Test Stax SR-009S et SRM-700T : la vieille garde du casque électrostatique toujours au sommet de son art

Test Stax SR 009S SRM 700T ONmag 3

Alors que le secteur du casque très haut de gamme est désormais presque exclusivement trusté par la technologie orthodynamique (ou orthoplanar) et que l'électrostatique n'existe plus que grâce à quelques rares modèles, l'aura du vénérable pionnier Stax est restée pratiquement intacte. Bien que le constructeur japonais n'ait pas sorti grand-chose de nouveau depuis une dizaine d'années, il conserve dans ses cartons des références presque intemporelles et incontournables. Tout au sommet de sa gamme se trouve le déjà mythique casque électrostatique SR-009S, que nous coiffons pour ce test avec le SRM-700T, le plus récent amplificateur dédié à lampes de Stax. De quoi montrer au monde que l'électrostatique est toujours au pinacle de la Hifi ?

LA SUITE APRÈS LA PUB

Stax SR-009S

 Test Stax SR 009S SRM 700T ONmag
Type : casque Hifi électrostatique
L'avis de ON-Mag : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue (5/5) produit ON-topaudio Award
Prix : 5400 euros 

 

Stax SRM-700T

 Test Stax SR 009S SRM 700T ONmag 2
Type : Amplificateur pour casque Hifi électrostatique
L'avis de ON-Mag : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orangeetoile grise(3,5/5)
Prix : 4 050 euros

 

>>> RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES ET MAGAZINES EN LIGNE

Conception à l'ancienne, le charme qui va avec

Ni totalement obsolète ni vraiment moderne, le design des SR-009S et SRM-700T est caractéristique de l'héritage très ancien du constructeur japonais. L'ensemble a quelque chose de délicieusement figé dans le temps, porté par un design un peu rétro. Avec ses oreillettes rondes, le SR-009S est presque un hommage, certes lointain, au tout premier casque de la marque, le SR-1, sorti il y a plus de 60 ans.

Le casque SR-009S est ainsi typique d'un Stax haut de gamme. La conception est simple, usant de lignes sobres et classiques, et enveloppée d'éléments aux accents vintage. Tout est assez gris, mais pas forcément triste, les belles grilles/électrodes plaquées or apportent un peu de couleur et d'éclat. Le produit évoque davantage les années 1970/1980 que 2020, mais paraît presque moderne par rapport aux Stax SR-L700 et SR-L500 pourvus d'oreillettes rectangulaires.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Test Stax SR 009S SRM 700T ONmag 24

La fabrication, estampillée "Made in Japon", est un peu dans la même veine. Les oreillettes ainsi que la majeure partie de la structure sont en aluminium anodisé, l'arceau de type ARC (nom donné par Stax) est assemblé à partir d'une lame d'acier engoncée dans une structure en plastique mat, le repose-tête est taillé dans une simple épaisseur de cuir (mais avec des supports de réglage en plastique) et les coussinets en mousse sont revêtus de cuir d'agneau (pour la portion en contact avec les oreilles) et de similicuir (partie externe).

D'une manière générale, le Stax SR-009S fait montre d'un certain sens du premium, mais n'a clairement pas l'exigence moderne des casques T+A, des modèles haut de gamme de Hifiman, du Meze Empyrean ou des références Hifi de Focal. Certains éléments de conception ne sont plus vraiment au goût du jour et restent dans la lignée d’une tradition artisanale. Une des accroches des branches s'est par exemple dévissée lors de notre test.

Test Stax SR 009S SRM 700T ONmag 21

Le câble de raccordement de ce casque est très atypique, car son rôle est à la fois de transporter le signal audio et de transmettre la tension de polarisation (580 V) nécessaire aux transducteurs électrostatiques. Celui-ci est ainsi plat et assez lourd, en particulier à cause de son imposante terminaison à cinq broches. Derrière cette apparence un peu antique, chaque conducteur est en cuivre OFC 6N (99,9999% de pureté) plaqué argent.

Si la forme de ce casque a quelque peu vieilli, le confort est parfaitement en phase avec les produits modernes et tout simplement divin. La technologie électrostatique n'a pas besoin d'une très lourde structure magnétique comme ce qui existe sur les casques orthoplanaires, ce qui permet au Stax SR-009S de conserver un poids convenable (environ 450 g, sans compter le câble). Le fabricant a eu la bonne idée de développer un bandeau repose-tête permettant un réglage de la hauteur, le casque peut donc s'adapter à toutes les morphologies ; la pression sur le crâne s’en trouve parfaitement répartie. Un vrai modèle du genre, prêt à être porté pendant des heures et à supporter quelques oscillations de tête sans choir.

Test Stax SR 009S SRM 700T ONmag 25

LA SUITE APRÈS LA PUB

L'amplificateur Stax SRM-700T possède en substance le même caractère que le SR-009S. Tout est très simple, spartiate sans vraiment être austère. Il n’arbore pas d'écran indicatif, de Led, ni même de réglages avancés : cet amplificateur porte une certaine simplicité à l'ancienne, une timidité que l'on retrouve dans son architecture à lampes presque dissimulée. Tout en façade se résume à un bouton d'allumage, à un potentiomètre de volume et à deux prises pour casque électrostatique. À l'arrière, on trouve une entrée XLR et une RCA, ainsi qu'une sortie RCA, laquelle peut fonctionner en sortie Ligne (mode bypass) ou en préamplification.

Test Stax SR 009S SRM 700T ONmag 26

La qualité de fabrication est plus qu'honnête, mais la finition n'a volontairement rien de luxueux. Là encore, le charme vintage permet de faire en partie illusion, mais difficile pour le SRM-700T de soutenir la comparaison esthétique avec des amplificateurs pour casques électrostatiques comme le WES de Woo Audio, ou même des modèles plus classiques comme le Nirvana d’Auris Audio, qui profitent tous deux d’écrins bien plus raffinés.

 

Une technologie à part

La technologie des transducteurs électrostatiques n'a rien à voir avec celle intégrée dans les casques électrodynamiques et orthodynamiques ; elle reste la plus prometteuse techniquement, du moins en théorie. Ici, virtuellement aucun problème de distorsion, puisque la masse de la membrane est quasi négligeable du fait de sa finesse et de l'absence de bobine venant l'alourdir. Une membrane de transducteur électrostatique est à la fois très légère et très réactive, ce qui est particulièrement intéressant pour la transcription des aigus.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Le déplacement de la membrane s'effectue par un phénomène d'attraction et de répulsion entre deux électrodes, suivant le principe physique de la loi de Coulomb (une des bases en électrostatique). La membrane est polarisée en permanence par une tension continue de 580 V et prise en sandwich entre deux électrodes recevant le signal audio. Toute la surface de la membrane étant polarisée, son déplacement est parfaitement uniforme, contrairement à la technologie électrodynamique (asservie à une bobine centrale) et, dans une moindre mesure, à la technologie orthoplanaire (quasi-uniformité du déplacement).

Test Stax SR 009S SRM 700T ONmag 32

Stax dote le SR-009S d’une membrane ultra fine en mylar. Celle-ci est épaulée par les nouvelles électrodes haut de gamme MLER 2 (Multi-Layer-Elect-Rods), améliorations des modèles MLER développées spécialement pour le premier SR-009. La forme très étudiée et la précision extrême de leur gravure permettent d'optimiser le flux d'air traversant leurs petites ouvertures tandis que le placage or réduit encore la résistance de ces larges structures. Sur ce point, Stax a fait un véritable travail d'orfèvre, qui se confirme dans la qualité sonore du produit.

Test Stax SR 009S SRM 700T ONmag 7

Pour propulser ce casque particulier, l'amplificateur SRM-700T, l'un des derniers de la marque japonaise, est forcément un peu à part. Bien que son rôle consiste toujours à amplifier un signal audio, ses ordres de grandeurs et la polarisation nécessaire de la membrane font que sa conception diffère largement de celle d'un amplificateur classique. Il s’agit d’un modèle de type hybride, puisqu'il utilise des transistors FET soigneusement sélectionnés (paire parfaitement accordée) pour l'étage d'entrée et des lampes 6SN7 (de fabrication russe) montées en Push-pull pour l'étage de puissance. L'intérêt des lampes se justifie légèrement plus dans le domaine de l'électrostatique que dans celui des casques Hifi traditionnels. D'une part leur fonctionnement à plusieurs centaines de volts reste dans les mêmes ordres de grandeurs que celui des transducteurs électrostatiques ; d'autre part, l'impédance extrêmement élevée du casque permet de se passer plus facilement de transformateur de sortie. Le Stax SRM-700T est alors relativement simple dans son approche et ne comporte que très peu de composants, tous de type discret.

 

Le son d'un autre monde

Dès les premières notes, le Stax SR-009S déploie les extraordinaires qualités de ses transducteurs électrostatiques. Il distille une atmosphère sonore tout simplement unique, à la fois immensément détaillée et très pure.

La signature acoustique de ce casque n'est pas totalement neutre, mais clairement équilibrée. Seules quelques petites fluctuations dans le commencement des aigus tranchent avec la belle unité proposée. Les basses sont bien étendues, les médiums d'une rigueur absolue et que dire de l'aération et de la fluidité des aigus ! Grande qualité des transducteurs électrostatiques, le haut du spectre est poussé bien au-delà des limites de l'audition, le tout avec une facilité, une régularité et un naturel désarmants.

Test Stax SR 009S SRM 700T ONmag 29

Plus que tout autre casque testé, le Stax SR-009S est un révélateur des bons et des mauvais mixages. Sans jamais sonner de manière agressive ou désagréable, il est aussi plat qu'il est possible de l'être sur un enregistrement plat et totalement grandiose sur un morceau grandiose. Favorisant les genres à dynamique très élevée, ce casque est un champion pour reproduire les moindres détails musicaux comme les petits frottements de cordes ou les nuances de simples tapotements. Une expérience si précise et sans emphase qu'elle permet vraiment au SR-009S de se démarquer des autres modèles haut de gamme. Tout apparaît de manière limpide sans que le trait ne soit jamais forcé, sans que l'on remarque d'accentuation dans les fréquences. Une vraie expérience de Haute Fidélité.

Ce casque est incroyablement bon pour faire ressentir une ambiance Live, le son brut d'un morceau enregistré tel quel. Que ce soit pour reproduire l'atmosphère intimiste d'un bar de Jazz, un concert orchestral, ou un petit enregistrement de musicien solo, aucun autre casque ne vient titiller son sens du micro détail ou la justesse de ses timbres.

Test Stax SR 009S SRM 700T ONmag 33

Sa scène sonore, large mais surtout très profonde, lui permet pratiquement de s'asseoir aux côtés d'un HD800 de Sennheiser. Ce dernier conserve un avantage certain sur la largeur de sa scène sonore, mais n'offre pas cette fascinante qualité de séparation des instruments.

À l'inverse, il ne faut pas lui demander d'être trop rentre-dedans, de délivrer un son brutal. Le Stax SR-009S conserve en permanence une personnalité aérienne, une pureté qui semble lui interdire de chanter de manière un tant soit peu grasse. Ce n'est clairement pas l'énergie qui lui manque, mais le brin de folie nécessaire.

Test Stax SR 009S SRM 700T ONmag 22

Si le SR-009S n'est pas le modèle le plus polyvalent qui soit, il est difficile lui opposer une concurrence sur ses styles musicaux de prédilection, à savoir le Classique, le Jazz, la musique instrumentale en général.

Ses seules réelles limitations, en dehors de sa personnalité sonore, sont davantage à rechercher du côté de l'amplificateur SRM-700T. Bien qu’il soit déjà très bon, avec une réponse en fréquence très étendue, l'architecture à lampes trouve ses limites bien avant celles des transducteurs électrostatiques. Quelques distorsions harmoniques assez caractéristiques des tubes se retrouvent à la mesure de l'ensemble et une montée de la distorsion dans les basses, parfois légèrement audible, apparaît, phénomène qui ne vient clairement pas du casque lui-même, mais plutôt de l'ampli. La qualité technique est plus que correcte pour ce type d'amplification assez difficile à concevoir proprement, suffisamment pour que le SR-009S exprime déjà ses immenses qualités, mais certains amplificateurs pour casques électrostatiques d'autres marques permettront certainement d'aller encore plus loin.

Test Stax SR 009S SRM 700T ONmag 6

Si tout n'est pas parfait avec ce duo Stax SR-009S et SRM-700T, nous sommes tout de même en présence d'un des systèmes les plus exceptionnels de la Hifi casquée. Une expérience très exigeante, mais vraiment à part.

 Le Stax SR-009S sur le banc de mesure

Test Stax SR 009S SRM 700T ONmag 32
Ci-desssus, la réponse en fréquence (non-compensée) du Stax SR-009S. Pas neutre, le modèle met l'accent sur un réglage particulier mais efficace pour les styles ciblés.

Spécifications du Stax SR-009S

  • Type : casque Hifi ouvert électrostatique
  • Electrodes MLER 2 plaquées or
  • Réponse en fréquence : 5 Hz – 42 kHz
  • Capacitance : 110 pF
  • Impédance : 145 kOhms (à 10 kHz)
  • SPL : 101 dB / 100 V RMS
  • Max SPL : 118 dB (400 Hz)
  • Tension de polarisation : 580 V continu
  • Câble en cuivre OFC 6N plaqué argent
  • Poids : 450 g (sans câble), 580 g (avec câble)
  • Prix : 5 400 euros

Notre avis sur le Stax SR-009S

  • Construction : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orangeetoile grise(3,5/5)
  • Confort :etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue (5/5)
  • Performances pures :etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orange (5/5)
  • Musicalité :etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleue (4,5/5)
  • Polyvalence :etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orangeetoile grise(3,5/5)
  • Intérêt :etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue (5/5)

 >>> À LIRE ÉGALEMENT : TOUS NOS TESTS DE CASQUES HIFI

Spécifications du Stax SRM-700T

  • Type : amplificateur pour casques électrostatiques
  • Architecture : hybride
  • Transistors FET en étage d'entrée, lampes 6SN7 (OTL) en amplification de puissance
  • Réponse en fréquence : courant continu – 100 kHz
  • Gain : 60 dB
  • THD < 0,01% (1 kHz à 100 V RMS)
  • Impédance d'entrée : 50 kOhms en RCA, 100 kOhms en XLR
  • Tension de sortie max : 340 V RMS (1 kHz)
  • Tension de polarisation : 580 V
  • Température de fonctionnement/humidité : entre 0 et 35°C, humidité de l'air inférieure à 90 %
  • Entrées : RCA et XLR
  • Sorties : RCA et 2 prises casques
  • Consommation : 54 W
  • Dimensions : 240 x 103 x 393 mm (l x h x p)
  • Poids : 5,7 kg
  • Prix : 4 050 euros

Notre avis sur le Stax SRM-700T

  • Construction :etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orangeetoile grise(3,5/5)
  • Ergonomie : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise (3/5)
  • Qualité Technique :etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orangeetoile grise(3,5/5)
  • Musicalité :etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleue (4,5/5)
  • Intérêt :etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orangeetoile grise(3,5/5)

 >>> CELA PEUT AUSSI VOUS INTÉRESSER : NOS BANCS D'ESSAI D'AMPLIS CASQUES


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: OnTopAudioAward, Stax

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework