PUBLICITÉ

Test enceintes KEF LS60 Wireless : d’élégants monolithes connectés, monstrueux de puissance et de raffinement

Kef LS60 cover

Annoncées deux ans après les excellentes LS50 Wireless II, les nouvelles enceintes Hifi LS60 Wireless du fabricant britannique KEF sont d'une toute autre ambition, puisqu’elles déclinent la formule active et connectée dans un format colonne beaucoup plus haut de gamme. Plus puissantes et basseuses ? Oui, mais pas seulement. Assez pour justifier les 7 000 euros demandés ?

KEF LS60 Wireless

Type : enceintes colonnes actives connectées
L'avis d'ON-Mag :etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue (5/5)
Prix : 7 000 euros 

LA SUITE APRÈS LA PUB

>>> RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES ET MAGAZINES EN LIGNE

L'élégance et la discrétion

Bien sûr, il est difficile de faire l'unanimité sur un design d'enceintes, qui plus est sur des modèles de type colonne. KEF réussit donc une prouesse, puisque rares sont les personnes qui ne louent pas l'élégance et le minimalisme des LS60 Wireless.

Visuellement, les KEF LS60 Wireless se distinguent nettement de la majorité des autres enceintes Hifi colonnes haut de gamme du marché, grâce à leur extrême finesse. Sans être audacieuses, elles parviennent à créer un authentique exploit stylistique, à faire oublier leur caractère d'enceintes Hifi. Outre la compacité, qui autorise un placement dans pratiquement tous les salons, KEF insiste sur l'intérêt acoustique, comme la limitation des effets de bord liés à la largeur restreinte du baffle de ses enceintes.

Kef LS60 17

Sans surprise – nous connaissons le sérieux du constructeur – ce design brillant va de pair avec une construction tout simplement irréprochable. Le châssis de chaque KEF LS60 Wireless est principalement en MDF, mais parfaitement assemblé, sans aucune visserie apparente ni défaut de finition. S’y ajoute une base stabilisatrice en métal aussi dense que stable, s'intégrant parfaitement à l'ensemble.

LA SUITE APRÈS LA PUB

100% connectivité

La recette KEF est très bien rodée sur la connectique filaire et réseau (avec ou sans fil). Sans surprise, nous retrouvons presque à l'identique ce qui existe déjà sur les LS50 Wireless II.

Une enceinte principale dispose ainsi d'une prise HDMI eARC, de deux entrées audionumériques (optique et coaxiale), ainsi que d'une entrée Ligne analogique stéréo sur RCA et une sortie pour caisson de basses (également présente sur la seconde enceinte). Enfin, la partie réseau s'appuie sur une entrée Ethernet RJ45, une puce WiFi et une puce Bluetooth. Le pont entre les deux enceintes s'effectue soit en filaire (câble RJ45), soit via une transmission par les ondes à 5,4 GHz, la première méthode permettant de monter jusqu'à une définition de 24 bits/192 kHz, contre 24 bits/96 kHz pour la seconde.

Kef LS60 12

Tout aussi irréprochable que la connectique filaire, la compatibilité réseau des KEF LS60 Wireless leur permet de s'adresser à pratiquement tous les utilisateurs. Propulsées par la plateforme W2, ces enceintes sont compatibles AirPlay 2, Google Chromecast, Roon Ready (via mise à jour), UPnP/DLNA, Spotify Connect et Tidal Connect.

Au centre du dispositif, l'application KEF Connect joue le rôle de télécommande tout en gérant la navigation dans la musicothèque locale ou les applications de streaming et en proposant bon nombre de réglages sonores. Il est possible d'ajuster le niveau de basses, d'adapter la sonorité au placement dans la pièce, ou encore de régler la fréquence de coupure en associant le duo à un ou plusieurs caissons de basses.

Kef LS60 1

LA SUITE APRÈS LA PUB

Trois ombres demeurent selon nous au tableau : la télécommande dédiée, limitée à quelques actions basiques ; l'absence d'égaliseur dans l'application ; et celle d'un véritable système de correction acoustique en fonction de la pièce, type Dirac.

Technicité, musicalité, basses infernales

Les KEF LS60 Wireless s'affirment comme un juste milieu pour la marque, puisqu’elles peuvent se définir comme des Blade au format mini, le tout accompagné des avantages d'une architecture active, avec DSP et filtrage actif. Sur chaque enceinte, l'architecture acoustique se compose de deux boomers de technologie Uni-Core de 13,5 cm, soit deux paires de transducteurs montés dos à dos (avec moteurs imbriqués) directement dérivés des Blade et du caisson KC62, et un haut-parleur Uni-Q de 12ème génération.

Ce dernier réunit un transducteur de médium annulaire de 10 cm, encerclant un tweeter à dôme aluminium de 19 mm. Le tout est propulsé par plusieurs amplis : un ampli en classe D de 500 watts pour les basses ; un ampli en classe D de 100 watts pour les médiums et un ampli en classe A/B de 100 watts pour les aigus, soit 1 400 W de puissance au total pour la paire de KEF LS60 Wireless.

Kef LS60 14
Une KEF LS60 Wireless à côté d'une LS50 Wireless II et d'une LSX II (stand de KEF, au salon Paris Audio Video Show).

Il ne faut pas longtemps pour comprendre que le petit reproche que nous faisions aux LS50 en matière d'extension dans les basses n'a clairement plus lieu d'être ici, puisque les KEF LS60 Wireless sont tout simplement monstrueuses à ce niveau. L'excellente extension, associée à une ampleur démesurée et à une rigueur technique évidente, donne un résultat sans commune mesure avec celui que procurent les enceintes colonnes classiques. Le rendu est à la fois puissant, vif et néanmoins raffiné.

Une telle aisance dans le bas du spectre ne se retrouve guère que sur des enceintes très haut de gamme bien plus volumineuses. C'est simple, même les imposantes Focal Sopra N°3 n'ont pas une telle finesse et une telle autorité dans ce domaine. KEF affiche clairement sa maîtrise technologique et prouve une fois encore que le volume ne fait pas tout pour les basses.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Kef LS60 3

Autre bonne surprise, les aigus sont plus raffinés qu'auparavant, LS50 Wireless II en tête. Ici, malgré quelques légères pointes, la reproduction sonore est plus limpide et plus maîtrisée. C'est un véritable bonheur sur les pistes calmes et aérées ; quant aux pistes bien plus énergiques, on en profite sans acidité ou agressivité. KEF a encore passé un cap par rapport à la génération précédente, ce qui se ressent dans le réalisme de l'écoute, particulièrement dans le niveau de détails et la scène sonore, très large et réaliste.

100 % KEF, les médiums se démarquent de ceux délivrés par la plupart des enceintes Hifi par une gestion presque analytique, moins chaleureuse que la moyenne. Les voix ou instruments ne sont jamais accentués ni "surinterprétés". On ne retrouve pas ce que l'on appelle, un peu abusivement, le fameux timbre analogique, ce grain typique de la Hifi classique. Les KEF LS60 Wireless délivrent un rendu un peu plus plat sur ce point, mais qui n'en demeure pas moins riche.

Kef LS60 16

Si certains auditeurs n'accrocheront pas à cette approche qu'ils jugeront trop impersonnelle, la plupart loueront l'implacable mélange de technicité et de musicalité. La qualité sonore s'exprime parfaitement sur tous les types de musique, mais également sur tous les contenus vidéo. En effet, à moins de disposer d'une très grande pièce, aucun caisson n'est nécessaire pour faire trembler les murs. Les LS60 Wireless possèdent l'ampleur et la musicalité d'enceintes passives très volumineuses, à défaut de partager leur sonorité.

En résumé

Plus que de simples LS50 Wireless II grand format, les enceintes KEF LS60 Wireless constituent une sorte d'aboutissement, bien plus dispendieux, de la formule active et connectée de la marque. Ici, KEF éteint tout romantisme sonore au profit d'une technicité implacable, non sans conserver une belle musicalité. Cet ensemble actif stéréo est élaboré comme un tout incroyablement cohérent, du DSP jusqu'aux haut-parleurs, fournissant un résultat riche et aéré, porté par des basses abyssales.

>>> CELA PEUT VOUS INTÉRESSER : NOS AUTRES TESTS D'ENCEINTES SANS FIL

Spécifications

  • Type : enceintes colonnes actives connectées
  • Architecture : 3 voies
  • Haut-parleurs : 2 boomers Uni-Core de 13,5 cm, 1 haut-parleur coaxial Uni-Q de 12ème génération avec transducteur de médium annulaire de 10 cm à cône en aluminium et suspension Z-Flex, et tweeter de 19 mm à dôme en aluminium et amortissement MAT
  • Puissance (par enceinte) : 100 W (ampli classe AB) pour le tweeter, 100 W (classe D) pour les médiums, 500 W (classe D) pour les basses
  • Réponse en fréquence : 31 Hz à 24 000 Hz (+/-3 dB), 26 Hz à 36 000 Hz (+/-6 dB)
  • Connectique (enceinte principale) : Ethernet RJ45, 1 puce WiFi, 1 puce Bluetooth, connexion RJ45 à l'enceinte secondaire, liaison sans fil vers l'enceinte secondaire, 1 HDMI eARC, 1 optique Toslink, 1 RCA S/PDIF, 1 entrée Ligne RCA stéréo, 1 sortie RCA pour caisson de basses
  • Connectique (enceinte secondaire) : 1 sortie RCA pour caisson de basses, 1 RJ45 pour liaison avec l'enceinte principale
  • Compatibilité réseau : KEF W2 (application KEF Connect), AirPlay 2, Chromecast, Roon Ready (via mise à jour), UPnP/DLNA, Spotify Connect, Tidal Connect
  • Dimensions : 212 x 394 x 1 042 mm (l x p x h)
  • Poids (total des deux enceintes) : 62,4 kg
  • Prix (ensemble) : 7 000 euros

Notre avis

  • Construction :etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orange(5/5)
  • Ergonomie :etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleue(4,5/5)
  • Connectivité :etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orange(5/5)
  • Performance :etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue (5/5)
  • Musicalité :etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orange (4,5/5)
  • Intérêt :etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue (5/5)


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



OnTopAudioAward, Kef

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus