Test de l’Auralic Vega G2.1 : un streamer/DAC/préampli pour audiophiles exigeants en manque de place

Test de l’Auralic Vega G2.1 : un streamer/DAC/pré-ampli pour audiophiles exigeant en manque de place

Plusieurs streamers et DACs Auralic sont déjà passés entre nos mains et nos oreilles. Non sans succès, car ces produits nous ont toujours plu. Ils ont un petit, même un gros quelque chose de différent, au service de la musique bien sûr. Cette fois, nous nous attaquons au plus haut de gamme de la marque, le Vega G2.1, qui est à la fois un streamer, un DAC et un préamplificateur, le tout à un tarif High-End "mesuré". Auralic y a mis tout son savoir-faire en termes de conception, de choix de composants et de connectivité. Nous sommes maintenant prêts à découvrir jusqu’où ce Vega peut nous emmener.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Auralic Vega G2.1

Type : streamer/DAC/préamplificateur
L'avis d'ON-Mag : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orange (5/5)
Prix au moment du test : 6700 €

>>> RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES ET MAGAZINES EN LIGNE

Auralic se concentre exclusivement sur la lecture audio numérique avec des streamers, des DACs et même des horloges. Désormais, tous les produits arborent exactement le même design monolithique, simple et efficace avec un grand écran central. À la différence cependant du châssis. Les modèles dont la référence se termine par .1 sont les mieux équipés dans ce domaine : le streamer pur Aries G2.1, l’horloge Leo GX.1 et notre Vega G2.1 qui fait l'objet de ce test. Auralic l’a appelé Unity Chassis II. La partie extérieure est faite d’aluminium massif de haute qualité, tandis qu’une seconde boîte dans la boîte en feuilles de cuivre vient renforcer l’ensemble et participer à l’isolation globale contre les interférences. Tout cela repose sur une lourde base, toujours spécifique aux modèles .1, dotée de quatre pieds renfermant six ressorts antivibratoires. Pour Auralic, le Vega G2.1 est « l’incarnation de ce qu’un appareil audio numérique avec convertisseur devrait être ».

auralic vega G2.1 02 front

5 entrées numériques, 1 entrée analogique

Le Vega G2.1 se veut avant tout le centre de votre système HiFi. C’est donc un préamplificateur avec contrôle de volume via le potentiomètre en face avant. Il est relié à un réseau de résistances pour travailler uniquement dans le domaine purement analogique. Lors du changement de volume, on entend d’ailleurs le cliquetis de toutes ces résistances. Assis à trois mètres et avec la musique qui joue, on ne les entend plus. Le Vega propose en tout cinq entrées numériques, toutes dans un format différent. Notons la présence d’un connecteur propriétaire Lightning Link, au format HDMI, pour chaîner d’autres éléments Auralic. Mais ce fabricant a aussi eu la bonne idée d’intégrer une entrée analogique sur fiches RCA. Cela permet de garder un pied dans l’analogique, pour relier sa platine vinyle essentiellement. Il y a également une entrée Master Clock pour une utilisation avec l’horloge externe Auralic Leo. Celle du Vega, dont on peut déjà se contenter, fonctionne à 72 femto secondes et est thermorégulée.

auralic vega G2.1 04 rear

Auralic a mis le paquet sur la conception avec uniquement des composants et des techniques de haute qualité. Les circuits bénéficient d’une isolation galvanique apportant une réduction de 80% du bruit par rapport à la première génération du préampli Vega. Les sorties analogiques XLR et RCA (4,8 V chacune) passent à travers des circuits en classe A, enfermés dans des boîtes isolées, pour s’adapter à la charge d’entrée de n’importe quel amplificateur jusqu’à 600 ohms. L’implantation des différents composants a été particulièrement étudiée afin d’éviter tout parasite. L’alimentation linéaire minimise les vibrations et réduit le bruit jusqu’à 90 dB. Et la liste est longue comme cela. Il faut retenir qu’Auralic ne laisse rien au hasard et attaque sur tous les fronts le moindre élément susceptible d’altérer la reproduction sonore.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Une application mobile efficace et bien pensée

Le Vega G2.1 est géré par une plateforme appelée Tesla G1. Elle repose sur un processeur Cortex-A9 1 GHz à quatre cœurs accompagné d’un Giga de RAM et de 4 GB de stockage pour le système. Toutes les capacités de l’appareil sont gérées par lui. La conversion numérique/analogique est confiée à un DAC Sabre modifié spécialement par Auralic afin de répondre à des attentes élevées. Celui-ci décode le DSD512, le MQA et le PCM jusqu’à 384 kHz.

auralic vega G2.1 03 inside

Les fonctions du Vega G2.1 se pilotent en façade via l’écran couleur de 10 cm et le potentiomètre multifonction. L’écran n’est pas tactile et c’est bien l’un des seuls reproches que l’on peut faire au Vega. Malgré tout, la gestion est assez simple : on fait défiler les fonctions, puis on appuie pour valider. À la fin de chaque liste de fonctions, le dernier choix permet de revenir en arrière. C’est surtout depuis cet écran que l’on sélectionne la source à écouter. Il est possible d’associer n’importe quelle télécommande infrarouge au Vega en apprenant les codes. Mais il sera bien plus confortable de se rabattre sur l’application mobile Lightning DS pour iPhone et iPad. Alternativement, comme le Vega G2.1 est aussi UPnP et Roon, rien ne l’empêche de fonctionner dans un environnement Android.

 

Cette application Lightning DS est complète et ergonomique, sûrement l’une des meilleures en dehors de celles des marques grand public de l’audio sans fil comme Sonos. L’application Auralic permet de changer de source facilement, de naviguer dans le contenu des services audio Hi-Res comme Qobuz et Tidal, mais aussi dans cellui d’un serveur de musique local. La gestion depuis le grand écran d’un iPad est agréable avec l’affichage simultané d’un grand nombre de jaquettes. Cette application permet bien entendu la lecture de fichiers audio en Hi-Res. La configuration complète du Vega passe par une page Web accessible depuis la tablette ou un PC sur le réseau. Les possibilités sont nombreuses avec le choix de filtres, du suréchantillonnage et de plein d’autres détails sur le fonctionnement en lecture, conversion et préamplification.

Une scène sonore tridimensionnelle

Une fois encore, l’écoute d’un appareil Auralic ne nous a pas déçu. Pourtant, la dernière écoute d’un produit de ce fabricant remonte à plusieurs mois. Sans pouvoir nous fier sans faille à notre mémoire auditive mais en le confirmant grâce à nos notes, nous avons retrouvé cette signature caractéristique des streamers Auralic de notre point de vue. Le Vega G2.1 nous a à nouveau apporté cette sensation de présence rarement entendue qui fait disparaître les enceintes. La scène sonore déborde dans tous les sens. Mis à part les enregistrements où un instrument est clairement positionné à l’endroit de l’enceinte, pour tout le reste, elles sont indécelables.

Sur le live de Marcus Miller accompagné de l’orchestre philharmonique de Monte-Carlo, les instruments se répondent et jouent à leur tour chacun à leur place. Sans jamais se marcher sur les pieds, ils occupent un espace cohérent avec l’instrument ou un ensemble d’instruments, tels que les cuivres. La lisibilité est maximale, suivre l’un ou l’autre ne demande aucun effort. Toutes les micro-informations d’ambiance et de lieu sont retranscrites avec précision pour nous embarquer dans la musique.

C’est vraiment ça le point fort de l’Auralic Vega : il nous aspire et nous place au centre de la musique. Sur certains titres électro très travaillés, comme ce que fait le français FKJ, les déphasages, réverbs et autres délais nous entourent de musique et d’effets sonores. Sur d’autres morceaux live de jazz plus intimistes, nous sommes en connexion avec la scène et les applaudissements, là encore, sont à nos côtés. Le Vega G2.1 est capable d’étendre la scène sonore autant en profondeur qu’en avant des enceintes pour une restitution en trois dimensions. C’est ce qui caractérise avant tout ce streamer Auralic face à ses concurrents.

La HiFi High-End dans un appareil multifonction

Les qualités du Vega G2.1 se retrouvent avec toutes les sources, que ce soit la lecture en réseau, un MacBook via l’entrée USB ou notre platine vinyle sur l’entrée analogique. Il est indéniable que la partie préamplificatrice fait partie de ce qui se fait de mieux dans cette gamme de prix et peut-être bien au-delà. Justement, utilisez-le dans cette situation, ce que nous ne saurions trop vous conseiller, inutile de chercher à le cascader avec un autre préamplificateur. Au contraire et il faudra bien étudier le mariage du Vega G2.1 avec l’amplificateur et sélectionner correctement ce dernier. Le Vega délivre un signal d’une telle qualité que l’amplificateur pourra vite devenir le point faible. Il saura aisément faire ressortir les qualités et les défauts de tel ou tel bloc stéréo (ou deux blocs mono). L’Auralic Vega sera donc le pivot d’un système de qualité où la cohérence devra être de mise à chaque étage. Heureusement, grâce à ses trois fonctions intégrées dans un même boîtier, il réduit la place occupée par la chaîne HiFi. Vous n’avez plus qu’à lui trouver l’amplification et les enceintes adaptées avec lesquelles il s’effacera pour en tirer assurément le meilleur. L’Auralic Vega G2.1, c’est la HiFi High-End qui sait vous simplifier la vie.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Site du fabricant : Auralic

>>> CELA PEUT AUSSI VOUS INTÉRESSER : TOUS NOS TESTS DE SYSTEMES AUDIO CONNECTES

Notre avis

  • Usages & fonctionnalités : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orange (4,5/5)
  • Ergonomie : etoile verteetoile verteetoile verteetoile verteetoile demi verte (4,5/5)
  • Design/Finition : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orange (5/5)
  • Connectivité : etoile verteetoile verteetoile verteetoile verteetoile demi verte (4,5/5)
  • Qualités sonores : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orange (5/5)
  • Rapport qualité/prix : etoile verteetoile verteetoile verteetoile verteetoile verte (5/5)
  • Intérêt : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orange (5/5)

Caractéristiques techniques

  • Streamer/DAC/préamplificateur
  • Gamme dynamique : 130 dB, 20 Hz-20 KHz (pondération A)
  • Distorsion THD+N: XLR < 0.00012% (XLR) ; RCA < 0.00015% (20 Hz-20 KHz at 0 dBFS)
  • Taux d’échantillonnage : 384 kHz/32 bits, DSD512
  • Fichiers reconnus : AIFF, ALAC, APE, DIFF, DSF, FLAC, OGG, WAV, AAC, MP3, MQA, WMA
  • Connectivité : Ethernet, Lightning-Link, 1x XLR AES/EBU, 1x optique, 1x coaxial, 1x USB-B, 1x analogique RCA, 1x sortie symétrique XLR, 1x sortie asymétrique RCA, 2x sorties casque 6,35 mm
  • Réseau : Tidal, Qobuz, UPnP/DLNA, AirPlay 1, Spotify Connect, webradios, Roon Ready
  • Autres : apprentissage télécommande infrarouge
  • Dimensions (l x p x h) : 340 x 320 x 96 mm
  • Poids : 9,5 kg
  • Prix : 6700 €

L'Auralic Vega G2.1 par ON-mag

 


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: OnTopAudioAward, Auralic

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework