icon facebook icon youtube icon qwant icon tumblr icon pinterest icon rss

Test streamer Bel Canto e.One Stream : une écoute toute en finesse pour ce gentleman de la musique dématérialisée

Test streamer Bel Canto e.One Stream : une écoute toute en finesse pour ce gentleman de la musique dématérialisée

Le streamer audio peut prendre diverses formes. Du minuscule boîtier basé sur une carte informatique jusqu’à l’imposant appareil audiophile bardé de filtres et de fonctionnalités. Le Bel Canto e.One Stream est plus proche de l’entrée de gamme en termes de fonctionnalités, mais il se place plutôt dans le haut de gamme, de par son prix et ses résultats sonores. Le Stream est simplifié dans sa présentation, limité dans ses capacités de lecture, mais hyper détaillé dans ses capacités de restitution audio. C’est un streamer un peu à part sur la globalité de ses critères, mais qui mérite néanmoins une oreille attentive.

Bel Canto e.One Stream

Type : Streamer audio réseau
L'avis de ON-mag : etoile verteetoile verteetoile verteetoile verteetoile grise (4/5)
Prix de lancement : 1900 €

>>> RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES ET MAGAZINES EN LIGNE

Le Stream est le dernier appareil en date arrivé dans la gamme Bel Canto e.One. Elle compte déjà un préampli/DAC, un intégré, des blocs de puissance, un lecteur CD et un préampli phono. Le design et les dimensions de tous ces appareils sont identiques. Cela permet de créer sa mini-chaîne complète à l’esthétique cohérente. Le Stream apporte la lecture musicale en réseau. Il pourra être associé au préampli DAC2.7 via l’une de ses sorties numériques ou à l’amplificateur intégré C5i à travers sa sortie analogique.

Le juste nécessaire en connectique

Le boîtier de la gamme e.One est de faible largeur : avec 21,6 cm, il mesure exactement la moitié d’un appareil HiFi traditionnel. Son boîtier est du genre rigide. C’est du costaud et ça se sent. Le capot est recouvert d’une peinture granuleuse qui résistera à la plupart des accrocs. Il repose sur de gros pieds en caoutchouc absorbant. La face avant se compose d’une partie en métal s’ouvrant sur une large fenêtre cachant l’afficheur. Cette partie avant est disponible en noir ou en gris argenté, seule fantaisie esthétique possible. L’afficheur textuel sur deux lignes profite d’un éclairage vert qui change un peu de l’ordinaire.

La connectique se divise en trois parties. À droite, les sources avec la prise réseau et un port USB acceptant clé et disque dur externe. Au centre, les sorties numériques se déclinent sous les trois formes les plus classiques : XLR AES, coaxiale et optique. Enfin, à gauche se trouve la sortie analogique bénéficiant du DAC interne. La lecture s’effectue toujours en bit perfect avec l’appui d’une horloge à très faible bruit. L’e.One Stream n’arbore que deux boutons et ils sont tous les deux en face arrière : un commutateur marche/arrêt, et un bouton poussoir à double fonction. Un appui court permet de basculer entre l’activation des sorties numériques ou de la sortie analogique. Un appui long lance une recherche en ligne d’une éventuelle mise à jour logicielle. Il n’y a donc aucune touche en façade : il va falloir vous rabattre sur votre smartphone ou votre tablette.

belcanto e one stream test rear

Aucune touche, tout passe par l’application mobile

L’écran affiche trois choses en permanence : la source à gauche, la fréquence et/ou le format de fichier en haut à droite, la sortie activée en bas à droite. C’est effectivement assez limité, nous n’avons même pas le droit au titre en cours de la lecture ou au temps écoulé. Pour cela, téléchargeons l’application Bel Canto Seek. Elle est basée sur l’application universelle de lecture Mconnect. On retrouve une présentation identique avec un bandeau de navigation au bas de l’écran donnant accès à la lecture en cours, aux sources de lecture ou encore aux favoris.

belcanto e one stream test front

Les sources dématérialisées sont les services Tidal et Qobuz, les radios web vTuner, les partages réseau UPnP/DLNA. Il faut ajouter le support relié au port USB de l’e.One Stream, dont le contenu apparaît bien dans l’application. À ce propos, le Stream partage le contenu USB sur le réseau, il joue alors le rôle de serveur audio pour tout autre appareil compatible DLNA. L’usage de cette application est tout à fait classique et assez pratique. On s’y retrouve facilement et la navigation dans un disque dur relié en USB ou sur le réseau est assez rapide pour ne pas être frustrante. L’écran de lecture en cours indique toujours le format de fichier et son taux d’échantillonnage. Les fichiers MQA et leur dépliage fonctionnent très bien, comme le prouve la lecture dans Roon. En revanche, le Stream n’étant pas encore dans la base officielle Roon, il n’apparaît pas sous son petit logo mais sous une image générique.

belcanto e one stream test roon

Une image sonore panoramique d’une précision extrême

Comme à notre habitude, nous avons relié l’e.One Stream à un préampli/DAC ADI-2 Pro de chez RME. La connectique XLR AES a été privilégiée. Le Stream surprend par sa plénitude, c’est vraiment sa caractéristique principale. Il a un petit côté anglais dans sa restitution. Une impression de retenue qui ressemble à une maîtrise extrême, mais sans faire de concession sur la dynamique. Très propre, tout est bien à sa place. Mais toujours avec beaucoup de finesse. Aucun registre ne prend le pas sur l’autre. Le grave est sec et bien tenu. Il manque peut-être un soupçon d’information dans l’infragrave qui aurait donné encore plus de corps à la contrebasse.

Les voix sont réalistes, bien détachées du reste du message, avec cette finesse caractéristique qui permet d’éviter toute fatigue et agressivité. La scène sonore bénéficie de la précision extrême de l’e.One Stream. La scène sonore paraît plus large qu’à l’habitude. Elle a moins d’épaisseur qu’avec d’autres produits concurrents. Elle se situe plutôt en retrait, mais en dépassant facilement le cadre des enceintes en largeur. Au final, on ne ressent pas forcément une masse sonore prête à nous avaler, mais à la place, on fait face à une vision panoramique de la musique.

Sur un morceau à l’ambiance virtuelle hyper travaillée tel que Shut Me Down du duo électro Haute, l’e.One Stream fonctionne à merveille, en remplissant la totalité du mur face à nous. Avec d’autres lecteurs, la scène est beaucoup moins large, mais elle prend la forme d’un U en revenant sur les côtés. Ce parti pris sur la retenue est à prendre en compte pour le résultat que vous recherchez dans votre pièce. Par ailleurs, l’e.One Stream ne propose aucun réglage. Si vous souhaitez retoucher le rendu et l’adapter à votre pièce ou à vos envies, il faudra passer par les outils inclus dans Roon par exemple.

En conclusion

Le Bel Canto e.One Stream est un petit streamer étonnant. Il se limite essentiellement à la lecture des fichiers dématérialisés qu’on lui envoie. À part cela, il affiche quelques informations succinctes et éventuellement il convertit ce qu’il lit en analogique. Tout le reste se passe soit depuis l’application Seek, soit via Roon. Il est donc dédié à la lecture de la musique sans se perdre dans d’autres fonctionnalités annexes. Et il le fait techniquement très bien, mais à sa façon : la signature sonore du Stream est typée. Elle ne va pas vraiment dans le sens d’une chaleur et d’une présence excessives. Au contraire, c’est la finesse qui est au rendez-vous, un vrai gentleman de la musique. Il nous semble que le Stream devrait particulièrement bien s’associer avec des systèmes composés d’enceintes à pavillon. Ces systèmes où la scène sonore, au contraire d’être projetée, est déjà profonde et en arrière des enceintes, sens dans lequel va le Stream en s’étalant toujours plus sur les côtés pour faire disparaître les murs.

Prix public indicatif : 1900 €
Site du fabricant : Bel Canto

>>> CELA PEUT AUSSI VOUS INTÉRESSER : NOS BANCS D'ESSAI DE LECTEURS RÉSEAU / STREAMERS

Notre avis

Qualité de construction : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orange (4,5/5)
Équipement et fonctions : etoile verteetoile verteetoile verteetoile demi verteetoile grise (3,5/5)
Ergonomie : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orange (5/5)
Performances : etoile verteetoile verteetoile verteetoile verteetoile demi verte (4,5/5)
Musicalité : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise (4/5)
Intérêt : etoile verteetoile verteetoile verteetoile verteetoile grise (4/5)

Caractéristiques techniques

Streamer audio réseau
Fichiers et sources : PCM, DSD, MQA, Tidal, Qobuz, vTuner, UPnP/DLNA
Taux d’échantillonnage : jusqu’à 192 kHz/24 bits PCM
Connectivité : sorties numériques coaxiale, optique et XLR AES, entrée USB pour disque ou clé, Ethernet, sortie analogique RCA
Dimensions (l x p x h) : 21,6 x 31,8 x 8,8 cm
Poids : 7 kg


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: Bel Canto

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework