icon facebook icon youtube icon qwant icon tumblr icon pinterest icon rss

Test streamer Auralic Aries G1 : une base de lecture audiophile au cœur des plus grands systèmes HiFi

Test streamer Auralic Aries G1 : une base de lecture audiophile au cœur des plus grands systèmes HiFi

Auralic fête à peine ses dix ans que la marque a déjà gagné une belle réputation dans le monde audiophile. Après ses produits reconnaissables entre mille avec leur large écran à l’affichage jaune, les Altair et Polaris, Auralic bascule sur un design plus classique avec l’Aries G1. C’est un streamer audio sans DAC, équipé en plus d’une entrée USB pour une clé ou un disque dur externe. La construction est sérieuse, les fonctionnalités annoncées sont de premier ordre. Est-ce que cela suffit à distinguer cet Aries G1 de la foule des streamers ?

Auralic Aries G1

Type : Streamer audio réseau
L'avis de ON-mag : etoile verteetoile verteetoile verteetoile verteetoile verte (5/5)
Prix de lancement : 2200 €

>>> RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES ET MAGAZINES EN LIGNE

Cette série Auralic aux boîtiers noirs quasi monolithiques renferme cinq références. Il y a deux streamers, les Aries G1 et G2, deux streamers avec DAC, les Vega G1 et G2, et une horloge externe, la Leo GX. Cette dernière fonctionne exclusivement avec le Vega G2 équipé de l’entrée horloge idoine et du connecteur de synchronisation propriétaire Lightning Link utilisant un cordon HDMI. Le streamer Aries G1 est donc au final le produit le plus accessible de la gamme. Ce qui ne l’empêche pas de recevoir un équipement déjà extrêmement complet. Nous allons découvrir à quel point les qualités d’un streamer bien conçu peuvent faire la différence.

Construit à partir de panneaux en aluminium massif

Le boîtier de l'Aries G1 est constitué de différents panneaux en aluminium massif assemblés entre eux. Contrairement aux autres modèles supérieurs de la gamme qui reposent sur un châssis dit Unity fait d'une seule pièce. Les connecteurs sont fermement fixés sur la face arrière du G1 : c’est du solide, aucun risque d’arrachement. La face inférieure, dont les pieds sont solidaires, vient fermer le boîtier. Ces pieds sont constitués d’un ressort interne absorbant toute vibration parasite.

La face avant accueille un grand écran LCD de 10 centimètres. Il n’est pas tactile, et c’est le seul reproche que l’on pourrait faire au chapitre ergonomie de l’Aries G1. Il affiche la lecture en cours mais il permet aussi la configuration complète de l’appareil. Les quatre touches à droite de l’écran servent à naviguer dans les menus. Ces derniers sont en grand nombre et sont organisés à la façon de ceux de l’Apple TV, pour ceux qui connaissent. Chaque élément du menu bénéficie d’un paragraphe d’explication qui s’affiche sur la gauche de l’écran. Au final, on ne peut pas faire plus complet mais n’oubliez pas vos lunettes. La quantité de menus et d’informations font que la police utilisée est assez petite. Enfin, l’Aries G1 étant équipé d’un récepteur infrarouge, vous pouvez lui associer n’importe quelle télécommande en lui apprenant les codes voulus.

auralic aries G1 test front

Streamer et lecteur USB

À l’arrière, on trouve quatre sorties numériques : coaxiale, optique, XLR (AES/EBU) et USB (isolée galvaniquement). Il y a également un port USB pour la lecture de fichiers sur clé ou disque dur externe. Côté connectivité, Auralic a prévu l’Ethernet filaire et le Wi-Fi b/g/n/ac via deux antennes fournies à visser. L’Aries G1 sait lire la plupart des fichiers compressés et non compressés. Il accepte le MQA et jusqu’au DSD512. Ses capacités grimpent à 384 kHz en 32 bits côté PCM.

auralic aries G1 test rear

La partie streamer se pilote idéalement depuis l’application mobile Auralic Lightning DS. Bien pensée, elle donne accès aux radios web, aux partages de fichiers sur le réseau, au contenu de la clé reliée en USB mais aussi aux services Qobuz et Tidal. Il est possible de créer des playlists. Alternativement, vous pouvez utiliser Bubble UPnP, AirPlay et Roon. L’Aries G1 est certifié Roon, il apparaît donc dans les menus avec sa propre icône représentant l’appareil. À tout instant, vous avez depuis l’écran en façade de l’Aries G1 la jaquette du morceau, le titre, le temps écoulé et une petite icône indiquant la source.

auralic aries G1 test screen

L’Aries G1 extrait tous les micro-détails pour une restitution grand format

L’Auralic Aries G1 a été relié à un préampli DAC RME ADI-2 Pro. En USB, puis en XLR AES. Ayant utilisé des câbles de facture classique pour ces deux liaisons, nous avons au final préféré les résultats en AES, notre playlist de test étant constituée essentiellement de morceaux en FLAC à 192 kHz. L’Aries G1 propose une restitution très juste, capable d’aller chercher tous les détails, dans tous les registres. Le grave est exploré avec beaucoup d’ampleur, de précision et de dynamique. On ressent le toucher des percussions tout comme celui des cordes de la guitare basse. Il y a beaucoup d’aération autour des instruments. Le registre aigu est toujours à sa place, jamais agressif et pourtant bien présent.

La scène sonore est large, haute et stable. Elle a surtout beaucoup d’épaisseur avec des informations aussi bien derrière que devant les enceintes. Les morceaux un peu anciens dont la production n’était pas exempte de défauts sont parfois peu agréables à écouter avec des sources moins qualitatives. Avec l’Aries G1, comme le maximum d’informations est extrait du flux audio, on redécouvre et on écoute avec plaisir des morceaux que l’on avait parfois laissés de côté. Ils sont ici transfigurés.

L’Aries G1 d’Auralic a cette capacité à rendre la musique vivante. Le son remplit facilement l’espace. Petra Magoni prend place dans la pièce lorsqu’elle chante Fever dans Live à Fip : sa voix est parfaitement détachée, les spectateurs tapent dans les mains sur les côtés de la scène en avant des enceintes, tandis que la contrebasse un peu à droite du centre délivre ses nappes de grave avec opulence et toujours ce supplément d’informations qui fait la différence sur la perception du toucher et des fins de notes.

La restitution peut être personnalisée grâce à l’égaliseur paramétrique trois bandes intégré. Il vaut mieux savoir ce que l’on fait et s’aider d’un micro de mesure ainsi que d’un logiciel. Il faut également noter la présence de quatre filtres différents disponibles lors des étapes de conversion de fréquence. Afin de se conformer aux capacités du DAC derrière l’Aries G1, il est possible de limiter la fréquence en sortie. Par exemple, on peut décider de convertir en 192 kHz tous les fichiers qui seraient lus dans un format supérieur. C’est lors de cette conversion que l’on peut choisir quatre types de filtres à appliquer : precise, dynamic, balance ou smooth. L’écran en façade donne une petite explication pour chacun d’eux afin de vous aiguiller. Sans retouche du taux d’échantillonnage, la lecture reste en bit perfect, bien entendu.

En conclusion

Le streamer réseau Auralic Aries G1 est un appareil extrêmement bien pensé et bien équipé. Tout d’abord, il sait lire la quasi-totalité des formats de fichiers numériques. Il est compatible Roon et AirPlay. L’application de contrôle Auralic Lightning DS est très simple d’utilisation. L’écran en façade est bienvenu afin de toujours savoir où l’on en est. Les menus de configuration foisonnent de réglages et de fonctionnalités, comme l’égaliseur paramétrique, la balance gauche/droite très précise ou les filtres audio. La construction n’est pas en reste, avec un châssis rigide et une finition au cordeau. Enfin, la signature sonore nous offre une restitution à la fois pleine de vigueur et avec beaucoup de précision. L’Aries G1 sait tirer le meilleur de tous les fichiers audio. À associer avec des appareils de grande qualité qui sauront capitaliser sur cles capacités du G1 pour faire vivre la musique dans votre salon. Un vrai coup de cœur.

Prix public indicatif : 2200 €

Site du fabricant : Auralic

>>> CELA PEUT AUSSI VOUS INTÉRESSER : NOS BANCS D'ESSAI DE LECTEURS RÉSEAU / STREAMERS

Notre avis

Qualité de construction : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orange (4,5/5)
Équipement et fonctions : etoile verteetoile verteetoile verteetoile verteetoile demi verte (4,5/5)
Ergonomie : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise (4/5)
Performances : etoile verteetoile verteetoile verteetoile verteetoile verte (5/5)
Musicalité : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orange (5/5)
Intérêt : etoile verteetoile verteetoile verteetoile verteetoile verte (5/5)

Caractéristiques techniques

Streamer audio réseau
Fichiers acceptés : AIFF, ALAC, APE, DIFF, DSF, FLAC, OGG, WAV, AAC, MP3, MQA and WMA
Taux d’échantillonnage : jusqu’à 384 KHz/32 bits PCM / jusqu’au DSD512 (22.57892MHz)
Connectivité : sorties numériques coaxiale, optique et XLR AES, port USB audio, entrée USB pour disque ou clé, Ethernet, Wi-Fi
Dimensions (l x p x h) : 34 x 32 x 8 cm
Poids : 7,2 kg


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: OnTopAudioAward, Auralic

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Commentaires   

#4 Pierre 19-04-2019 12:06
@Robin Saint-Martin : dans la mesure où la personne est identifiée comme étant le revendeur Auralic... je ne suis pas d'accord avec vous.

Pierre Stemmelin
de ON-mag
#3 Robin SAINT-MARTIN 18-04-2019 13:52
Le genre de mensonges colportés par le commentaire #2 devrait pouvoir faire l'objet de poursuites judiciaires pour marketing mensonger.
#2 Emmanuel Levy 10-04-2019 14:29
Bonjour Patrick,
Oui, la progression qualitative sera conséquente en passant sur un Aries G1 (définition, fluidité, image sonore, dynamique, ...). N'hésitez pas à vous rapprocher du revendeur Auralic le plus proche afin de valider cela.

Emmanuel, distributeur Auralic
#1 PatrickP 05-04-2019 10:37
Bonjour,
Je possède actuellement des enceintes JMR Euterpe Supreme + ampli Lingdorf TDAI-2170 + un streamer Atoll ST100.
Pensez-vous qu'en passant à l'Auralic ci-dessus, le bon qualitatif serait perceptible?
Merci de votre réponse.
ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework