PUBLICITÉ

Test OneOdio Monitor 80 : casque audio pour un usage pro et bien plus encore !

OneOdio Monitor 80 test ON mag ouverture

Après avoir abordé un produit de la jeune marque SuperEQ dans un test précédent, nous testons maintenant un modèle de la maison mère OneOdio. Entre l'audio portative grand public et celle plus professionnelle, nous voici donc avec un casque plutôt orienté MAO et environnement de studio. Il faut dire que ce n'est pas le premier de ce type proposé par le fabricant, le Monitor 60 ayant déjà creusé quelques sillons par le passé. S'il peut sembler un brin austère, le OneOdio Monitor 80 ici testé peut être utilisé dans un cadre bien plus Hifi, mais sous certaines conditions....

OneOdio Monitor 80

- Type : casque audio ouvert pour monitoring
- Notre avis : etoile verteetoile verteetoile verteetoile verteetoile grise (4/5)
- Prix au moment du test : 100 €
>>> ACHETER SUR AMAZON

LA SUITE APRÈS LA PUB

Visuellement, ce Monitor 80 reste assez sobre et l'inspiration des produits DJ et monitoring de OneOdio est évidente. On retrouve certains codes visuels des casques M50x d'Audio-technica et V55 de Sony, dans un registre un peu plus massif. Les éléments brillants sont impeccables, les plastiques mats accrochent bien et l'assemblage est franchement correct, même si la plupart des marques historiques du secteur savent faire mieux. Les mouvements de repli et de mise à plat du casque sont précis, le sens d'écoute s'identifie très rapidement, sur les articulations et dans les écouteurs. En revanche, concernant le réglage de hauteur de l'arceau, les crans manquent de fermeté. Cela dit, nous n'avons même pas eu besoin de faire un quelconque réglage et nous avons conservé la position la plus basse : les grandes têtes devraient y trouver leur compte, les petites un peu moins.

OneOdio Monitor 80 test ON mag

Livré dans une boîte imprimée et réalisée avec soin, ce casque nous arrive bien complet. Tout d'abord, il est accompagné de deux câbles jack très épais, avec prises plaquées or et conducteurs OFC (cuivre haute pureté et conductivité). Le premier câble, curieusement, semble plutôt orienté vers une écoute sur mobile. Malgré une connectique de part et d'autre au format mini jack 3,5 mm classique, avec 250 ohms d'impédance, cela nous paraît un peu compromis... Le second est spiralé, avec deux types de connectiques : une fiche jack de 6,35 mm et l'autre de 3,5 mm. L'adaptateur 3,5 mm vers 6,35 mm étant absent, c'est ce câble spiralé qu'il faudra utiliser, si nécessaire. Et comme pour toute marque qui se respecte, un logo est présent sur chaque fiche des deux câbles.
Le pack d’accessoires est complété par une sacoche rigide assez imposante. Elle peut accueillir sans aucun souci le casque et ses câbles. Il reste éventuellement un peu de place pour un petit lecteur audio. Son zip est fluide et une poche de rangement est présente à l’intérieur, ce qui permettra une meilleure organisation des câbles. Une fois encore, de façon discrète, le logo de la marque est imprimé sur le dessus. Pour finir, un mode d'emploi rapide multilingue est fourni.

Le OneOdio Monitor 80 inspire confiance dans sa construction. L'arceau est renforcé, il ne présente aucune sensation de faiblesse lorsqu'on le manipule. Mais une fois porté, nous avons pourtant relevé quelques légers craquements du côté des écouteurs et certainement au niveau des charnières ou axes de pivotement. Sans donner l'impression d'être lourd en main ou porté (368 g à la pesée tout de même), il reste agréable à l'usage, quelle que soit la durée de l'écoute. Les coussinets, en velours et non en similicuir, sont doux et contribuent largement au confort.
Nous avons interrogé OneOdio au sujet de ces coussinets et la réponse nous a surpris : les considérant comme non remplaçables, la marque n'en propose pas de rechange sur son site (sauf pour le modèle Pro-50). Et pourtant, lors de notre démontage, nous avons bien constaté la présence d'une encoche permettant un échange rapide de ces coussinets. Dommage, avoir une seconde paire à la texture différente aurait pu être un bel et réel avantage.

Pour les amateurs d’équilibre et de douceur...

Sans électronique active embarquée, le OneOdio Monitor 80 se concentre donc exclusivement sur son acoustique dynamique. Par rapport au Monitor 60, il embarque des haut-parleurs de dimension plus réduite, à savoir des références de 40 mm, ce qui reste un peu surprenant. En revanche, la membrane est originale, multicouche et gravée, ce qui doit assurer une meilleure rigidité et donc une distorsion limitée (inférieure à 1%, selon le fabricant). Ce casque étant dédié au monde professionnel, l'impédance et la puissance admissible sont importantes, ce qui limite aussi les appareils qui pourront le piloter correctement. Le Monitor 80 alimenté par notre FiiO M11 Pro, à l’écoute, on ressent immédiatement un bel équilibre et une douceur très reposante dans le rendu musical. La sensation de présence est bien là et l'étagement est très correct. Grâce à la conception ouverte, l'aération est palpable. Et curieusement, à volume suffisant (mais tempéré), le son qui s'échappe des Monitor 80 vers l'extérieur n'est pas aussi important qu'attendu, de façon à ne pas trop chatouiller les oreilles de l'entourage proche.

OneOdio Monitor 80 test ON mag transducer

LA SUITE APRÈS LA PUB

Contrairement aux deux modèles concurrents cités bien plus haut (l'Audio-technica M50x et l'obsolète Sony MDR-V55), le OneOdio Monitor 80 arbore fièrement une certification Hi-Res. Cela devrait nous garantir une plus riche et large réponse en fréquence. Et ce qui reste discernable, dans les fréquences humaines audibles, ne présente aucune agressivité, que l'on se place dans les basses, les médiums ou les aigus. Les graves sonnent de façon juste, ils sont contenus et ne débordent pas. Les voix ne manquent en aucun cas de chaleur ni de naturel. Quant aux aigus, même portés haut, jamais ils n'agressent l'oreille. Pour un produit de monitoring, ce casque signé OneOdio semble bien remplir sa fonction. Avec ses deux entrées-sorties sur chaque écouteur (l'une en 3,5 mm et l'autre en 6,35 mm), il est possible de partager l'écoute. Mais avec les 250 ohms d'impédance affichés par le Monitor 80, cette fonction semble plutôt adaptée aux équipements disposant de pas mal de puissance en réserve, tels que des appareils Hifi domestiques (à sortie casque 6,35 mm) ou certains lecteurs audiophiles de haut rang (DAP). Essayé avec un smartphone Huawei Mate 20 X par exemple, pas de miracle, la puissance d'écoute est trop limitée.

Passons pour finir aux entrailles du casque. Une fois celui-ci démonté, on peut constater la présence de nombreux filtres acoustiques, en mousse (intérieur et grille) et en papier (sur l'avant des haut-parleurs). L'impact est significatif : en retirant uniquement le filtre central situé à l'avant des haut-parleurs, un gain dans les hautes fréquences se mesure immédiatement. Il est évident qu'en l'absence de ces filtres, le OneOdio Monitor 80 serait bien moins équilibré et bien plus clair, mais il gagnerait certainement en détails.

Têtus que nous sommes, nous n’avons pu résister à l'envie de tester la compatibilité de quelques coussinets alternatifs aux propriétés différentes. Avec ses coussinets d’origine, lors des mesures de réponse en fréquence, le Monitor 80 tend vers une grande platitude et le graphique parle de lui-même. Vu l'effondrement dans les fréquences hautes, il est tout à fait normal que nous ne puissions constater d'agressivité dans ces dernières, ni de détails cristallins. Une fois le filtre central des haut-parleurs enlevé, les hautes fréquences sont bien plus marquées et augmentent légèrement.

oneodio monitor80 mesure 2

Quant aux coussinets alternatifs, ils mettent plus ou moins l'accent sur les basses fréquences et orientent globalement le Monitor 80 sur un rendu sonore un peu plus physiologique. Les coussinets compatibles sont ceux des Beyerdynamic Custom Pro (très justes), German Maestro GMP8.35 (très justes également) et AKG K271.

oneodio monitor80 mesure 1

LA SUITE APRÈS LA PUB

En conclusion : une orientation professionnelle bien assumée

Le casque OneOdio Monitor 80 est aussi sobre qu'efficace. Doté d'une réelle polyvalence acoustique, il s'adapte sans aucun mal à tout ce qu'on lui propose et rien ne semble lui faire peur. Confortable, transportable, il est agréable à l'usage et inspire une certaine confiance, sans toutefois tâter le terrain de l'indestructibilité. Seule sa demande en puissance très importante limite son spectre d'utilisation. Il se réserve plus au monde professionnel ou à l'audiophile avancé. Dans sa conception, il est clair que nous aurions préféré troquer le partage d'écoute un peu accessoire contre la présence de coussinets en similicuir et de câbles plus spécifiques de type XLR et symétriques (même en option). Espérons que OneOdio se penchera sur le sujet pour nous proposer un casque encore plus complet, tout en restant toujours aussi abordable et efficace !

Le Monitor 80 décortiqué par Slavi pour ON-mag

>>> VOIR TOUS NOS TESTS DE CASQUES PRO ET DJ

Spécifications

  • Référence : Monitor 80
  • Transducteurs : 40 mm, membrane multicouche gravée
  • Sensibilité : 100 dB
  • Réponse en fréquence : 10 Hz - 40 kHz
  • Impédance : 250 Ω
  • Puissance max. : 1600 mW
  • Batterie : boîtier 370 mAh, écouteurs 55 mAh
  • Prix : 100 €

Notre avis

  • Construction : etoile verteetoile verteetoile verteetoile verteetoile grise (4/5)
  • Polyvalence : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise (4/5)
  • Ergonomie et Confort : etoile verteetoile verteetoile verteetoile verteetoile demi verte (4,5/5)
  • Musicalité : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise (4/5)
  • Intérêt : etoile verteetoile verteetoile verteetoile verteetoile grise (4/5)


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



OneOdio

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus