Accueil  |  ZeGreen  |  TopAudio  |  HD Smart Home  |  Showroom
icon facebook icon youtube icon qwant icon tumblr icon pinterest icon rss

Test Dali Callisto 6C + Sound Hub + module Bluesound : des enceintes sans-fil, Hifi haut de gamme, d'une rage démoniaque Wi-Fi

DALI CALLIST 6C test OnMagFR

Des enceintes sans-fil, on en trouve à la pelle sur le marché de l'audio grand public. En revanche, les produits stéréo dignes du qualificatif Hifi haut de gamme sont plutôt rares ; jusqu'à présent, Dynaudio avec sa gamme Xeo était même un peu tout seul. Mais désormais, il faudra aussi compter sur son compatriote danois Dali qui, avec ses nouvelles enceintes Callisto, a décidé de taper fort et haut.

>>> RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES ET MAGAZINES EN LIGNE

Cela fait plus d'un an que les enceintes Callisto de Dali ont été annoncées, mais elles sont disponibles depuis seulement quelques mois. Cela valait le coup d'attendre, car le constructeur danois a vraiment peaufiné sa copie, mis les moyens pour développer des produits qui feront date. Il n'a pas fait dans la demi-mesure et vraiment visé la Hifi très haut de gamme. Les prix sont à la hauteur. L'enceinte compacte Dali Callisto 2C coûte un peu moins de 2800 € la paire, tandis que la colonne Dali Callisto 6C est positionnée à 3600 € la paire. Elles sont à même de fonctionner de manière autonome comme des enceintes actives, directement reliées à un préampli, mais elles sont surtout prévues pour être pilotées sans-fil et en audio Hi-Res depuis le Dali Callisto Sound Hub (650 €). Celui-ci peut être connecté à toutes sortes de sources filaires, analogiques et numériques, ou en Bluetooth. Il est également conçu pour accueillir jusqu'à deux modules optionnels, dont le module Bluesound, déjà disponible à 500 €, qui donne accès au réseau, à la musique en ligne et au multiroom.
On le voit, pour cette première phase de produits, Dali n'a pas cherché l'économie, mais plutôt à établir une base de référence avec des fonctions complètes et évolutives, ainsi que des performances qui, comme nous allons nous en rendre compte pendant ce test, sont de très haut niveau.

Dali Callisto 6C lifestyle

Callisto 6C : ambassadrice intransigeante de la Hifi sans-fil haut de gamme vue par Dali

La Dali Callisto 6C est une grosse enceinte colonne, dont le poids certain renseigne immédiatement sur la qualité de construction. La marque danoise l’a dotée de haut-parleurs parmi ses meilleurs, installés dans une configuration trois voies. En haut de la façade est installé un super-tweeter à ruban surmontant un tweeter, à dôme textile cette fois-ci, de 29 mm. Cette combinaison hybride de tweeters permet de couvrir une très large plage de fréquences (entre 2 et 30 kHz) avec des caractéristiques de dispersion (directivité) combinant les atouts du dôme et du ruban. On note aussi au passage, le grand soin apporté à la chambre d'amortissement interne du tweeter à dôme, afin d'apporter un haut médium et des aigus à la fois doux, soyeux et d'une grande précision.
Le registre grave est quant à lui assuré par deux boomers de 16,5 cm, à nouveau tout à fait typiques des enceintes Dali, à cônes marron foncé en pulpe de cellulose (papier) renforcée par des fibres longues et épaisses de bois. Les saladiers de ces boomers sont des éléments optimisés en métal moulé, avec des branches dégageant bien l'arrière des membranes, de manière à éviter les phénomènes de compression. Leurs moteurs sont de type SMC (Soft Magnetic Compound) utilisant une technologie brevetée propre à Dali.

L'ébénisterie parallélépipédique qui accueille ces haut-parleurs est construite en panneaux de médiums particulièrement épais (26 mm) et comporte de nombreux renforts internes. Presque la totalité de son volume interne est dédiée à la charge des deux boomers. Il est accordé en bass-reflex par deux évents tubulaires dorsaux, solidement vissés à la caisse (et non juste collés ou emboîtés comme c'est trop souvent le cas) pour éviter les vibrations parasites.

La Dali 6 C ne bénéficie peut-être pas d’un design très recherché, mais sa réalisation est très sérieuse. Rien n'a été laissé au hasard. Nous avons pu constater, entre autres, la très grande propreté du câblage interne lorsque nous avons inspecté l'intérieur de l'enceinte.

CALLISTO 6 C White Hybrid Tweeter Angle

Un amplificateur en classe D qui décuple les performances de l'enceinte et provoque des tremblements de terre dans le grave

Il faut aussi et surtout garder à l'esprit que la Dali Callisto 6C est une enceinte active. Le bon accord entre sa partie acoustique et son amplification intégrée est primordial pour développer de hautes performances. Nous avons souvent rencontré des enceintes actives ratées parce que ces deux éléments n'étaient pas en phase.
Ici, la marque danoise semble s'être donné les moyens pour développer des amplis et des circuits plus qu'à la hauteur. Elle indique utiliser deux unités de puissance par enceintes dans une configuration bi-amplifiée active, avec filtrage actif (par DSP) et passif (avec selfs et capacités, comme on peut le voir sur nos photos de l'intérieur de la galerie ci-dessous). Chaque unité travaille en classe D, peut délivrer jusqu'à 250 watts max., et emploie une technologie brevetée avec boucle de contre-réaction globale et système d'auto-ajustement, choisie en raison de ses "propriétés très musicales".
Pour avoir écouté et vécu pendant plusieurs jours avec les Callisto 6C, nous pouvons assurer que ce n'est pas un simple argument marketing ou une vue de l'esprit. Concernant le choix et la mise au point de l'électronique intégrée, la marque danoise a réellement fait des étincelles.
Rarement (voire jamais), dans le cadre d'une installation Hifi, nous n'avons entendu des enceintes colonnes de cette taille développer une telle énergie, un tel impact dans les basses fréquences. Avec les Callisto 6C, le grave est colossal, très profond, hyper puissant. Pour animer une soirée dans une pièce de grande dimension, ces enceintes sont parfaites. Elles sont capables d'une maîtrise et d'une puissance acoustique phénoménales dans les basses fréquences. Avec elles, on peut assurer le son d'un excellent dancefloor Electro, ultra percutant et persuasif.

Un hub très bien équipé et évolutif, qui a choisi le meilleur du multiroom avec Bluesound

Comme nous le précisions précédemment, les Dali Callisto 6C peuvent fonctionner directement reliées à un préamplificateur. Mais elles sont surtout conçues pour être pilotées par le Dali Callisto Sound Hub. Ce Hub transmet le son sans-fil aux enceintes par ondes radio bi-bandes (2,4 et 5,8 MHz), en utilisant un protocole I2S propriétaire 30 bits non compressé et permettant une résolution audio jusqu'à 24 bits/96 kHz.
Dans sa configuration de base, il est déjà possible de relier à ce Sound Hub à un grand nombre de sources (analogiques par RCA et mini-jack, Bluetooth AptX-HD et AAC, numériques optique et coaxiale). On peut également s'en servir comme préampli par liaison filaire (sorties stéréo et pour caisson de grave). Mais surtout, il est possible de le faire évoluer avec des cartes optionnelles. Deux trappes sont prévues à l'arrière, permettant d'enficher des modules.

Le premier module d'évolution disponible est le module BluOS NPM-1, que nous avons pu tester. Son géniteur n'est autre que Bluesound, la marque sœur de NAD, qui, à notre avis, propose à ce jour le système audio multiroom et connecté le plus convivial, complet et audiophile. Ce module peut communiquer avec le réseau en Wi-Fi ou par Ethernet et se pilote depuis l'appli BluOS sous iOS et Android. Il donne accès aux principaux services de musique en ligne (Spotify, Deezer, Tidal, Qobuz...), aux webradios et aussi à la lecture des fichiers audio sur le réseau local jusqu'en 24 bits/192 kHz.
Le pilotage du module Bluesound est également possible depuis Roon, un système avancé et très qualitatif de gestion de bibliothèque musicale locale. Les connaisseurs apprécieront.

DALI Sound Hub Top Angle Remote

DALI Sound Hub Back

Sur le terrain : facile à vivre, convivial, mais aussi très musclé, précis et grandiose

La mise en place du système Callisto 6C + Sound Hub + module BluOS est très facile ; presque un jeu d'enfant. Nous n'avons pas rencontré de problème de liaison ni de connexion au réseau Wi-Fi. Comme nous l'avons abordé en introduction, Dali a pris son temps avant de commercialiser ses enceintes sans-fil haut de gamme et nous livre des produits totalement aboutis. Pour établir la liaison entre le Sound Hub et les Callisto 6C, il suffit d'appuyer sur le bouton d'appairage placé derrière le Hub, puis sur ceux que l’on trouve à l'arrière en bas des colonnes. Un petit écran s'allume alors à proximité de chacun. Il propose de choisir quelle est l'enceinte du canal gauche et celle du droit.
Relevons juste deux bémols : l'absence de notice fournie pour le module Bluesound et la commande sensitive au sommet de chaque enceinte. Cette commande donne la possibilité de mettre en pause, reprendre la lecture et ajuster le volume. Le niveau du volume étant repris beaucoup plus bas, par une rangée de diodes blanches sous le cache haut-parleurs, elle n'est pas repérée et on a tendance à l'actionner par mégarde. Nous avons préféré utiliser le potentiomètre disponible sur le Sound Hub ou encore la jolie petite télécommande fournie.

CALLISTO 6 C Backplate

À l'écoute, on se rend vite compte que les Dali Callisto 6C sonnent comme des enceintes beaucoup plus grosses. Il ne faut pas trop les coller au mur ; un peu de recul est nécessaire. Elles sont plus adaptées à une grande pièce (au-delà de 16/20 m2). Mais si vous manquez un peu d'espace et que le grave devient trop présent, il toujours possible de calmer un peu le jeu en utilisant des bouchons pour les évents. Par ailleurs, pour obtenir la meilleure image stéréophonique, nous conseillons de bien pincer les Callisto 6C vers la zone d'écoute, car leur directivité est un peu particulière. Dans ces conditions, on bénéficie d'une image à la fois très concise tout en ayant beaucoup d'ampleur. Sur le morceau "Note One" de Howie B (produit par Bowers & Wilkins et Maserati), on obtient une bulle sonore particulièrement enveloppante. On a presque une sensation d'effets surround sur les côtés, parallèlement à un très bel étagement des plans en profondeur. La scène est vaste et précise, elle a un aspect grandiose.
Les Dali Callisto 6C ne projettent absolument pas les voix vers l'avant. Certains trouveront qu'elles pourraient même avoir un peu plus de présence dans le registre médium, mais elles ne manquent pas non plus de mordant. Leur équilibre est légèrement physiologique avec des aigus qui filent extrêmement haut et des graves qui peuvent descendre dans les tréfonds. Avec ces enceintes, la musique est toujours très dynamique et maîtrisée, que ce soit à niveau modéré ou très élevé. Elle n'est pas pour autant répétitive, car au contraire, les Dali Callisto 6C marquent très bien les différences d'ambiances ou les changements d'acoustique. La personnalité de chaque enregistrement est mise en évidence tant pour ses qualités que pour ses éventuels défauts. Néanmoins, si ces enceintes sont très pointues, elles sont aussi et toujours très généreuses, donnant beaucoup d'énergie à la musique.

En conclusion

Dali a voulu marquer les esprits avec ses premières enceintes Hifi haut de gamme sans-fil et c'est totalement réussi. Son système Callisto avec Sound Hub et module BluOS est extrêmement convivial, stable, facile à utiliser et complet tandis que les colonnes Calisto 6C développent des performances et des qualités acoustiques hors norme.

Spécifications

Callisto 6C

  • Type : enceinte colonne active sans-fil, trois voies, bass-reflex
  • Haut-parleurs : super-tweeter à ruban de 17 x 47 mm, tweeter à dôme textile de 29 mm, 2 x boomers de 16,5 cm à cône en fibre de bois
  • Amplificateur : 250 watts max. en classe D
  • Filtrage numérique actif avec DSP 24 bits et analogique
  • DAC intégré : Burr Brown PCM1796
  • Réponse en fréquence : 37 Hz à 30 kHz (±3 dB)
  • Transmission sans-fil : 24 bits/96 kHz sans perte
  • Entrée : analogique sur RCA, sensibilité de 1,85 V
  • Consommation max/veille : 325/1,2 watts
  • Dimensions : 100,4 x 20 x 34,6 cm
  • Poids : 22,6 kg
  • Prix : 3600 € la paire

Sound Hub

  • Entrées : numériques optiques (x2) et coaxiale, analogiques sur RCA et mini-jack, Bluetooth Aptx-HD et AAC, 2x emplacements pour des modules optionnels
  • Sorties : stéréo analogique sur RCA, subwoofer sur RCA, sans-fil 24 bits/96 kHz sans perte
  • Consommation max./veille : 4,5/2,5 watts
  • Dimensions : 7,6 x 30 x 21,3 cm
  • Prix : 650 €

Module BluOs

  • Connectique : Ethernet, 2x port USB (antenne Wi-Fi par USB fournie)
  • Services : Spotify, Deezer, Tidal, Qobuz, webradios, DLNA, Roon Ready...
  • Prix : 500 €

Notre Avis

Qualité de construction : etoile verteetoile verteetoile verteetoile verteetoile verte (5/5)

Design et finition : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orangeetoile grise (3,5/5)

Équipement et fonctions : etoile verteetoile verteetoile verteetoile verteetoile verte (5/5)

Ergonomie : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orange (4,5/5)

Performances pures : etoile verteetoile verteetoile verteetoile verteetoile verte (5/5)

Musicalité : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise (4/5)

Intérêt : etoile verteetoile verteetoile verteetoile verteetoile grise (4/5)


Autres articles qui peuvent vous intéresser sur le web et On-mag.fr


Mots-clés: Dali

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Commentaires   

#1 Fred72 05-09-2018 16:23
je suis étonné que vous ne mentionez pas les KEF LS 50 wireless saluées par toute la presse audiophile....
ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework