PUBLICITÉ

Test écouteurs TWS Tronsmart Apollo : 2 versions Air qui se ressemblent comme deux gouttes d'eau

gal tronsmart air airplus046

Renouvellement du côté des écouteurs True Wireless (TWS) chez Tronsmart ! Avec deux nouvelles versions Apollo Air, la marque nous propose ce qu'elle sait faire de mieux en matière d'écouteurs intra-auriculaires sans fil. Après une rapide comparaison entre ces deux modèles Apollo Air et Apollo Air Plus, voyons ce qu'ils peuvent nous apporter !

LA SUITE APRÈS LA PUB

Tronsmart Apollo Air et Apollo Air Plus

Type : écouteurs True Wireless AptX adaptif à membrane graphène
L'avis d'ON-mag : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise(3,5/5)
Prix au moment du test : 60 € (Apollo Air) et 90 € (Apollo Air Plus)

>>> COMPARER LES PRIX pour les Tronsmart Apollo Air et Apollo Air Plus

 

>>> RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES ET MAGAZINES EN LIGNE

À notre connaissance et depuis que nous avons découvert Tronsmart, il nous semble que la marque n'a jamais développé de produits vraiment tape-à-l'œil ; seul le modèle Bold, avec un cerclage légèrement doré, pourrait ressortir du lot. Et encore... Ici, les versions Air sont toutes deux très sobres et passe-partout, avec une finition exemplaire. Ces écouteurs offrent une résistance IP45, c'est-à-dire une étanchéité à la poussière et à l'eau qui devrait permettre de les utiliser durant des sessions de sport en extérieur. Tronsmart nous ayant expédié les deux références dans le coloris noir, nous étions bien ennuyés. En effet, visuellement, les deux versions sont strictement identiques. Afin de ne pas les confondre, nous avons apposé un petit scotch sur les Tronsmart Apollo Air Plus.

gal tronsmart air airplus005

Concernant les différences, évoquons d'abord le prix. L'écart est conséquent, de près de 50% pour la version Plus au moment du test. Vient ensuite la taille du packaging, plus importante sur la version Plus, certainement pour augmenter l'impression de qualité, car ce ne sont pas une sacoche et quatre embouts supplémentaires qui peuvent justifier une différence de volume aussi conséquente. Pour le reste, la documentation est quasi identique et les deux produits utilisent le même type de câble USB-C curieusement générique. Si rien ne permet de distinguer les écouteurs entre eux (même mis côte à côte), on peut néanmoins différencier leurs deux boîtiers de rangement et de charge : la version Plus bénéficie d'un logo mat alors que celui de la version classique est brillant. Concernant les autres différences, elle seront plus subtiles et surtout internes.

À jour technologiquement avec quelques différences

Les deux références d'écouteurs Tronsmart Apollo Air partagent la même puce Qualcomm QCC3046. Mais la version Plus offre en sus la détection automatique à l'insertion dans l'oreille (certainement via un capteur de lumière) ainsi que le support du codec AptX adaptif, offrant une qualité d'écoute proche du format haute résolution 24 bits/96 kHz. Ce codec de compression audio, comme son nom l'indique, s'adapte afin de garder la meilleure qualité sonore possible et une latence réduite, suivant les contraintes de transmission dues à l'environnement immédiat. Mais pour en profiter, il faut également que votre transmetteur (tablette, lecteur audio, smartphone etc.) soit compatible avec ce codec, faute de quoi vous passerez sur le codec le plus proche, généralement le SBC (ou l'AAC pour les appareils Apple). À partir d'un smartphone Huawei Mate 20X par exemple, même s'il supporte bien l'AptX dans toutes ses versions (sauf l'adaptatif), ne comptez pas avoir une synchronisation parfaite avec vos vidéos Youtube...

LA SUITE APRÈS LA PUB

gal tronsmart air airplus021

Sans confirmation de Tronsmart, ces deux modèles d'écouteurs semblent aussi partager les mêmes transducteurs "custom" qui utilisent des membranes de type graphène censées offrir plus de précision. À l'écoute, hormis une variation du côté des basses (subtilement plus prononcées sur les Apollo Air classiques), nous n'avons pas relevé de différences notables entre les deux versions. Même la performance de la réduction de bruit semble identique.
Autre point électronique : les boîtiers de charge ! Comme d'autres modèles concurrents testés, les Air et Air Plus profitent d'un boîtier de charge actif, à savoir qu'il offre des fonctions supplémentaires au-delà de la simple charge et des indicateurs LED, par exemple l'appairage via un bouton. La différence entre les deux boîtiers réside dans la recharge additionnelle par induction, disponible uniquement sur l'Air Plus. En matière d'autonomie, si vous dépassez 50% de volume avec l'ANC actif, vous viendrez assez rapidement à bout de la batterie des écouteurs et du boîtier. Sinon, avec une seule charge, l'autonomie reste suffisante et dans la norme pour ce type d'écouteurs.

Une application à perfectionner, une puissance à revoir

Pour une fois, nous pouvons saluer une application Google Store francisée, même si elle est loin d'être parfaite. Mais surtout, nous avons été surpris par la réactivité de Tronsmart. En effet, à réception des écouteurs, l'application n'était pas compatible avec la version d'Android équipant notre valeureux et pourtant récent baladeur FiiO M11 Pro. Elle a été rapidement mise à jour afin de pallier une limitation de version d'OS mobile assez inutile. Très simple, l'application est néanmoins complète : niveau de batterie par écouteur, 8 présélections d'égalisation, microprogramme via OTA, gestion de l'ANC, mode d'emploi et paramétrage de la surface tactile des écouteurs. Dommage que de petits bugs d'état et d'affichage viennent s'y glisser, heureusement sans grande incidence sur le fonctionnement.

gal tronsmart air airplus052

Pour ceux ou celles qui s'enthousiasmeraient à l'idée de profiter de 8 préréglages d'égalisation, nous allons tempérer leurs ardeurs. Cette fonction aurait certes pu (et dû) apporter quelque chose de positif, mais à chaque effet choisi, le son nous a paru tellement déséquilibré que nous sommes toujours revenus au mode "normal". Par exemple, si les basses sont activées, le son devient feutré, sans augmentation d'impact ou de puissance, comme nous aurions pu l'attendre. Quant à l'annulation de bruit active (ANC), elle manque de puissance. L'utiliser ne modifie en revanche pas la sonorité de façon drastique et cela réduit légèrement les grondements de fond. La fonction ambiant évite d'enlever les écouteurs pour entendre les bruits environnants mais elle relève plus du gadget.

En usage classique, le son est entraînant, suffisamment précis et détaillé, mais avec une brillance limitée qui ne laisse pas totalement les détails s'exprimer. La sensation d'espace est plus réduite que d'habitude même si les embouts n'ont pas cet effet bouchon que certains autres peuvent procurer. En revanche, pour les utilisateurs qui apprécient la puissance, celle-ci est un peu trop juste suivant l'émetteur associé. Il faut compter sur la réserve de puissance de la source (smartphone, tablette, DAP ou transmetteur Bluetooth) afin qu'elle envoie du lourd pour compenser. Pour exemple, avec un transmetteur Avantree Oasis Plus (compatible AptX faible latence et HD), malgré le volume poussé au maximum à la fois sur le transmetteur et sur les écouteurs, le volume est à peine convenable. De plus, nous n'avons pas pu bénéficier de la faible latence, étant connectés en AptX classique puisque l'adaptif n'est pas au programme de l'Avantree Oasis Plus.

gal tronsmart air airplus048

LA SUITE APRÈS LA PUB

Prise d'appels et sport : un usage très ponctuel et limité

En général, les marques prémontent des embouts de taille médium sur leurs écouteurs et ceux-ci nous conviennent bien. Pour ce test, nous avons tout de même opté pour la plus grande taille disponible. Mais chose assez curieuse, nous avons trouvé que les variations de taille n'étaient pas si évidentes à percevoir, quelle que soit la version des écouteurs Air. Quoi qu'il en soit, les écouteurs se sont révélés assez confortables. Toutefois, malgré la dizaine d'embouts fournis avec l'Air Plus par exemple, aucun ne nous a permis un usage sportif un peu intense, contrairement à d'autres modèles concurrents. Les écouteurs finissent par tomber des conduits auditifs, dès que l'on bouge de façon un peu musclée.
Finissons par la prise d'appels téléphoniques, correcte, même si par moments il faut parler un peu plus fort pour se faire entendre et comprendre, et ce malgré la présence des six microphones. En revanche, que ce soit en musique ou durant les appels, nous n'avons eu aucune coupure de son à déplorer, même lorsque nous sommes montés d'un étage (et avec obstacles) par rapport à l'émetteur ! La stabilité et la portée de transmission Bluetooth sont excellentes.

Les écouteurs Tronsmart Apollo Air décortiqués par Slavi pour ON-mag

Presque identiques et tournés vers l'avenir

Quelle que soit la version, ces écouteurs Tronsmart Apollo Air, pourtant différents, sont fort proches : même format, même puce Bluetooth, variation de sonorité très (trop) subtile et réduction de bruit tout aussi limitée. Il est clair que la différence se fera surtout sentir au niveau du prix... Et de quelques fonctionnalités, pas si indispensables que cela au final, comme le codec AptX adaptif, prometteur mais bien trop récent et qui nécessite inévitablement du matériel compatible, ce dernier tardant à venir... Dans l'ensemble, ces écouteurs nous ont plu, quelle que soit la version. Leur polyvalence et leur stabilité électronique sont indéniables, mais nous avons été assez déçus par leur manque de tenue dans les oreilles durant nos séances de sport (cardio par exemple), certainement dû à des embouts un peu trop mous, avec une surface d'accroche qui manque d'efficacité. Heureusement, cela se change. Mais il serait préférable que la marque fournisse d'origine des embouts mieux pensés, en mousse par exemple. En bref, si vous possédez un transmetteur compatible AptX adaptif, autant opter pour la version Apollo Air Plus qui vous garantira plus de polyvalence. Sinon, il est plus pertinent de rester sur la version classique. Quoi qu'il en soit, Tronsmart signe ici deux bons modèles d'écouteurs True Wireless, plus à l'aise dans les transports quotidiens que pour faire du sport !

Site du fabricant : Tronsmart

>>> À LIRE AUSSI : NOS AUTRES TESTS D'ECOUTEURS SANS FIL

LA SUITE APRÈS LA PUB

Spécifications officielles

  • Références : Apollo Air et Apollo Air Plus
  • Type : intra-auriculaires True Wireless à réduction de bruit
  • Réponse en fréquence : 20 Hz - 20 kHz
  • Haut-parleurs : 10 mm, à membrane graphène "custom"
  • Bluetooth : 5.2
  • Profils Bluetooth : HFP/HSP/AVRCP/A2DP
  • Codecs audio : SBC, AAC, AptX, AptX adaptif (version Apollo Air Plus uniquement)
  • Impédance : 32 ohms
  • Autonomie : jusqu'à 5 h, temps de charge 2 h 30
  • Poids : écouteurs (40 g)
  • Prix : 60 € (Apollo Air) et 90 € (Apollo Air Plus)

Notre avis

  • Construction :  etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue (4,5/5)
  • Polyvalence : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise (4/5)
  • Ergonomie et Confort : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise (2,5/5)
  • Musicalité : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise (3,5/5)
  • Intérêt : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise (3,5/5)


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



tronsmart

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus