PUBLICITÉ

Test enceintes connectées Teufel Stereo M : une expérience audio totale, au format bibliothèque, mais avec quelques défauts

Teufel Stereo M 1 

Loin d’être célèbre dans l’Hexagone, la firme allemande Teufel n’en possède pas moins un écosystème audiophile particulièrement complet. De l’enceinte traditionnelle jusqu’aux ensembles multiroom, en passant par des modèles Home Cinéma, le constructeur est présent dans pratiquement tous les registres. Ses enceintes de bibliothèque actives et connectées Stereo M s’inscrivent dans une démarche haut de gamme et polyvalente. Une petite perfection Deutsche Qualität ?

Teufel Stereo M

Type : enceintes de bibliothèque actives et connectées/multiroom
L'avis d'ON-Mag : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)
Prix au moment du test : 1 000 € (l'ensemble)

LA SUITE APRÈS LA PUB

>>> RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES ET MAGAZINES EN LIGNE

Premium et exubérantes comme des monolithes

C’est une habitude et presque un cliché : les produits Teufel ne brillent ni par leur audace stylistique ni par leur luxe apparent. Totalement dans cette mouvance, les Stereo M n’en laissent pas moins une impression très positive.
Ces enceintes stéréo au format bibliothèque, assez imposantes (43 x 21 x 27 cm pour 10,5 kg chacune), font certes penser à du matos professionnel, mais réussissent parfaitement l’alliance entre sobriété et qualité de fabrication. Qu’on aime ou non cette approche visuelle tout en pragmatisme, qui ne laisse aucune place aux courbes, l’exécution est parfaite. Les Teufel Stereo M sont denses, parfaitement assemblées, travaillées jusque dans les moindres détails. Nous retrouvons bien là ce que louions sur les enceintes colonnes Theater 500. En outre, les petits pieds amortissants assurent au duo une bonne stabilité.

Teufel Stereo M 4

Le seul bémol est à mettre au crédit du panneau de commande, placé sur l’enceinte principale. La plaque en aluminium apporte bien une touche premium, mais l’austérité des boutons et de la molette détonne dans cet ensemble. Teufel gagnerait à moderniser cette partie.

Connectique chiche, commande classique

Ici, Teufel opte pour un fonctionnement asymétrique. Une première enceinte intègre la connectique, la partie réseau, l’alimentation, ainsi que l’ensemble des filtres actifs et amplificateurs. La seconde est donc une enceinte passive, reliée à la première au moyen d’un câble spécial. Mais la trouvaille de Teufel consiste à ne pas sacrifier pour autant les avantages d’un filtrage actif. En effet, le câble spécial (très épais) reliant les deux enceintes conserve chaque canal d’alimentation, en faisant transiter le signal du haut-parleur de basses, du transducteur de médium et celui du tweeter de manière indépendante.

Teufel Stereo M 5

LA SUITE APRÈS LA PUB

Défaut de bien des enceintes connectées, la connectique filaire, analogique comme numérique, passe au second plan. C’est le cas avec les Teufel Stereo M. Hormis une entrée Ligne RCA, un port de charge USB-A et une connectique Ethernet RJ45, les enceintes ne proposent rien. Impossible de simplement les associer à une TV (pas de prise optique ou HDMI ARC) ou d’exploiter une quelconque sortie numérique, ce qui est peu compréhensible à ce niveau de prix. La seule pointe d’universalité est donc portée par la liaison Bluetooth.

Interface Raumfeld : forces et limitations

On le comprend vite, Teufel mise presque tout sur la personnalité connectée de ses enceintes Stereo M. Mais là encore, tout n’est pas rose. Contrairement à de nombreuses marques du secteur, Teufel possède son propre écosystème, baptisé Raumfeld. La marque ayant de nombreux appareils compatibles, ce choix n’est pas déraisonnable. De plus, l’application de pilotage Raumfeld est assez bien conçue, car plutôt claire, et allant globalement à l’essentiel. Cette réussite passe par une dimension multiroom qui, à défaut d’être aussi poussée que chez les ténors comme Sonos, fait ce qu’on est en droit de demander en 2022.
Mais tout n’est pas rose pour autant, et là encore le spectre de l’ascétisme plane. En effet, l’application Raumfeld ne reconnaît que les services de streaming musicaux suivants : Spotify, Tidal, Napster, Soundcloud et TuneIn. Oubliez Apple Music, Deezer, Qobuz, ou encore Amazon Music, ils ne sont tout simplement pas pris en charge par l’application. Une erreur qui fera forcément fuir un grand nombre d’utilisateurs.

Teufel Stereo M 3

Teufel annonce certes que toutes sont compatibles… Via Bluetooth, mais la ficelle est un peu grosse. Cela est d’autant plus délicat que les protocoles réseau ne se bousculent pas au portillon. Pas d’AirPlay, pas de Chromecast (qui existe pourtant sur certains produits de la marque), pas de Tidal Connect. Seul Spotify Connect est présent. Au moins, via Bluetooth, les Teufel Stereo M peuvent être contrôlées avec les assistants Google Home et Amazon Alexa.

Un son plein, technique et musical

Très ambitieuse, l’architecture sonore des Stereo M repose sur une topologie trois voies, composée d’un boomer de 150 mm avec membrane revêtue de fibre de carbone et un haut-parleur coaxial constitué d’un tweeter à dôme en tissu de 25 mm et d’un transducteur de médium annulaire de 130 mm avec cône en aluminium. Le tout est propulsé par six amplificateurs en classe D (un par voie).
À l’écoute, les Teufel Stereo M nous plongent instantanément dans une sonorité très séduisante, puissante et musicale, avec une scène sonore profonde et très large. Le point le plus remarquable est sans doute la capacité du duo à descendre dans les basses fréquences. Rien ne laisse supposer qu’une paire d'enceintes aussi compactes puisse titiller les basses fréquences avec autant d’autorité, avec tant de réactivité. La présence d'un filtrage actif dans les enceintes se fait clairement ressentir ici, car aucune gamme de fréquences ne paraît interférer avec les autres.

Teufel Stereo M 2

LA SUITE APRÈS LA PUB

Sans faire preuve d’un équilibre irréprochable (les basses sont mises en avant), les Teufel Stereo M proposent une restitution suffisamment naturelle pour s’accorder avec tous les styles musicaux, de la musique Classique de chambre jusqu’à l’Electro le plus tranchant. La qualité des médiums et des aigus est tout à fait conforme à ce que l’on attend d’excellentes enceintes vendues à ce tarif. Nous pouvons, à ce titre, saluer l’absence de pics trop prononcés, en particulier dans les aigus. Cette disposition permet aux enceintes d’exprimer une vraie richesse technique et une très bonne ouverture, sans "tricher".

Ce mélange de technicité et de musicalité apporte cette personnalité si particulière, ni totalement Hifi traditionnelle ni totalement Hifi connectée. Tout le monde n’accrochera pas à cette proposition assez moderne, mais force est de constater que la polyvalence est là. Quel dommage de ne pas avoir ouvert la porte à un usage vidéo.
Portées par une excellente qualité de fabrication et un son à la fois plein et technique, les Teufel Stereo M pourraient constituer le duo connecté idéal si seulement elles n’étaient pas entravées par une telle limitation ergonomique et connectée.

>>> À LIRE ÉGALEMENT : TOUS NOS TESTS D'ENCEINTES ACTIVES ET TESTS D'ENCEINTES SANS FIL

Spécifications

  • Type : enceintes de bibliothèque actives et connectées/multiroom
  • Topologie 3 voies
  • 1 boomer de 150 mm avec membrane en fibre de carbone, 1 médium annulaire de 130 mm avec cône aluminium, 1 tweeter de 25 mm à dôme en tissu
  • Charge bass-reflex avec évent laminaire arrière
  • 6 amplificateurs en classe D
  • Connectique : 1 entrée Ligne RCA, 1 RJ45, 1 USB-A (recharge), Bluetooth, WiFi
  • Environnement connecté/multiroom Raumfeld
  • Compatibilité Spotify Connect
  • Dimensions : 43 x 21 x 27 cm
  • Poids : 10,5 kg
  • Prix : 1 000 euros (l’ensemble)

Notre avis

  • Construction : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orange (5/5)
  • Connectique : etoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile griseetoile grise (2,5/5)
  • Connectivité : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orangeetoile grise (3,5/5)
  • Qualité sonore : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleue (4,5/5)
  • Musicalité : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orange (5/5)
  • Intérêt : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise (4/5)


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Teufel

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus