icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube      

Test ampli HiFi Rotel A12 : un équipement pléthorique et une restitution sonore audiophile

Test intégré stéréo Rotel A12 : un équipement pléthorique pour une restitution HiFi

L’amplificateur intégré stéréo A12 représente l’entrée de gamme de la marque japonaise Rotel dans le domaine. Il n’en est pas moins très bien équipé. Avec de multiples entrées, dont un DAC USB et le Bluetooth, c’est un rassembleur de sources moderne. Rotel a su lui faire profiter de l’expérience et de l’expertise de la marque en présentant une construction de qualité. Est-ce que cet équipement pléthorique est capable de coexister avec de bonnes qualités audio ? C’est ce que nous allons voir.

RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES EN LIGNE.  

 

Un format compact avec un afficheur très informatif

Comme tous ses grands frères, le Rotel A12 dispose d’un afficheur en façade multipixels bleuté qui nous renseigne en permanence sur l’état de l’appareil. Sa luminosité peut bien sûr se régler depuis le menu, tout comme celle des LEDs au-dessus de certains boutons également. Ce menu est assez conséquent avec de nombreux réglages applicables sur les entrées. Il affiche en permanence au minimum le nom de la source et le niveau de volume, une attention que l’on apprécie pour toujours savoir où l’on en est. Depuis la façade, on a accès à chaque source grâce à des touches dédiées. Il y a le sélecteur d’enceintes ainsi que les touches de menu. La prise casque et un port USB sont placés sur la gauche. Le potentiomètre de volume en métal se retrouve lui tout à droite. Il respire la qualité et est très agréable à manipuler. La télécommande reprend la totalité des touches, avec celles du volume qui tombent bien sous la main, tout est réglable à distance en profitant du large afficheur. La télécommande dispose également de touches pour un tuner Rotel. L’ergonomie du A12 est donc parfaite pour un usage au quotidien, à partir du moment où vous aurez réalisé tous les réglages initiaux à votre façon dans le menu. En somme, Rotel ne bloque rien et vous laisse toutes les clés. Pour ce qui concerne la finition, Le A12 est disponible en noir ou en silver.

Rotel A12 silver

 

Le plein d’entrées et de possibilités

Le Rotel A12 n’est pas avare en possibilités de connexions. Il propose cinq entrées analogiques, dont une phono (MM). Côté numérique, deux entrées coaxiales et deux entrées optiques côtoient une entrée USB. Celle-ci est destinée à être reliée directement à un PC pour en jouer le rôle de DAC. Elle est compatible jusqu’au 24 bits/192 kHz. À ce propos, que ce soit avec l’entrée USB ou les entrées coaxiales/optiques, l’écran du Rotel affiche la fréquence d'échantillonnage. Pratique pour confirmer que l’on est bien en cours de lecture d’un morceau en Hi-Res. La clé Bluetooth (AptX) intégrée et un port USB pour une clé remplie de musique complètent le tableau. Il y’a tout le nécessaire pour intégrer le A12 dans un système plus large avec pilotage domotique : entrée infrarouge, connexion Rotel Link, sorties trigger et prise RS232. L'appareil peut jouer le rôle d’amplificateur de puissance comme de préampli. Il y a une sortie pre-out, et chaque entrée peut être configurée en “main-in” depuis le menu.

Sous le capot, la coque est bien pleine. Il y a pas mal de cartes, dont le câblage et l’implantation des composants sont soignés. Le gros transformateur toroïdal est fabriqué par Rotel, et complété par deux capacités de filtrage de 10.000 µF. Les étages de puissance analogiques sont basés sur des transistors Sanken (2SC4468 et 2SA1695 capacités de dissipation max : 100 watts et 10 ampères chacun), en double push-pull, une configuration plutôt rare sur de petits amplificateurs intégrés, qui a l’avantage de procurer des capacités en courant très importantes. Notons enfin la présence d’une jolie carte phono très bien réalisée. Le Rotel A12 développe 2x60 Watts sous 8 ohms. Il présente un très bon facteur d’amortissement de 220.

Rotel A12 back

 

Précision et rapidité, avec un grave très tendu et dégraissé

Dès les premières écoutes, la signature sonore de cet amplificateur tend vers la précision. Les micros informations, les petites percussions, les claquements de doigts sont très bien rendus, avec réalisme et rapidité. La scène sonore s’étend sur une belle largeur, avec un positionnement réaliste d’une extrémité à l’autre. On ressent une bonne profondeur, un peu moins de hauteur. Ça n’est jamais agressif et cela donne envie de monter le son. Mais c’est au détriment de la descente de l'ampleur dans le grave, où d’autres produits concurrents font plus dans la générosité. C’est propre, percutant, mais aussi très dégraissé. Au final, on obtient un rendu sonore plutôt linéaire sur la majorité du spectre, très HiFi.
Le DAC intégré fait très bien son boulot, c’est un excellent point. Notre DAC séparé iFi Audio ajoute un peu plus de longueur sur les notes, mais ils sont très proches. La prise casque est également de bonne facture, très équilibrée, fourmillant de détails. On regrettera juste les «clics-clics» des relais lorsque l’on passe d’un morceau à un autre où les fréquences d’échantillonnage seraient différentes. C’est techniquement compréhensible, mais dans la réalité pas très discret.

 

Un amplificateur HiFi doublé d’une centrale de raccordement audio multiformat

Le Rotel A12 est un amplificateur intégré tout ce qu’il y’a de plus HiFi dans sa restitution sonore très droite droite, sans chercher à enjoliver ou trafiquer le résultat. Le DAC, la prise casque et l’entrée phono d’excellentes factures, comme les nombreuses entrées, fonctionnalités et réglages dans le menu, justifient son tarif élevé. Certains lui reprocheront toutefois un léger manque d'ampleur dans le grave. On l’associera donc de préférence à des enceintes généreuses dans ce registre. Si la puissance venait à manquer, on passera éventuellement au A14 (2x80W, +300 €) qui ajoute également la lecture des fichiers DSD.

Prix public indicatif : 1000 €

Site du fabricant : http://www.rotel.com/fr

 

Notre avis

  • Design et finition : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise (4/5)
  • Qualité de construction : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise(4/5)
  • Fonctionnalités/équipement : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleue(4,5/5)
  • Ergonomie : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise (4/5)
  • Performances pures : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)
  • Musicalité : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orangeetoile grise (3,5/5)
  • Intérêt : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise (4/5)

 

DÉCOUVREZ NOS TOUS NOS TESTS D'AMPLIFICATEURS HIFI. 

 

Caractéristiques techniques

  • PUISSANCE DE SORTIE CONTINUE : 2 x 60 Watts (tous les canaux en service, 8Ω)
  • DISTORSION HARMONIQUE TOTALE (20Hz–20kHz) : <0.03%
  • RÉPONSE EN FRÉQUENCE : Entrées Ligne : 10Hz - 100kHz ±0.5dB / Entrées numériques : 10Hz - 80kHz ±3dB / Entrée Phono : 20Hz - 15kHz ±0.5 dB
  • RAPPORT DE SIGNAL/BRUIT (pondéré IHF « A ») : Entrées Ligne : 100 dB / Entrées numériques : 103dB / Entrée Phono : 90 dB
  • FACTEUR D’AMORTISSEMENT : 220
  • IMPÉDANCE : 4Ω minimum
  • DIMENSIONS (L × H × P) : 430 × 93 × 345 mm
  • CONSOMMATION : 230 W
  • CONSOMMATION EN VEILLE : <0.5 W
  • POIDS NET : 8 kg


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: Rotel

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Commentaires   

#2 Schläf 21-10-2019 12:05
Rotel A12

Ampli de grande qualité audio, ... sauf que je ne sais ce qui a pris les concepteurs, de plus personne n'a visiblement fait un test complet !
Pour commencer on entend 3 clacs de relais après la mise sous tension, jusque-là pourquoi pas. En Bluetooth, lors du passage d'une musique à l'autre un bruyant clac et clac de relais se fait entendre, de même lors de la mise en pause et lors du redémarrage d'une musique. C'est JUSTE INSUPPORTABLE ! Ca gâche tout.
Mais qu'avaient ils dans la tête les concepteurs... et personne n'a utilisé le A12 chez Rotel ??? Et pourquoi aucun magazine qui a testé cet ampli n'a relevé ce problème ?

Bon c'est pas tout, lorsqu'il passe en veille c'est un peu le sapin de Noël. La led bleu du bouton d'alim passe à l'orange et eclaire beaucoup trop. Comme si c'était pas suffisant on a droit à une superbe led blue qui s'allume à l'intérieur qui éclaire le plafon par la grille d'aération. Et si jusque là ça n'avait pas attiré votre oeil et bien le module Bluetooth (qui en temps normal arbore un bleu fixe si connecté et clignotant si déconnecté) vous envoie 2 flashs orange toutes les 5s ! Bravo pour le sapin de Noël à 1000€ ! J'ai beaucoup écouté le petit frère A10 qui était d'une sobriété exemplaire mais là sur le A12 c'est le délire, le but est de nous dire «vous avez-vu on sait mettre en veille et on sait même faire du Bluetooth» ?!

Je acheté ce ampli pour ma chambre et la connexion Bluetooth est importante. La fonction de veille avec possibilité de reveil par Bluetooth m'avait décidé pour ce matériel. Mais là c'est rédhibitoire, la nuit ça éclaire trop et clignote dans tous les sens !
Totalement incompréhensibl e de vendre un ampli à ce prix avec de tels défauts.
#1 Guest 13-03-2018 22:16
Un ami se l'ait procuré il y a peu. Les branchements au dos de l'appareil sont un peu fébrile (un connecteur jack est déjà hs), il faut être vraiment précautionneux lors de la manipulation. Hormis cela, il est plutôt cool et efficace. Je me tâte à le prendre aussi, après le tarif est pas mal non plus.. Enfin à voir si je peux le trouver avec remise...

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework