PUBLICITÉ

Test Octavio Stream (2022) : un mini streamer idéal pour moderniser discrètement un ensemble Hifi

Octavio Stream ONmag 1

Premier appareil à avoir été lancé par la jeune marque française Octavio, le module Stream est la promesse d’un lecteur réseau minuscule et abordable, mais qui ne sacrifie jamais la qualité. Pari réussi ? Nous testons ici sa version 2022, de seconde génération, qui gagne l’Ethernet et une compatibilité AirPlay 2.

Octavio Stream

Type : streamer audio avec DAC intégré
L'avis d'ON-mag : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orange (4,5/5)
Prix de lancement : 200 €
>>> RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES ET MAGAZINES EN LIGNE

LA SUITE APRÈS LA PUB

En mode petit projet, une connectique tout en débrouille

Bien atypique design que celui de l’Octavio Stream. Il se présente comme un petit boîtier en polymère blanc et noir, sans vis apparente, au sommet de la simplicité formelle. Forcément, cet aspect détonne dans le milieu audio traditionnel, et peut laisser penser, de prime abord, à un petit projet d’amateur éclairé.

Le Stream mesure seulement 118 x 64 x 21 mm pour 150 g, à peu près la taille et le poids d’un petit smartphone (un peu épais), pas plus. Il peut clairement venir s’effacer à l’arrière d’un amplificateur.

Octavio Stream ONmag 2

À l’image d’un MacBook Air d’Apple qui table sur l’utilisation de hub externes, Octavio contourne la limitation de l’USB-C (alimentation) et de la sortie jack 3,5 mm en les optimisant. La marque livre ainsi son Stream avec un câble USB-A + RJ45, ce qui permet de regrouper l’alimentation et la connexion Ethernet via la seule entrée USB-C. Mais surtout, la sortie jack comprend un connecteur Toslink (optique). Il est donc possible d'en tirer un signal audio analogique en RCA (via le câble jack vers double RCA) ou un flux audionumérique. En outre, la puce Broadcom intégrée autorise un fonctionnement en Wifi et en Bluetooth.

Connexion Linkplay, simple comme bonjour

À l’instar du Silent Angel Bremen B1, ou d’un modèle encore plus abordable comme le Wiim Mini, l’Octavio Stream mise sur l’environnement connecté Linkplay. Grâce à l’application Octavio, le Stream permet une connexion aux divers services de streaming et la lecture de fichiers locaux, tout en prenant en charge les protocoles Spotify Connect et AirPlay 2.

Sans surprise, l’application est extrêmement simple à prendre en main, la configuration de l’appareil est facile et la stabilité est bien là. Clé en main mais spartiate, l’Octavio Stream ne se destine pas aux amoureux de personnalisation (sonore et ergonomique). Les réglages sonores sont proches du néant et toutes les commandes nécessitent d’avoir un smartphone sous la main. Deux boutons tactiles sont présents sur la face supérieure de l'appareil, pour la lecture/pause et le passage à la piste suivante.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Notons qu’une seconde application est en développement, Octavio Virtuose, laquelle permettra d’aller un peu plus loin.

Abordable et plus que convenable

Malgré son aspect simple, le Stream ne se contente pas de composants bas de gamme. Son processeur intégré est un Cortex-A53 tout à fait correct et le DAC un modèle PCM5102 de Texas Instruments, compatible PCM jusqu’en 24 bits/192 kHz.

La sortie jack/RCA développe alors une sonorité largement à la hauteur, sans défaut audible, même avec une bonne chaîne du son en aval qui pourrait révéler des écueils. Un bon DAC externe reste idéal, mais l’Octavio Stream peut se raccorder à un amplificateur Hifi sans rougir.

Octavio Stream ONmag 3

Streamer simple et plutôt abordable, le Stream d’Octavio ne fait pourtant aucune concession sur la partie sonore et affiche très astucieusement une connectique suffisante pour la plupart des utilisateurs. Face à une concurrence d’entrée de gamme qui s’affine chaque jour, l’appareil gagnerait sans doute à être encore plus abordable, mais son rapport qualité/prix reste excellent.

>>> À LIRE ÉGALEMENT : TOUS NOS TESTS DE LECTEURS, SERVEURS ET AMPLIS RÉSEAU

LA SUITE APRÈS LA PUB

Spécifications

  • Type : streamer audio avec DAC intégré
  • Puce : ARM Cortex-A53 quadricœurs, cadencés à 1,2 GHz
  • Environnement réseau : Linkplay
  • Compatibilité : Spotify Connect, Tidal Connect, AirPlay 2
  • DAC : TI PCM5102
  • Lecture PCM jusqu’en 24 bits/192 kHz
  • Ports : USB-C (câble USB-A + RJ45 livré), jack 3,5 mm avec Toslink
  • Dimensions : 118 x 64 x 21 mm
  • Poids : 150 g
  • Prix : 200 euros

Notre avis

  • Construction :etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile griseetoile grise (3/5)
  • Connectique :etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)
  • Fonction : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise (4/5)
  • Qualité sonore :etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleue (4,5/5)
  • Intérêt :etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orange (4,5/5)


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Octavio

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus