icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube      

Test Yamaha MCR-B270/370 : une minichaîne classique ou PianoCraft, ticket d'entrée à 400 € dans la vraie Hifi ?

Yamaha MCR B370 test ONmagFR 1

Que peut-on attendre d'une minichaîne à 400 € ? S'agit-il d'un système véritablement Hifi ? Yamaha, spécialiste japonais de l'audio domestique, présent sur presque tous les segments de marché et toutes les tranches de budget, nous propose sa réponse avec la MCR-B270 et sa version PianoCraft MCR-B370.

Yamaha MCR-B270/370

Type : minichaîne Hifi stéréo
L'avis de ON-mag : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
Prix au moment du test : 400 € (MCR-B270), 450 € (MCR-B370)

 

>>> RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES ET MAGAZINES EN LIGNE

Les minichaînes Yamaha MCR-B270D et MCR-B370D partagent la même unité centrale au format boîte à chaussures. Celle-ci s'habille d'une élégante façade en aluminium. Logée dans un solide châssis en métal, elle accueille un lecteur de CD-Audio, un tuner pour les radios FM et DAB+ et un récepteur Bluetooth compatible avec le codec AAC. La dotation est complétée par une entrée numérique optique, une entrée analogique sur mini-jack, une prise casque, une sortie subwoofer et un port USB Host permettant de lire des fichiers Hi-res jusqu'en 24 bits/192 kHz. Une grande télécommande, d'une bonne ergonomie, pilote toutes les fonctions.

Yamaha MCR B370 test ONmagFR 2

La différence tient juste dans la finition des enceintes

La finition de l'unité centrale est soignée et une visite sous son capot montre des circuits simples, mais sains et d'une grande propreté. L'alimentation à découpage est séparée des autres circuits par une plaque de blindage afin d'éviter les interférences. L'interface audionumérique est de type 24 bits/216 kHz (Burr Brown PCM9211). L'amplificateur est un petit module travaillant en classe D, Texas Instruments TPA3118, capable de délivrer jusqu'à 2 x 30 watts sous 8 ohms.
Chacune des deux enceintes qui accompagnent cette unité centrale possède un coffret construit en panneaux de bois aggloméré d'environ 10 mm d'épaisseur avec un baffle doublé d'une plaque en matériau plastique. Pour la Yamaha MCR-B270D, l'habillage des coffrets est un simple vinyle noir imitant les veinures du bois. Pour la version PianoCraft MCR-B370D, les enceintes ont droit à une finition plus chic constituée d'un épais revêtement synthétique brillant façon laque piano. Ce détail explique les 50 € de différence entre les prix des deux versions.
Les enceintes fonctionnent dans les deux cas en deux voies et à partir des mêmes haut-parleurs : tweeters à diaphragme conico-sphérique synthétique de 25 mm et boomers de 10,5 cm à membrane polypropylène, accordés en bass-reflex par des évents tubulaires arrière. À noter : les coffrets des enceintes ont des façades très ramassées, mais ils sont assez allongés et donc profonds, certainement pour de bonnes raisons acoustiques (plus de volume de charge, meilleur amortissement interne).

Yamaha MCR B370 test ONmagFR 3

Aparté sur l'absence de fonctions connectées et sur la durabilité

On peut regretter que Yamaha n'ait pas intégré dans sa minichaîne MCR-B270D/370D son système audio connecté MusicCast. Cela aurait pu être intéressant de remplacer le lecteur CD par un lecteur réseau. Il est possible d'avoir les deux, mais en se tournant vers le modèle supérieur dans la gamme, la minichaîne Yamaha MusicCast MCR-N470B (600 €).
Compte tenu des tarifs de la MCR-B270D/370D, on peut comprendre le choix de Yamaha. Les licences à payer auprès d'Apple, Google et consorts pour proposer un produit connecté sont fort coûteuses.
Par ailleurs, un produit non connecté n'est-il pas plus durable ? Certes, la mécanique de lecture des CD de la minichaîne MCR-B270D/370D n'est pas garantie pouvoir tenir plusieurs décennies, mais l'espérance de vie de l'ensemble ne sera pas limitée dans le futur par l'obsolescence des fonctions réseau.
Enfin, pour profiter de la musique en réseau, on peut toujours s'équiper d'un petit lecteur connecté complémentaire, beaucoup moins cher à renouveler que tout un système lorsqu’une mise à jour "hardware" s’impose.

Yamaha MCR B370 test ONmagFR 4

Une minichaîne simple et modeste, mais qui sonne bien et redonne goût à la stéréo

Sur le terrain, la simplicité d'utilisation de la minichaîne Yamaha MCR-B270D/370D apparaît évidente et à l'écoute on sent rapidement que de bonnes oreilles se sont penchées sur sa conception. La puissance acoustique disponible n'est pas très importante, mais déjà suffisante pour animer une petite soirée. Par rapport à certaines enceintes tout-en-un, par exemple la Sonos Play 5 dont les haut-parleurs travaillent en configuration active gérée par DSP, les enceintes passives alimentées par un ampli traditionnel de la minichaîne Yamaha apportent un peu moins de profondeur et d'impact dans les basses. Cependant, ce registre n'est absolument pas maigre. Il bénéficie déjà d'une très bonne ampleur et il a un bon punch. L'équilibre global est légèrement physiologique, chaleureux avec une petite pointe de brillance dans les aigus. Les timbres affichent une belle cohérence. Le rendu est vivant, naturel et harmonieux. Sur ce point, peu d'enceintes tout-en-un savent faire aussi bien. En outre, avec la minichaîne Yamaha, on bénéficie d'une véritable image stéréophonique. Celle-ci ne peut être aussi large qu'avec un gros système Hifi, mais sa construction est déjà stable et précise. L'écartement idéal entre les deux enceintes se situe aux alentours d'un mètre et elles sont parfaitement adaptées à une écoute de proximité dans une pièce de petite ou moyenne superficie.

On peut donc dire que cette minichaîne Yamaha en version MCR-B270D ou MCR-B370D est un ticket d'entrée réussi dans le monde de la Haute Fidélité. Ses performances sont de bon niveau pour la catégorie. Elle est en outre facile à utiliser et agréable à vivre.

>>> CELA PEUT VOUS INTÉRESSER : NOS AUTRES BANCS D'ESSAI DE MINICHAÎNES HIFI

Spécifications techniques

  • Type : minichaîne Hifi
  • Sources intégrées : lecteur de CD, tuner FM/DAB+
  • Connectique : entrée numérique optique, entrée analogique sur mini-jack, sortie casque sur jack 6,35 mm, sortie subwoofer sur RCA, USB Host, Bluetooth AAC
  • Puissance : 2 x 20 watts sous 6 ohms
  • Enceintes : 2 voies, bass-reflex, boomers de 10,5 cm, tweeters de 25 mm
  • Dimensions : 180 x 118 x 322 mm pour l'unité centrale, 123 x 192 x 298 mm par enceinte
  • Poids : 2,7 kg pour l'unité centrale, 2,2 kg par enceinte
  • Prix : 400 € pour la version CRX-B270D, 450 € pour la CRX-B370D

Site de la marque : fr.yamaha.com

Notre avis

  • Construction : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)
  • Équipement : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rougeetoile grise(3,5/5)
  • Performances pures : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)
  • Musicalité : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
  • Rapport qualité/prix : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleue(4,5/5)
  • Intérêt : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: Yamaha

Comments est propulsé par CComment

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework