Test Bang & Olufsen Beoplay Portal : casque audiophile de luxe, nomade et gamer solide, mais perfectible

Bang and olufsen Beoplay Portal ONmag cover

Si casques de gaming et casques nomades ne sont pas indissociables par essence, il est difficile de créer un modèle excellant dans ces deux usages. C'est pourtant ce que promet le Portal de Bang & Olufsen, bâti sur les fondations d'un casque nomade, mais qui intègre une compatibilité avec le système Xbox Wireless. Le premier vrai casque nomade/gaming de luxe ?

LA SUITE APRÈS LA PUB

Bang & Olufsen Beoplay Portal

Type : casque nomade et gaming
L'avis d'ON-mag : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile grise (3,5/5)
Prix au moment du test : 500 €

>>> RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES ET MAGAZINES EN LIGNE

L'expérience d'un spécialiste raffiné

Le Portal s'inscrit clairement dans cette grande lignée des casques Beoplay modernes de Bang & Olufsen, à l’instar des H9. Il en reprend les grands traits esthétiques, mais surtout la structure mécanique, tout en s'en éloignant par quelques touches discrètes. Le Bang & Olufsen Beoplay Portal se libère par exemple de la disposition asymétrique des branches et mise sur de fines accroches centrées tout en aluminium.

Bang and olufsen Beoplay Portal ONmag 9

Le luxe n'en est pas moins là, porté par l'aluminium anodisé, le cuir, le tissu, les coussinets d'oreillettes détachables et un assemblage irréprochable. Malheureusement, la structure n'est toujours pas pliable, un point qui reste l'apanage du seul Beoplay H95 chez B&O.

Bang and olufsen Beoplay Portal ONmag 3

Ce relatif conservatisme se répercute sur le confort, lequel présente les mêmes avantages et les mêmes écueils que les précédents produits de la marque. Les coussinets sont épais et doux, mais un peu étroits pour les très grandes oreilles (à la limite d'une configuration supra-auriculaire). Quant au poids, assez contenu (282 g), il est un peu trop concentré sur le sommet du crâne. Le confort général est bon, mais tout de même pas à la hauteur des meilleurs casques du genre, de gaming comme nomades.

LA SUITE APRÈS LA PUB

 

L'ultra ergonome, tout à l'appli

Avec le Portal, la difficulté pour B&O est de concilier Bluetooth et Xbox Wireless en une même approche ergonomique cohérente. La marque s'en sort très bien en tirant parti de son excellente application dédiée B&O sur smartphone. Celle-ci joue de cette dualité par un astucieux système de double onglet.

Bang and olufsen Beoplay Portal ONmag 13
Le basculement entre Bluetooth et Xbox Wireless est extrêmement simple et plutôt astucieux.

Il est ainsi possible de basculer rapidement entre les deux modes de connexion audio (impossible d'avoir les deux en même temps), l'interface conserve alors la même disposition générale mais en utilisant des couleurs inversées. Les deux onglets permettent, avec quelques différences, de régler l'intensité de la réduction de bruit ou du retour sonore, d'activer des égaliseurs spécifiques pour les deux usages, de faire les mises à jour logicielles, ou encore d'activer des options, comme le Dolby Atmos for Headphones en mode gaming (qui s'utilise via une licence Xbox/PC).

Bang and olufsen Beoplay Portal ONmag 14
En plus des réglages ANC/Voix et des égaliseurs préféfinis, le casque conserve l'accès, en Bluetooth, à l'égaliseur Beosonic.

Le tout est secondé par les commandes intégrées sur le casque, assez aisées à prendre en main. La marque simplifie sa proposition par rapport aux H9, pour mieux la maîtriser. La surface tactile des coques ne permet ainsi plus que de déclencher la lecture et la pause ou, dans le cas du mode gaming, de rendre muet le microphone. À côté de cela, deux languettes tactiles placées sur les coques permettent de régler à la fois le volume et la réduction de bruit. Il est également possible de basculer entre les modes Bluetooth et Xbox Wireless via un simple bouton. L'ergonomie est exemplaire pour un tel usage hybride, même si quelques manques sont à déplorer (pas de navigation entre les morceaux de musique).

 

LA SUITE APRÈS LA PUB

On en voudrait toujours plus

Sur un plan technique, le Beoplay Portal réussit globalement ce qu'il entreprend, mais ne met pas d'étoiles dans les yeux, ou plutôt les oreilles, que ce soit en utilisation nomade ou pour le gaming.

Bang and olufsen Beoplay Portal ONmag 2

La connexion, dans un mode comme dans l'autre, est plutôt simple et les bugs sont assez rares, généralement plus imputables au système Microsoft lui-même. Seul bémol : une portée de transmission générale assez faible.

La réduction de bruit est l'un des points perfectibles des précédents modèles B&O. Nous n'allons pas nous extasier ici non plus, puisque les progrès sont assez minimes. Le Beoplay Portal fait partie des bons suiveurs, sans plus, clairement moins doué dans ce domaine que des références de Sony, Bose ou même B&W. La réduction de bruit active est assez régulière, plutôt efficace, mais ne distille pas cette bulle de silence que certains recherchent. À l'inverse, la modernité de ce casque transparaît dans les codecs audio Bluetooth supportés, dont l'AptX Adaptive.

Le microphone est un autre point délicat, puisque la marque refuse de placer un (disgracieux) modèle rabattable ou détachable sur son casque, qui aurait pu se positionner près de la bouche, préférant miser ici sur l’efficacité de son système de "filtrage spatial". Même s’il est de bonne qualité, plutôt efficace pour filtrer les bruits externes, il reste tout de même loin d'égaler un bon microphone de casque gaming monté sur perche, que ce soit en matière de naturel des timbres ou de largeur du spectre de fréquences.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Bang and olufsen Beoplay Portal ONmag 4

L'autonomie, annoncée pour 24 h en Bluetooth et 12 h avec le mode Xbox Wireless aussi activé, est étonnamment bien respectée en pratique – elle est classique pour du gaming, pas flamboyante mais correcte.

 

Son doux et brillant dans un univers brutal

Ce casque fournit du son Bang & Olufsen, clairement. Le Beoplay Portal ne trahit presque rien des habitudes nées des générations de casques H9. Ainsi la sonorité est-elle à la fois agréable, plutôt douce, tout en poussant le registre médium/aigu entre 3 et 5 kHz, et en plaçant le reste du spectre un peu en retrait. Cette signature tonale, toujours un peu particulière, n'est pas accompagnée des transducteurs les plus techniques du genre. Les aigus manquent par exemple de naturel pour un casque aussi ambitieux.

Bang and olufsen Beoplay Portal ONmag 5

Toutefois le caractère posé de la restitution sonore s'accorde parfaitement aux genres musicaux calmes, sa représentation des médiums étant particulièrement bonne. Le son n'est jamais agressif. Il se montre juste parfois un peu trop sage et cela peut être un défaut pour le deuxième usage auquel se destine ce casque.

Bang and olufsen Beoplay Portal ONmag 10

D'autant que par son orientation gaming, le Beoplay Portal aurait mérité d’offrir plus d'énergie et de réactivité. Ce casque n'est pas un champion pour faire honneur à la puissance d'un morceau ou d'un jeu vidéo type FPS. Dans cette configuration, même avec le logiciel Dolby Atmos for Headphones, il conserve une certaine retenue, qui le prive d'un meilleur niveau de détails et d'une meilleure aération. À ce titre, son caractère hybride est évident, puisqu'il ne parvient qu'à être un assez bon caméléon, n'excellant ni dans un usage ni dans l'autre.

En résumé

Le Bang & Olufsen Beoplay Portal est un casque luxueux, de conception particulièrement intelligente et sérieuse, mais qui reste à mi-chemin entre l'idéal du casque de gaming sans fil et du modèle audiophile nomade. Un bon premier essai, qui demande des améliorations.

 Le Beoplay Portal sur le banc de mesures

Bang and olufsen Beoplay Portal ONmag 12
Réponse en fréquence non compensée du casque en mode gaming avec égalisation classique (assez proche du mode Bluetooth). Malgré une hausse dans le bas du spectre et l'accentuation (paraissant exagérée à cause de la non compensation), le modèle manque toujours un peu d'énergie, tout en étant peu naturel sur les aigus.

>>> À LIRE ÉGALEMENT : TOUS NOS TESTS DE CASQUES NOMADES ET CASQUES DE GAMING

Spécifications

  • Type : casque nomade ANC et casque de gaming sans fil
  • Connexion : Bluetooth et Xbox Wireless, port jack
  • Puce Bluetooth 5.1 avec support des codecs SBC, AAC et AptX Adaptive
  • HP dynamiques de 40 mm
  • Réponse en fréquence : 20 Hz – 22 kHz
  • Sensibilité : 95 dB
  • Impédance : 24 Ohms
  • Compatible avec l'application Bang & Olufsen
  • Autonomie : 12 h avec Xbox Wireless et Bluetooth (avec ANC), 24 h avec Bluetooth (avec ANC)
  • Poids : 282 g
  • Prix : 500 euros

Notre avis

  • Construction :etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orange (5/5)
  • Confort :etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise (4/5)
  • Ergonomie :etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orange(4,5/5)
  • Fonctions :etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleue (4,5/5)
  • Isolation :etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orangeetoile grise(3,5/5)
  • Qualité technique :etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile grise (3,5/5)
  • Musicalité :etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise(4/5)
  • Microphone :etoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile griseetoile grise(2,5/5)
  • Immersion :etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile griseetoile grise(3/5)
  • Intérêt :etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile grise (3,5/5)


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: B&O, Bang & Olufsen

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework