icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube      

Le Monde Perdu de Vittorio de Seta

mone-perdu-1

Le regard sur le sud de l’Italie des années 50 - Dix courts-métrages de Vittorio De Seta. De 1954 à 1959

 

  • Carlotta Films
  • www.carlottavod.com
  • DVD 9 nouveau master restauré
  • Version originale
  • Sous-titres français
  • Format 1.33 respecté, 4/3
  • Couleurs une peu surannées
  • Durée des documentaires :
    - Le Temps de l’espadon (1954). 10 mn
    - Iles de feu (1954). 9 mn
    - Soufrière (1955). 9 mn
    - Pâques en Sicile (1956). 8 mn
    - Paysans de la mer (1956). 9 mn
    - Parabole d’or (1955). 9 mn
    - Bateaux de pêche (1958). 10 m
    - Bergers d’Orgosolo (1958). 10 mn
    - Une journée en Barbagie (1958). 9 mn
    - Les Oubliés (1959). 17 mn

Sous le titre du Monde Perdu, la cinémathèque de Bologne a restauré ces dix documentaires de Vittorio De Seta, soit, au total, 1h 42 d’images du Sud de l’Italie au travail. Car c’est bien du travail des gens du Sud, du travail manuel

monde_perdu_jaquetteSous le titre générique du Monde Perdu, la Cinémathèque de Bologne qui a restauré ces bobines et les a numérisées, reprend dix films documentaires d’une dizaine de minutes chacun, de Vittorio De Seta. « C’est un anthropologue qui s’exprime avec la voix d’un poète » a dit de lui Martin Scorsese, après avoir vu ces œuvres qui témoignaient de sa propre culture ancestrale, qu’il ignorait et qui a disparu. Bergers, ouvriers, femmes, pêcheurs, paysans, se sont en effet défaits de leur culture, sous l’impact de l’émigration vers le nord ou dans le monde, ainsi que sous celui, implacable de la télévision, qui a raboté les dialectes, apporté des distractions, dans un peuple qui vivait hors de l’individualisme moderne. Ces documents, dont le commentaire n’est fait que de chants locaux, nous livrent une civilisation disparue, à la vie âpre et rude, habitée par les terreurs du volcan ou de l’Enfer catholique, protégée par la solidarité humaine et le regard des enfants.

Supplément
Entretien avec Vittorio De Seta
Durée : 18 mn

Où le cinéaste raconte comment, de façon imprévisible, il a saisi une culture dont il ne se doutait pas qu’elle devait disparaître aussi rapidement. Interview intéressante, bien loin des contingences commerciales.


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework