent qui porte le nom évocateur de Q-Port. D’autre part, le corps des QR3 est rigidifié par des renforts horizontaux en MDF, le plus haut formant avec un amortissement plus dense une sorte de compartiment individuel pour le tweeter et le premier des deux haut-parleur de médium/grave de 15 cm de la QR3. Il fonctionne comme un filtre acoustique naturel agissant sur fréquences basses laissant ce transducteur jouer son rôle de médium/haut grave.

 Audiovector QR34

Des haut-parleurs haut de gamme.

La QR3, comme d’ailleurs le modèle bibliothèque de la gamme embarque un tweeter du type AMT (pour Air Motion Transformer), un haut-parleur qui diffère de tous les transducteurs qu’ils soient électrodynamiques, électrostatiques ou encore à ruban. Inventée par le Dr Oskar Heil, cette technique fut utilisée pour la première fois dans les années 70 par la firme ESS dans son modèle AMT1. Le principe de fonctionnement repose sur une membrane en or extrêmement fine, plissée en accordéon et mise dans un champ magnétique de haute densité, lequel est formé d’une série de barreaux d’aimants au néodyme. C’est l’ensemble de la membrane qui est motrice et en raison de sa structure en accordéon, elle est capable de déplacer un volume d’air 5 fois plus important que son équivalent en surface d’un transducteur électrodynamique. Par ailleurs, toujours en raison de son principe de fonctionnement par pincement, le système est capable de propulser les molécules d’air à une grande vitesse et sous faible pression.
On obtient donc une excellente réponse aux transitoires et aux impulsions musicales. Ce haut-parleur fabriqué pour Audiovector ressemble à un modèle Harwood Acoustics, mais nous n'en avons pas de certitude quant au réelles similitudes de conception. Nous savons juste qu’il peut monter jusqu'à 105 kHz. Ce tweeter reçoit un habillage en aluminium de couleur grise tandis qu’une grille de protection finement ajourée joue le rôle de filtre acoustique pour éviter la formation de sifflantes parasites. C’est le concept S-Stop, une technique à l’image de celle utilisée pour les microphones mais à l’envers.

 Audiovector QR35

Juste en dessous de ce magnifique tweeter, nous trouvons deux médium/boomers de 15 cm strictement identiques mais filtrés de façon différente. Fabriqués, là aussi spécifiquement pour Audiovector, ils sont conçus autour d’une toute nouvelle membrane sans cache-noyau raporté. Cette membrane sandwich est composée de deux couches d’aluminium séparées par de la fibre et une colle spéciale. Audiovector souhaitait obtenir un fonctionnement parfaitement homogène en exploitant la structure légère et résistante de l’aluminium sans pour autant rencontrer les typiques problèmes de rupture tonal notamment vers 800 Hz. Mads Klifoth (le fils d’Ole Klifoth lequel serait, on le suppose, à l’origine de cette nouvelle série) a annoncé lors d’une interview que « la membrane agit comme un piston pur jusqu'à la fréquence de 3 kHz, raison pour laquelle ce principe a été appelé "Pure Piston".
D’autre part, le moteur de ces haut-parleurs n’est pas en reste. Son aimant ferrite est doublé ce qui permet un meilleur contrôle des excursions de la bobine dans l’entrefer. Les QR3 sont donc des deux voies et demie avec une séparation à 3 kHz et une seconde à 400 Hz, le filtre étant monté en haut de la colonne, juste derrière les HP. Le bornier de raccordement est, lui aussi habillé par une plaque en aluminium anodisé et poli de couleur grise tungstène/titane.

Audiovector QR3 4

---------
À LIRE AUSSI : NOS AUTRES TESTS D'ENCEINTES HI-FI
---------

Ecoute : vitesse, lumière et transpance sonores

Dans la notice d’utilisation, Audiovector conseille une distance entre 20 et 60 cm de ses QR3 par rapport aux murs arrière. Dans notre pièce, la valeur médiane (30 cm) s’est avérée parfaitement suffisante pour que le bas du spectre s’épanouisse sans lourdeur ou gonflement, il reste ferme et d’un bon niveau.

Comme nous pouvions nous en douter quelque peu, la présence de ce tweeter AMT préfigurait un haut du spectre plutôt piqué et rapide. C’est en effet le cas, les aigus sont assez finement dessinés avec ces QR3 et nous réservent bien des surprises quant aux nombreuses de micro-informations que nous parvenons à percevoir. C’est sur ce point que nous conseillerons de marier ces enceintes avec une électronique ou des câbles n’allant pas dans le même sens au risque que cette transparence n’en devienne trop insistante. L’équilibre des timbres est effectivement plutôt ascendant, inutile d’aller le chatouiller encore plus avec des éléments de même nature.
Cette partie du spectre, riche et nuancée, est rejointe par un médium sans discontinuité. Il est, lui aussi, ouvert et extrêmement vivace. Il parvient à jouer avec le jeu de chaque instrument ou interprète, ce qui rend l’écoute expressive et enjouée. Quant au grave, il sait se montrer précis et sec, ce qui colle parfaitement avec les autres registres. Pour leur prix, les QR3 ne sont pas tombées dans la facilité d’un bas du spectre flatteur, au contraire, c’est avec beaucoup de fermeté qu’il s’exécute. On pourrait souhaiter parfois qu’il restitue les notes les plus basses d’un violoncelle ou d’une contrebasse avec plus d’emphase, mais ce choix de la rigueur est bien plus agréable et réaliste. Le confort d’écoute de ces enceintes à long terme ne s’en trouve que plus accru.

 Jan Garbarek magico

Mais il est un autre point fort de ces enceintes, une constante manifestement chez Audiovector, c’est la scène sonore qu’elles arrivent à développer. Le peu de réflexion des ondes sur les parois avant comme la proximité physique des trois sources, des trois haut-parleurs en est très certainement les effets les plus flagrants. L’écoute du fichier (24 bits/88 kHz) Magico de Jan Garbarek qui s’est entouré du contrebassiste Charlie Haden et du guitariste/pianiste Egberto Gismonti nous plonge dans l’univers musical de ce concert Live. Outre la précision dans le rendu de chaque instrument comme de leur aisance à nous dévoiler toute l’étendue de leur spectre, nous percevons comme si nous étions la présence d’un public attentif). La production détaillée de tous les bruits ambiants apporte de la crédibilité et du réalisme au message. Les applaudissements s’étalent sur divers plans sonores suivant la position des auditeurs par rapport aux microphones. La scène sonore est large, vaste tout en marquant bien la présence de chaque musicien.

Le placement de chaque instrument est tout aussi probant sur les Concertos pour Flûte Op.10 de Vivaldi par le Cologne Chamber Orchestra et dirigé par Helmut Müller-Brühl (fichiers DSD). L’orchestre est très bien matérialisé avec une très belle notion d’espace. Les plans ne sont pas tassés en fond de pièce, mais au contraire on sent beaucoup de respiration entre les rangs d’instrument. La vivacité des QR3 offre aussi une belle localisation des diverses sources sonores sans effet de masque. La flute jouée par Daniel Rothert trouve naturellement sa place au milieu de l’image stéréophonique qui n’est pas projetée en avant. Nous sommes en effet totalement séduits par l’ouverture et la transparence que ces enceintes donnent à la restitution sonore. D’autre part, les timbres jouissent d’une belle texture avec de belles harmoniques supérieures, signe d’un médium ouvert et charpenté en même temps. Le ton est vivace et donne à cette œuvre reproduite beaucoup d’énergie.

Dire Straits Love Over Gold

Nous avons également voulu les soumettre à de la musique plus moderne avec Lover Over Gold du groupe Dire Straits (DSD). Immédiatement, le côté piqué et vif dans le haut fait des merveilles sur les coups de baguettes sur les cymbales comme sur la caisse claire de la batterie qui claquent dans l’espace avec une dynamique remarquable. La basse électrique arrive, elle aussi, à se tenir parfaitement. On pourrait souhaiter un peu plus de niveau dans ce registre, plus d’ampleur pour la grosse caisse, mais au moins il est d’une fermeté et ne souffre d’aucune lourdeur ou gonflement. Il s’articule parfaitement avec le reste du registre et ne vient pas alourdir la restitution. Il est tout aussi rapide et donc parfaitement calibré avec le reste de la bande passante.

Conclusion

Les QR3 de cette toute nouvelle génération Audiovector sont des enceintes faciles à vivre et leur transparence donne beaucoup de mordant à l’analyse du message sonore. On est rapidement tenté d’augmenter le volume sonore tant son côté vif procure beaucoup de plaisir d’écoute. D’autre part, leur facilité de placement comme leur bon rendement en font des compagnes d’un grand nombre d’électroniques même de puissance raisonnable. Une belle réussite pour ce constructeur danois.

Source : audiovector.com

Les Audiovector QR3 décortiquées par On-Mag

Système d’écoute

Platine vinyle VPI Prime + cellule MC Kiseki Blue N.S
Préampli phono Jolida JD9 à tubes
Ampli intégré Goldmund Metis 5
Lecteur de CD Metis Player
Lecteur réseau Lumin S1 (deuxième génération)
Câbles de modulation : Esprit Eterna
Câbles secteur Esprit et barrette Supra
Câbles enceintes : Esprit Eterna

Spécifications

  • Type : 2 voies et demie, basse-reflexe avec évent laminaire
  • Haut-parleur : 1 x tweeter AMT (Air Motion Tweeter) + 2 x 15 cm à membrane composite
  • Fréquences de coupure : 3 kHz et 400 Hz
  • Réponse en fréquence : 30 Hz à 45 kHz
  • Puissance admissible : 200 watts
  • Sensibilité : 90 dB
  • Impédance : 4-8 Ω
  • Dimensions : 94 x 19 x 23.2 cm (HxLxP)
  • Poids : 15.4 kg pièce
  • Prix : 1 700 € la paire (finition laquée blanche ou noire)

Notre avis

  • Qualité de fabrication : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleue(4,5/5)
  • Design/finition : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orange(4,5/5)
  • Performances sonores pures : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4,5/5)
  • Musicalité : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise(4/5)
  • Intérêt : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleue(4,5/5)

Visite des bureaux et ateliers Audiovector en images

Nous avons la possibilité en 2010 de visité les bureaux et atelier d'Audiovector au Danemark. En voici les images.


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: Audioector

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Commentaires   

#2 Pierre 07-03-2017 11:56
C'est L'audiodistribu tion qui se charge de la commercialisati on des enceintes Audiovector en France : http://laudiodistribution.fr/
#1 Van Leendert Ludovic 06-03-2017 15:37
Ce serait bien de dire où c'est vendu car, sur leur site, il n'y a aucun distributeur identifié pour la Franc..
ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework