PUBLICITÉ

Essai Ortofon MC Quintet Blue - ou de l'apport d'une cellule Phono MC, encore abordable, à la lecture des disques vinyles

Test Ortofon MC Quintet Blue ONmagFR

Avec Audio-technica, Ortofon est l’un des deux leaders du marché des cellules Phono pour platines vinyles. Tout comme son concurrent japonais, ce constructeur danois plus que centenaire propose une gamme pléthorique composée de plusieurs dizaines, voire centaines de références. Au sommet de cette gamme, dans la section Hifi, trônent les modèles à bobine mobile (de type MC pour Moving Coil). Mais qu'apportent-ils vraiment ? Nous avons essayé de le savoir avec l'Ortofon MC Quintet Blue.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Ortofon MC Quintet Blue

Type : cellule Phono MC
L'avis d'ON-mag : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orange (5/5)
Prix au moment du test : 409 €

>>> RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES ET MAGAZINES EN LIGNE

Dans le monde des cellules Phono, en entrée de gamme, on ne trouve que des cellules à aimant mobile (MM pour Moving Magnet). Cela signifie que leur pointe, ou stylus, porte des aimants. Lors de la lecture d'un disque vinyle, ces aimants sont mis en mouvement au rythme de la musique gravée dans le microsillon. Ils sont placés entre des bobines fixes logées dans le corps de la cellule. Leur mouvement, par un principe électrique simple, génère ainsi dans les bobines le courant correspondant au signal audio.

Les cellules Phono MM (on dit parfois cartouche qui est la traduction littérale de "cartridge") présentent l’avantage d'être peu coûteuses à fabriquer. On en trouve à partir de quelques dizaines d'euros et elles délivrent un niveau de sortie élevé ne nécessitant qu'un préampli Phono basique pour attaquer un ampli Hifi.

A contrario, les cellules Phono MC, dont ce ne sont plus les aimants mais les bobines qui sont mobiles, sont onéreuses. On n'en trouve pas à moins de 100 €, la plupart coûtant plus de 200 € et jusqu'à plusieurs milliers d'euros. Leur niveau de sortie est beaucoup plus faible, ce qui implique que l'on doit les relier à un préampli Phono spécifique plus puissant, plus complexe et plus cher. Enfin, leur stylus ne peut se remplacer facilement, contrairement à celui des cellules MM.

Vues ainsi, les cellules MC ne semblent donc cumuler que des désavantages, mais c'est sans compter sur les résultats sonores. Les cellules Phono MC, dont le premier brevet remonte à 1948 et revient à Ortofon, du fait de leur faible masse en mouvement (celle des bobines), seraient beaucoup plus sensibles et précises.

Ortofon MC Quintet Blue test ONmagFR 2

LA SUITE APRÈS LA PUB

Il n'y a pas photo, les prestations sonores sont bien supérieures

Pour en avoir le cœur net, nous avons essayé une cellule Ortofon MC Quintet Blue en remplacement d'une Ortofon 2M Red sur une platine vinyle Perpetuum Ebner PE 1000, le tout étant relié à un excellent préampli Phono MM/MC Chord Electronics Huei disposant de nombreux réglages.

L'Ortofon MC Quintet est une réalisation fort sérieuse, qui ne laisse pas de place au bricolage. Ce n'est pas un hasard si Ortofon, avec sa division Microtech, est un spécialiste reconnu de la micromécanique de haute précision.

À l'écoute, l'écart entre la cellule 2M Red et la MC Quintet Blue saute immédiatement aux oreilles. Avec la MC Quintet Blue, on gagne sur tous les plans. La bande passante subjective est nettement plus large avec un grave plus profond, mieux tenu et surtout beaucoup plus percutant. Les aigus sont plus fluides tandis que les médiums profitent d'une grande définition. Chaque détail semble mieux à sa place. L'image stéréophonique est incontestablement plus stable, plus incarnée, mieux dessinée, plus précise. On ne perd rien en profondeur tout en gagnant en relief et en présence. Comme nous l'avons précisé dans notre test de la platine vinyle Perpetuum Ebner PE 1000, on franchit un cap important.

D'après nous, l'Ortofon MC Quintet Blue est une cellule Phono MC fort réussie. Ajoutez à cela le sérieux de sa réalisation, son impédance interne relativement basse qui permet de l'utiliser facilement sur la plupart des préamplis Phono MC et vous obtenez l’un des choix actuels les plus intéressants de sa catégorie.

La cellule Phono Ortofon MC Quintet Blue par ON-mag

>>> À LIRE ÉGALEMENT : TOUS NOS TESTS DE CELLULES PHONO

Spécifications

  • Type : cellule Phono MC
  • Diamant : Nude elliptique
  • Tension de sortie : 0,5 mV (1 kHz, 5 cm/sec)
  • Équilibrage des canaux : <1,5 dB
  • Séparation des canaux : >21 dB à 1 kHz, >14 dB à 15 kHz
  • Gamme de fréquences à -3 dB : 20 Hz à 25 kHz
  • Réponse en fréquence à ±2,5 dB : 20 Hz à 20 kHz
  • Plage de force d'appui : 2,1 à 2,5 g
  • Force d'appui recommandée : 2,3 g
  • Angle d'attaque : 20°
  • Impédance interne DC : 7 Ω
  • Impédance de charge recommandée : 20 Ω
  • Corps en ABS et aluminium
  • Bobines : cuivre pur à 99,99 %
  • Poids : 9 g
  • Prix : 409 €

Site web du constructeur : www.ortofon.com

LA SUITE APRÈS LA PUB

Notre avis

  • Fabrication : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orange (4,5/5)
  • Polyvalence : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise (4/5)
  • Performances : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orange (5/5)
  • Musicalité : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleue (4,5/5)
  • Intérêt : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orange (5/5)


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Ortofon

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus