icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube      

Test Skullcandy Crusher ANC : un casque ANC ultime pour amateurs de basses stratosphériques

Skullcandy Crusher ANC ONmag 12

Succès le plus récent de Skullcandy, le casque sans fil Crusher passe enfin à la réduction de bruit en devenant le Crusher ANC. Un produit atypique habité de moteurs haptiques pour le rendu des basses, qui pourrait bien nous surprendre et repousser les limites en matière de sensations fortes.

 

Skullcandy Crusher ANC

Type: casque Bluetooth à réduction de bruit active
L'avis de ON-Mag : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise (4/5)
Prix : 230 euros 

>>> RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES ET MAGAZINES EN LIGNE

Un classique assez sérieux

Décliné en trois coloris, ce qui est déjà un luxe pour un casque nomade "haut de gamme", le Crusher ANC n'en reste pas moins relativement sobre. Son design est simple et efficace, pas spécialement inspiré mais sans défaut marquant.

Skullcandy Crusher ANC ONmag 6

Pour aller dans ce sens, la construction ne va pas chercher dans le luxe d'un B&W PX7 ni le sérieux épuré d'un Bose Headphones 700. Le Crusher ANC utilise du plastique certes, mais un plastique de très bonne qualité et parfaitement assemblé. Le casque ne grince pas et ne craque pas, et le réglage de l'arceau reste agréable.

Skullcandy Crusher ANC ONmag 2

Le Crusher ANC offre un confort tout à fait correct, même si sur ce plan, il peut difficilement se frotter aux meilleurs. Ce casque circum-auriculaire dispose de coussinets agréables, mais nous les aurions aimés plus profonds. À moins d'avoir les oreilles plates, il est assez facile de toucher le bord des grilles. Nous lui reprochons également son poids, qui atteint 309 g.

 

Une ergonomie efficace mais une application étrange

Le système de contrôle du Crusher ANC n’est certes pas le mieux pensé du monde, mais il s’avère tout à fait valable car il se montre à la fois clair et réactif. Sur l'oreillette droite, trois boutons placés sur la tranche se partagent respectivement le rôle de lecture/pause/appel à l'assistant vocal, volume haut/piste suivante (pression longue), volume bas/piste précédente. Le système de commande ne demande pas de multiplier les clics, ce qui est une très bonne chose.

Skullcandy Crusher ANC ONmag 8

À gauche, le bouton d'allumage permet également de jongler entre le type de réduction de bruit et l'appairage Bluetooth. Notons également la présence d’un intelligent système de quatre leds s'illuminant en bleu ou en vert suivant le type de réduction de bruit enclenché, tout en indiquant le niveau de batterie. Juste en dessous, une petite glissière permet d'activer le système de basses haptique, rendant son dosage rapide et précis.

Skullcandy Crusher ANC ONmag 9

Un mot concernant l'application de pilotage depuis smartphone de Skullcandy, particulièrement étrange. En effet, outre un indicateur de niveau de batterie, celle-ci ne permet d'accéder qu’à un profil d'écoute personnalisé, basé sur une sorte d'audiogramme effectué sur l'utilisateur. Une fois cet audiogramme terminé, la marque propose d'activer un profil de correction sonore, dont l'efficacité est assez discutable. Hormis ces deux options, l’application ne comprend absolument rien d’autre, ni réglage de l'ANC, ni petit égaliseur maison. Un choix bien étrange.

 

Réduction de bruit et souffle persistant

En testant le Skullcandy Crusher ANC, nous craignions un peu que l'ANC soit « gadget », étouffant quelques dB comme peuvent le faire les modèles d’entrée de gamme et quelques casques de milieu de gamme. 

On ne pourra bien sûr pas le confronter à des ténors comme le Sony WH-1000Xm3, le Bose Headphones 700 ou encore l'excellent B&W PX7, mais il se place dans le peloton des suiveurs. À l'usage, sa réduction de bruit est déjà efficace dans les basses, même si elle ne devient vraiment importante qu'à partir des 100 Hz. Un ronronnement de moteur d'avion ou le bruit de la ville sont bien atténués, sans donner une impression d'isolement total.

Skullcandy Crusher ANC ONmag 10

Un petit problème a pourtant retenu notre attention, celui d'un souffle constant dans les oreillettes. En effet, que ce soit en Bluetooth seul ou en ANC (mais ce phénomène est plus marqué lorsque l’ANC est activé), le Crusher ANC laisse entendre un bruit blanc permanent, sans doute lié à l'électronique embarquée. S'il n'est pas gênant ou même perceptible en milieu bruyant et/ou pendant l’écoute de pistes énergiques, un environnement calme le met largement en avant.

À l'image du Sennheiser Momentum 3 Wireless, le Crusher ANC intègre une balise Tile, qui permet de géolocaliser le casque facilement grâce à l'application du même nom. Un plus assez pratique.

Alors que Skullcandy annonce une autonomie de 24 h avec ANC, en pratique, nos mesures sont plus proches de 21 à 22h, ce qui représente déjà une bonne moyenne.

 

Un son équilibré, des basses infernales

Si l'on omet ce souffle présent dans le casque, le Skullcandy Crusher ANC délivre un son tout à fait convenable. Sans parler de rendu audiophile, il offre par défaut une approche assez équilibrée, plutôt sage tout en sachant être énergique. La texture des instruments et le rendu des timbres sont assez exemplaires, légèrement chaleureux mais très agréables. La sonorité manque toutefois un peu d'ampleur et d'aération, restant très confinée, "dans la tête". Ce casque offre des performances tout à fait honnêtes pour sa gamme de prix, sans être sensationnel.

Skullcandy Crusher ANC ONmag 4

Jusque-là classique, le rendu peut passer dans une nouvelle dimension, celle de l'emphase absolue dans les basses. En effet, en relevant la glissière de la tranche gauche, nous déclenchons un système de petits moteurs haptiques présents dans les coques, ce qui a pour effet d'accentuer énormément les basses fréquences autour des 20 – 80 Hz. Mais contrairement à un bass-boost, les moteurs sont indépendants des transducteurs, il agissent en complément, apportent un degré de sensations supplémentaire sans venir déborder sur le reste.

Le rendu peut devenir légèrement plus marqué comme il peut partir dans un délire complet. Tout le monde n'accrochera pas à ce principe, mais Skullcandy réussit parfaitement son affaire. Les sensations sont là, sans jamais tomber dans de la bouillie mollassonne. Nous n'avons pas simplement des basses mais un véritable retour physique. Ce casque semble trembler tout entier, les basses se propagent bien au-delà des canaux auditifs tout en conservant la même qualité sonore générale. L'idée de Skullcandy peut paraître basique, mais elle est diablement efficace.

Skullcandy Crusher ANC ONmag 15

Efficace et profitant d’une bonne autonomie, le Crusher ANC est d'autant plus intéressant de par son système de moteurs haptiques absolument délirant. Un casque clivant, oui, mais au point malgré quelques défauts.

Le Skullcandy Crusher ANC sur le banc de mesure

Skullcandy Crusher ANC reponse
Ci-dessus : réponse en fréquence non compensée du Skullcandy Crusher ANC. En rose, la réponse sans moteur haptique, en bleu la réponse avec moteurs au max. 

Skullcandy Crusher ANC isolation
Ci-dessus : mesure de l'isolation active. En bleu, le signal de base. En vert, l'isolation passive (casque éteint). En rouge, l'isolation active (la pointe autour des 20-30Hz vient davantage d'un artefact audio).

Spécifications

  • Type : casque Bluetooth à réduction de bruit active
  • 2 transducteurs dynamiques de 40 mm, 2 moteurs haptiques à intensité variable
  • Codecs audio : SBC, AAC, AptX
  • Autonomie annoncée : 24 h
  • Impédance (passif): 32 Ohms
  • Sensibilité (passif) : 105 dB/mW
  • Réponse en fréquence 20 Hz à 20 kHz
  • Poids : 308,66 g
  • Prix : 230 euros

L'avis de ONmag

  • Construction : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise(4/5)
  • Confort : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile grise(3,5/5)
  • Performances pures : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orangeetoile grise(3,5/5)
  • Musicalité : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleue (4,5/5)
  • Intérêt : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise(4/5)


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: SkullCandy

Comments est propulsé par CComment

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework