Skip to main content
PUBLICITÉ

Test ampli Cary Audio SI-300.2d : un intégré Hifi High-End qui en met plein les vumètres et les oreilles, avec délicatesse

Cary Audio est un constructeur américain d'électroniques Hifi haut de gamme qui a de la largesse d'esprit. Il est fort réputé pour ses amplis à tubes tel le CAD-300SEI utilisant des 300B, en Single-Ended et classe A, pour une puissance de 15 watts par canal. Mais il ne reste pas enfermé dans ce genre audiophile. En effet, son intégré stéréo SI-300.2d, que nous testons ici, prend le total contrepied. Tout à transistors, équipé d'un DAC Hi-res, il développe 2 x 300 watts.

Cary Audio SI-300.2d

Type : ampli stéréo intégré
L’avis d’ON-mag : etoile verteetoile verteetoile verteetoile verteetoile grise (4/5)
Prix au moment du test : 8000 €

LA SUITE APRÈS LA PUB

>>> RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES ET MAGAZINES EN LIGNE

Le Cary Audio SI-300.2d est un ampli Hifi intégré résolument haut de gamme qui se singularise en premier lieu par sa puissance très élevée : 2 x 300 watts sous 8 ohms et 2 x 450 watts sous 4 ohms en régime continu. Il est équipé de quatre entrées analogiques, asymétriques et symétriques, ainsi que de six entrées numériques dont une sans fil Bluetooth AptX LL et une USB-Audio. Il possède aussi des liaisons réseau Ethernet et WiFi pour son pilotage depuis un système domotique. On peut l'utiliser comme un préampli ou comme un bloc de puissance stéréo en mode "By-pass Cinema". Il possède en complément deux sorties numériques, mais fait l'impasse sur une entrée phono et une prise casque.

Cary Audio SI 300 2d test ON mag 2

Un design qui a du caractère avec des vumètres d'un bleu éclatant

Le Cary Audio SI-300.2d est un monstre de puissance. Il est imposant, certes, mais demeure à taille humaine. Son poids ne dépasse pas 25 kg et ses dimensions permettent de l'installer sur un buffet de taille normale.

L'appareil adopte un design qui ne cherche pas à faire dans la discrétion et affirme ses prétentions de gros ampli Hifi très musclé. Sa façade est en aluminium de 1 cm d'épaisseur à bords chanfreinés. Au centre prend place un massif potentiomètre de volume à la finition chromée surplombant une quinzaine de touches de sélection des sources et fonctions, en métal usiné. Une grosse pièce protubérante, en aluminium brossé, dessine les contours de ce potentiomètre, ainsi que ceux de l'afficheur, à gauche, et des vumètres à aiguille, à droite. L'éclairage de ces deux derniers éléments est d'un bleu intense. Il est possible d'en ajuster l'intensité lumineuse ou de l'éteindre.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Cary Audio SI 300 2d test ON mag 1

Un moteur de dragster en quintuple push-pull, polarisé en classe A/B

Le capot du Cary Audio SI-300.2d est formé d'une épaisse tôle métallique, ajourée sur toute sa surface et comportant une large ouverture sur la droite, laissant voir un radiateur de dissipation thermique. Ce radiateur dégage en permanence des calories. Nous avons mesuré une consommation électrique d'une centaine de watts lorsque l'appareil est au repos. Cela s'explique par son fonctionnement en classe A/B avec tension de polarisation élevée et se traduit par une dissipation de chaleur équivalente.

Sous le capot, cet ampli dispose de deux circuits d'alimentation. Le premier est à découpage et suivi de deux capacités de filtrage Elna for Audio de 10 000 µF sous 35 V chacune. Il se charge notamment de la section DAC qui est équipée d'une puce AKM AK4490EQ (32 bits/768 kHz) ainsi que de circuits de suréchantillonnage et resynchronisation (reclocking), TruBit et OSO, propriétaires.
Le second circuit d'alimentation est linéaire, s'appuyant sur un très gros transformateur toroïdal totalement encapsulé sous un pot de blindage de 14,5 cm de diamètre sur 10 cm de haut. Il comporte deux capacités de filtrage Elna for Audio de 10 000 µF sous 100 V chacune et s'occupe des étages de puissance.

On en arrive au morceau de bravoure du produit, les étages de puissance. Montés sur un double radiateur de dissipation thermique en aluminium, ces étages ne sont pas en simple, ni en double, ni en triple... mais en quintuple push-pull. Cela signifie que pour chaque canal, ils font appel à cinq paires de transistors (soit dix transistors). Ces transistors sont des modèles bipolaires de chez ON Semiconductor, MJL3281A et MJL1302A, dont les capacités maximales pour chacun sont de 260 volts, 200 watts et 15 ampères. Donc virtuellement, le Cary Audio SI-300.2d pourrait revendiquer, comme le font certains autres, des capacités en courant de 150 ampères par canal !

Cary Audio SI 300 2d test ON mag 3

LA SUITE APRÈS LA PUB

De la force, de la puissance, de l'aisance... Oui, mais pas sans nuances

À moins de vouloir sonoriser la salle de bal d'un château, il va de soi qu'un amplificateur aussi puissant que le SI-300.2d ne présente pas vraiment d'intérêt en compagnie d'enceintes à très haut rendement, surtout si elles sont à mono-transducteur large bande. Pour les enceintes de ce type, Cary Audio propose des amplis à lampes, beaucoup moins puissants, qui semblent mieux indiqués. Le SI-300.2d est de son côté beaucoup plus intéressant pour alimenter de grosses colonnes multivoies privilégiant la largeur et la régularité de la réponse en fréquences, au prix d'un rendement plus faible et parfois d'une courbe d'impédance plus difficile.

À l'écoute, avec le Cary Audio SI-300.2d, on a effectivement la sensation de disposer d'une puissance colossale. Les graves sont profonds, pleins d'ampleur et de force. À volume élevé, la restitution fait preuve d'une aisance et d'une tenue rarement rencontrées sur un amplificateur intégré stéréo. Il n'y a aucun souci pour pousser le curseur jusqu'à un volume qui risque de nous fâcher définitivement avec le voisinage. Sur "Interstellar Suite : Part 2" de Hans Zimmer et The Disruptive Collective enregistré en live, les notes les plus basses de l'orgue ont une puissance acoustique à en décoller les cache haut-parleurs de nos enceintes. L'ampli Cary suit par ailleurs la montée crescendo des chœurs ainsi que de l'orchestre sans sourciller, jusqu'à son paroxysme, ne montrant aucun signe d'essoufflement.

Mais le plus surprenant avec cet intégré servi par une excellente section DAC tient dans son dynamisme, son impact, son punch et sa cohérence... autant de qualités qui s'exercent aussi bien à haut qu'à bas régime. Ce modèle Cary Audio est différent de beaucoup de gros amplis de type multi push-pull que nous avons déjà entendus et dont le son paraît contraint et étriqué à faible volume. Ces appareils nécessitent généralement que l'on pousse fortement les watts avant de bien vouloir se mettre à chanter. Ici, on note certes une petite sécheresse dans le haut du spectre qui est relativement incisif, mais la restitution est fort convaincante à bas, voire très bas niveau, comme à volume très élevé. Dès quelques pouillèmes de watts, il se dégage une impression de confort et d'ampleur très agréable. On retrouve en outre avec le SI-300.2d certaines des qualités de la classe A qui donne aux timbres simultanément beaucoup de matière, de grain et d'ouverture. Cela s'accompagne d'une image stéréophonique ample, bien focalisée, d'une sensation d'ensemble à la fois naturelle, délicate et fort spontanée.

En résumé

Cet ampli Hifi intégré SI-300.2d, de 2 x 300 watts, est un bel exercice de style que Cary Audio réussit avec talent. L'appareil est doté d'une section DAC performante alliant précision et équilibre, d'une section d'amplification très musclée qui sait faire parler la poudre, délivrer des graves tonitruants, des aigus incisifs, mais aussi faire preuve d'aisance, de maîtrise et de naturel, quel que soit le volume sonore.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Le Cary Audio SI-300.2d décortiqué par ON-mag

>>> À LIRE ÉGALEMENT : TOUS NOS TESTS D'AMPLIS HIFI

Spécifications

  • Type : ampli stéréo intégré
  • Puissance : 2 x 300 W sous 8 Ω, 2 x 450 W sous 4 Ω
  • Entrées numériques : 2x coaxiales RCA, optique Toslink, USB, AES/EBU XLR, Bluetooth AptX LL
  • Conversion : jusqu'en 32 bits/384 kHz et DSD 256, suréchantillonnage 8x
  • Entrées analogiques : 2x Ligne RCA, 2x XLR
  • Sorties numériques : coaxiale RCA, optique Toslink
  • Sortie analogique : préampli RCA
  • Communication : 2x Trigger 12 V et IR, Ethernet, WiFi
  • Réponse en fréquences : 10 Hz – 50 kHz à ±0,1 dB
  • Rapport signal/bruit : >100 dB(A)
  • Consommation max. : 950 W
  • Poids : 23,6 kg
  • Dimensions : 43,8 x 15,2 x 45,7 cm
  • Prix : 8000 €

Site web du constructeur : caryaudio.com

Notre avis

  • Construction : etoile verteetoile verteetoile verteetoile verteetoile grise (4/5)
  • Équipement : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise (4/5)
  • Performances : etoile verteetoile verteetoile verteetoile verteetoile verte (5/5)
  • Musicalité : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise (4/5)
  • Intérêt : etoile verteetoile verteetoile verteetoile verteetoile grise (4/5)



Autres articles sur ON-mag ou le Web pouvant vous intéresser


Cary, Cary Audio

PUBLICITÉ