icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube      

Coffret Collector limité Franck Borzage

coffret-bluray-borzage

Note Artistique : etoile-rougeetoile-rougeetoile-rougeetoile-rougeetoile-rouge(5/5)
Note Technique : etoile-bleueetoile-bleueetoile-bleueetoile-bleueetoile-grise (4/5)

L’Heure suprême - L’Ange de la rue - Lucky Star - La Femme au corbeau

Exclusivité mondiale avec ces quatre inédits d’un maître hollywoodien du mélodrame

Infos

  • Titre original : (1) 7th Heaven (2) Street Angel (3) Lucky Star (4) The River
  • Support : Blu-ray
  • Genre : drame
  • Année : (1) 1927 (2) 1928 (3, 4) 1929
  • Réalisateur : Frank Borzage
  • Casting : Charles Farrell, Janet Gaynor, Mary Duncan
  • Durée : 119 mn, 101 mn, 100 mn, 54 mn
  • Format vidéo : 4/3
  • Format ciné : 1,20/1 noir et blanc
  • Sous-titrage : français
  • Pistes son : (1, 2) PCM 1.0 (3) DTS-HD MA 5.1
  • Bonus : (1) entretiens avec Hervé Dumont (20 mn), entretien audio avec Frank Borzage (11 avril 1958, 28 mn), Screen Directors Playhouse : Day is Done (1955, 25 mn), photos (2) entretiens avec Hervé Dumont (12 mn), analyse du film par Michael Henry Wilson (15 mn), Screen Directors Playhouse : A Ticket to Thaddeus (1956, 25 mn), photos (3) entretiens avec H. Dumont (12 mn), Screen Directors Playhouse : The Day I Met Caruso (1956, 26 mn), partie BD Rom. Splendide livret de 76 pages.
  • Éditeur : Carlotta Films

Synopsis

(1) Un égoutier de Montmartre héberge une jeune femme afin de lui éviter la prison…
(2) Une jeune napolitaine s’enfuie du pénitencier et se réfugie dans un cirque avant de rencontrer un peintre ambulant...
(3) Mary suscite le désir de Tim et de Wrenn ; la guerre éclate et Tim revient infirme…
(4) Coincés par les glaces, le bûcheron John doit vivre dans la même cabane avec Rosalee…

Galerie de photos

L’Heure suprême

L’Ange de la rue

Lucky Star

La Femme au corbeau

Commentaire artistique

Ce coffret de trois blu-ray est une aubaine pour tous les cinéphiles qui trouveront, en exclusivité mondiale, quatre mélodrames flamboyants du maître du genre dans les années 30.

C’est avec son admirable film L’heure suprême que le cinéaste et véritable défenseur du genre obtint le premier Oscar récompensant un réalisateur. La vision du film permet de comprendre la méthode avec laquelle il a su peindre les sentiments amoureux exacerbés d’un couple sur fond de Première Guerre Mondiale. Ses acteurs, Janet Gaynor et Charles Farrell, déployèrent un talent et une émotion irrésistibles. Difficile d’être insensible devant ce poignant tableau, splendidement capté en studio, sur le triomphe de l’amour.

Dans la même veine il dirige à nouveau les deux acteurs dans L’Ange de la rue où il reconstitue en studio les bas-fonds de Naples : un tableau dans la veine expressionniste qui plonge l’innocence au coeur des abysses de la cité. Sublimé par une réalisation qui joue savamment des éclairages et d’une dynamique de la photographie. Alors que l’amour parait voué à l’échec, l’interprétation des acteurs et la magie de la mise en scène composent un spectacle émouvant et fascinant.

Encore plus attendrissant, Lucky Star, dernier film muet de Frank Borzage, peut être vu comme un total chef d’œuvre. L’interprétation viscérale de ses deux acteurs fétiches et la beauté irréelle de l’éclairage qui les nimbe à chaque plan entretient le pathos de ce mélo incomparable. En simplifiant l’intrigue à l’extrême, le réalisateur a pu concentrer tout son génie sur les personnages centraux qu’il filme au plus prés de leurs désirs dans ce cadre immaculé de paysages neigeux.

En complément, La Femme au corbeau, dont la réputation est légendaire parmi les cinéphiles français, a été retrouvé et restauré. En dépit des séquences définitivement perdues, la vision de ce film confirme les audaces d’une réalisation mythique. La beauté du spectacle aux savants éclairages ne masque pas la description psychologique profondément pertinente de la relation amoureuse. Avec en prime des séquences mémorables où Frank Borzage défiait la censure avec talent.

Commentaire sur les bonus

Outre les très beaux livrets, on appréciera le choix des courts métrages réalisés pour la Screen Directors Playhouse.

jaquette-borzageCommentaire technique

  • BD impeccables, encodage AVC, 1020/23.98 p.
  • Colorimétrie : noirs denses, effets de halo respectés
  • Étalonnage : parfait
  • Contraste : splendide
  • Compression : sans surprise
  • Définition : très belles définitions, détails fouillés
  • Mixages : clairs et dynamiques avec avantage au DTS-HD 5.1 très ouvert ((3) musique de Christopher Caliendo) sur le PCM 1.0 mono non compressé (musiques d’Ernö Rapée et William Perry (1, 2, 4))

Liens Web

L'avis de ON Magazine

  • Image : etoile-orangeetoile-orangeetoile-orangeetoile-orangeetoile-grise (4/5)
  • Son : etoile-verteetoile-verteetoile-verteetoile-verteetoile-grise (4/5)
  • Bonus : etoile-rougeetoile-rougeetoile-rougeetoile-griseetoile-grise (3/5)
  • Packaging : etoile-bleueetoile-bleueetoile-bleueetoile-griseetoile-grise (3/5)

Extraits


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework