icon facebook icon youtube icon qwant icon tumblr icon pinterest icon rss

Test baladeur Agptek H3 : polyvalent et encore un peu plus audiophile... mais en retard

Agptek h3 test ONmagFr

Au vu de l’essor exponentiel des baladeurs audiophiles pour le grand public, Agptek aurait pu choisir de se concentrer exclusivement sur sa nébuleuse de petits lecteurs d'entrée de gamme. Mais surprise, courant décembre 2017, la marque nous a gratifiés d'un énième baladeur aux spécifications et fonctionnalités très avancées, le sobre et anguleux H3. Et croyez bien qu'il n'en fallait pas plus pour appâter notre cher Slavi du blog kksk, éternel amateur de chinoiseries aussi diverses que variées, et même parfois gênantes...

Agptek H3

Type : baladeur audio
L'avis de ON-mag : etoile rougeetoile rougeetoile rouge (3,5/5)
Prix au moment du test : 100 €

 

---------
>>> RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES ET MAGAZINES EN LIGNE.
---------

Agptek n'abandonne visiblement pas les baladeurs dits audiophiles. Comparé aux autres produits que nous avions eu entre les mains, le H3 fait un énorme bond en avant technique et fonctionnel. Malgré cela, il ne bénéficie d'aucun traitement supplémentaire et profite du même packaging simple et propre à la marque. À l'intérieur, on trouve très peu d'éléments, un câble USB classique et un mode d'emploi tout en anglais. Mais sachant son lecteur dépourvu de stockage, la marque fournit tout de même une carte mémoire de haute capacité, indispensable pour profiter immédiatement du lecteur et de tous les fichiers en haute qualité qu'il peut supporter. Mais une fois encore, la fente est profonde et la carte un peu trop difficile d'accès. Durant nos tests, à l'aide d'une carte de 256 Go remplie à 95%, le H3 s'est révélé rapide en transfert et adapté pour les cartes de très haute capacité (17 mb/s en lecture et 10 mb/s en écriture).

gal agptek h3 004 

Une collaboration de longue date... et qui dure

Une fois encore, Agptek se base sur un produit tiers qu'il personnalise très légèrement. Ici, c'est l'EROS K d'Aigo a été choisi, dans un unique coloris, le noir. De fait, ces deux modèles sont susceptibles d'avoir les mêmes performances. Mais depuis la sortir du dernier firmware, Aigo a choisi de se débarrasser de la fonction Hiby, contrairement à Agptek. Cela dit, le H3 rappelle beaucoup le modèle H1, sans le potentiomètre de volume, remplacé par deux boutons plats. Cette-fois-ci, il se dote d'une véritable molette, certes un peu dure, mais fonctionnelle. Nous retrouvons également en façade une LED bleue qui indique si le lecteur est en fonction et en charge. Curieusement et malgré la présence de boutons physiques, il semble que le H3 n'ait pas été pensé pour être utilisé à l'aveugle. Ses boutons sont bien trop similaires et pas franchement discernables en poche. Actuellement mis à jour au firmware 1.2 le plus récent, cela se complique puisque l'on ne peut pas agir sur le volume ou les pistes, une fois l'écran éteint (on devra donc le rallumer à chaque opération via le bouton de marche et arrêt, le seul fonctionnel). Pourtant la chose était a priori possible, au départ, si l'on se base sur le mode d'emploi, de fait maintenant un peu obsolète.

gal agptek h3 007 

Passons à un point plus positif, son poids. Il a été drastiquement revu à la baisse, de près de moitié et cela se ressent. On pourrait l'expliquer par une meilleure intégration des composants et un usinage plus fin de sa structure en aluminium, combinée à un dos en polymère brillant. L'écran a également été réduit et mesure maintenant 2 pouces. Malgré une bonne luminosité, nous n'avons toujours pas droit à l'IPS. Suivant l'angle de vue, les contrastes sont inversés, ce qui nuit considérablement à la lisibilité.

En matière de connectique, on trouve deux sorties jack plaquées or de 3,5 mm (casque et ligne) et une prise micro-USB. Cette dernière gère la recharge classique (jusqu'à 1Ah en pointe) mais aussi le stockage (accès carte ou OTG) et la fonction DAC. Finissons par l'autonomie, de près de 20 heures en filaire et moitié moins via Bluetooth. La gestion du niveau de charge est d'ailleurs assez trompeuse car on passe très vite d'une demi-charge à une batterie faible. 

gal agptek h3 021 

Electronique et fonctionnalités

Les logos de démarrage, ce n'est visiblement pas la tasse de thé d'Agptek. Et il semble que la marque manque cruellement d'inspiration ! En effet, celui du H3 est assez curieux et incompréhensible, sous forme de robot, alors que le logo initial de la marque représente un animal proche du chat, enroulé sur lui-même. Après la phase de démarrage, on découvre une interface assez sombre et filiforme, certes rapide, mais qui attaque la rétine très sévèrement, du fait de la finesse de ses inscriptions, même réglées au maximum. On déplore également la taille de certains logos et indications (ex. volume ou temps de lecture, titres), vraiment minuscules.

Durant l'utilisation en tant que lecteur pur, si la stabilité est bien au rendez-vous, on constate rapidement que l'ensemble manque d'ergonomie. Et on ne peut pas dire que les traductions françaises brillent par leur qualité et leur logique... Malgré ces quelques petits couacs d'ordre plutôt esthétiques, le H3 reste à ce jour le lecteur le plus complet et le plus polyvalent de la marque, avec gestion du gapless et du nivelage de volume entre les morceaux, par exemple. On appréciera aussi la fonction DAC USB, stable également, une fois le pilote tiers installé. Car comme pour beaucoup de produits asiatiques similaires, il se base sur un pilote USB allemand Thesycon qui requiert une désactivation des signatures de pilotes Windows, une opération pas franchement recommandée en termes de sécurité système.

gal agptek h3 033 

On retiendra aussi l'intégration d'un Bluetooth 4.0 avancé, compatible aptX et bidirectionnel, qui offre un pilotage du H3 à distance via l'application mobile gratuite HibyMusic. Celle-ci doit être installée sur le smartphone et activée en mode client. Pour schématiser, votre smartphone sert de télécommande et l'application se présente sous forme de lecteur audio. Bien plus complet si utilisé en local, il lit les fichiers stockés sur le H3. De fait, une fois ce dernier associé à l'application, ses paramètres propres et certaines des fonctions incompatibles et spécifiques au lecteur HibyMusic sont grisées.

Globalement, le lecteur HiByMusic aurait pu devenir une expérience bien plus agréable que l'interface si minimaliste et minuscule du H3. Pour citer deux points positifs, l'avance et le retour rapide ne coupent pas la musique et la bidirectionnalité du Bluetooth permet de profiter en simultané d'un casque sans fil, sans perte de qualité audio, tout en pilotant son H3. Mais tout ceci est clairement entaché par une instabilité aléatoire de la connexion qui fait planter le H3, après seulement 5 ou 10 minutes d'écoute. Dès lors on comprend mieux pourquoi Aigo a supprimé cette fonctionnalité si prometteuse...

gal agptek h3 045

En outre, le H3 dépecé révèle quelques détails sur ses composants, notamment un CPU X1000 de l'équipementier Ingenic (très utilisé dans les baladeurs chinois alternatifs et assez efficace) et une puce AXP192 pour la gestion de la batterie. Cette dernière est d'ailleurs moins puissante que prévu : 1300 mAh contre 1500 mAh attendus dans les spécifications. Déception en revanche côté Bluetooth, la puce est masquée par un cache métallique soudé. Il ne sera donc pas possible de vérifier quel modèle est utilisé ni ses capacités. Selon l'unique indication notable via les logos, il s'agirait d'une puce CSR.

De la puissance et du détail, sans coloration notable

Passer d'une puce Wolfson 8740 à la Burr Brown TI5102A est un très bon choix, même si cette dernière n'est pas très répandue au sein des baladeurs dits audiophiles. Car en plus d'étendre la prise en charge des fichiers audio et supporter nativement les fichiers de très haute qualité DSD, elle ne dénature pas les morceaux. À l'écoute, tout est parfaitement clair et détaillé avec une bonne réserve de puissance, via une connexion filaire en tous les cas. Mais on regrettera tout de même une certaine timidité de l'égaliseur (à 10 bandes !) qui rabaisse le niveau du volume général si utilisé.

Via Bluetooth, la réserve de puissance est malheureusement beaucoup plus limitée. Mais ici, contrairement à d'autres modèles concurrents asiatiques qui se limitent au codec SBC malgré une haute qualité de DAC embarqué, le H3 s'avère compatible avec le codec audio aptX, très proche du rendu CD. De fait, on profite un peu mieux des qualités sonores de la puce BB 5102A. En revanche, il n'est toujours pas possible d'utiliser un casque sans fil en Bluetooth lorsque l'on utilise le H3 en mode DAC, sur PC. Après mesures et comparaisons entre une carte son USB de référence (DMX 6Fire USB), un FiiO M9, et le H3 (via un casque planar Hifiman HE-4XX), les différences restent assez subtiles.

gal agptek h3 040

L'Agptek H3, l'évolution ultime du H1

Agptek semblant se concentrer majoritairement sur l'entrée de gamme, on ne s'attendait plus du tout à ce type de produit de la part de celle-ci, depuis la sortie du précédent baladeur H1. Avec le H3, Agptek propose un petit lecteur toujours plus audiophile et doté d'une polyvalence très intéressante. Toutefois, s'il pouvait rivaliser avec la concurrence fin 2017, son interface minimaliste et l'instabilité de sa connexion Hiby ne lui permettent plus aujourd'hui de lui tenir tête, malgré ses qualités audio et fonctionnelles indéniables. Encore à portée de bourse et utilisant un DAC spécifique, ce lecteur sera donc intéressant pour les curieux et collectionneurs, ou ceux qui ne jurent que par les qualités spécifiques de la puce embarquée ou l'application HibyMusic, malgré ses instabilités...

Le H3 d'Agptek décortiqué par Slavi pour ON-mag 

---------
>>> À LIRE AUSSI : NOS AUTRES TESTS DE BALADEURS AUDIOPHILES
---------

Site du fabricant : Agptek H3

Spécifications officielles

  • Référence : Agptek H3
  • DAC : Ti-5102A
  • Écran : TFT, 2 pouces 240x320
  • Impédance : 8Ω - 150Ω
  • Stockage : via micro SD, jusqu'à 256 gb
  • Formats audio supportés : APE / WMA /FLAC (192KHz/24 bit), WAV (192KHz/32bit), Wma Lossless (96KHz/24bit), DSD128 DSD/DFF(5.6MHz/1bit), Aiff / M4A / AAC / OGG / MP2 /MP3
  • Distorsion : 0,008%
  • Fréquences : 20 Hz - 20 kHz
  • SNR : 103 db
  • Dimensions : 94x56x15mm(mm)
  • Poids : 108g
  • Prix :100 €

 L'avis de ON-mag

  • Construction :  etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise (4/5)
  • Polyvalence : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise (4/5)
  • Ergonomie et Confort : etoile bleueetoile bleueetoile bleue (3,5/5)
  • Musicalité : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue (4/5)
  • Intérêt : etoile orangeetoile orangeetoile orange(3,5/5)


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: AGPtEK

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework