icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube      

DVD : Aladin et la lampe merveilleuse + Joe chez les fourmis

aladin-jaquette

Note avis : etoile-verteetoile-verteetoile-verteetoile-verteetoile-grise(4/5)

Ce DVD contient deux films de Jean Image, le Walt Disney français.

Aladin et la lampe merveilleuse

Note artistique : etoile-orangeetoile-orangeetoile-orangeetoile-orangeetoile-grise(4/5)
Note technique : etoile-bleueetoile-bleueetoile-bleueetoile-bleueetoile-grise(4/5)

  • Un long métrage de Jean Image
  • Genre : Film pour enfants
  • Année : 1969
  • Support : Nouveau Master Restauré
  • Format ciné : 1.33 respecté
  • Format vidéo : 4/3. Couleurs
  • Durée du film : 1h 6’

Comment, pour peu qu’on ait encore une âme d’enfant, ne pas être séduit par cette histoire enchanteresse d’un conte d’amour enchanté ? Une histoire sans violences inutiles (le méchant prend une raclée, mais elle est justifiée) où les aventures, même prodigieuses, semblent naturelles, comme de voyager sur un tapis volant, déplacer dans les airs un château, rencontrer des arbres parlants porteurs d’émeraudes en guise de fruits, etc. Le film est parsemé de chansons agréables, non racoleuses, et le personnage du magicien d’Afrique (le méchant) incarné par un Henri Virlogeux en pleine forme. Les couleurs et le dessin sont suaves, Aladin est joli garçon et la princesse Badroulboudour est à croquer. Les garçonnets et les fillettes ne peuvent que s’identifier à eux et donc se passionner pour ce film plein de grâce et d’inventions graphiques. Un orient de rêve occidental où rien ne choque. La mère d’Aladin porte un litham, mais personne ne songerait à lui demander de l’ôter, puisqu’elle est avant tout une maman. Bref, un film qui a toute sa place au pied du sapin de Noël.

Joe chez les fourmis

Note artistique : etoile-orangeetoile-orangeetoile-orangeetoile-orangeetoile-grise(4/5)
Note technique : etoile-bleueetoile-bleueetoile-bleueetoile-griseetoile-grise(3/5)

  • Un long métrage de Jean Image
  • Genre : Film pour enfants
  • Année : 1962
  • Support : Nouveau Master Restauré
  • Format ciné : 1.33 respecté
  • Format vidéo : 4/3. Couleurs
  • Durée du film : 1h 22’

Joe chez les fourmis, qui se compose de treize épisodes bien distincts, a été distribué à la télé, et date de 1962. Il n’avait donc pas encore, à l’époque, bénéficié de l’apport financier des succès populaires. Il était la suite d’une autre série Joe chez les abeilles (1960), qui, elle aussi avait été diffusée sur la télé. Ce manque de moyens explique une animation plus rudimentaire, avec des actions répétitives pour ce film destiné à une tranche d’âge plus jeune des spectateurs. La musique est de Michel Emer, l’auteur de « l’Accordéoniste », chanson popularisée par Edith Piaf. Aux voix, on reconnaît Roger Carel. Si les différents récits semblent parfois bébés à un esprit cartésiano-rigide, et qu’ils sont loin de ce qu’on trouve chez Maeterlinck ou Jean-Henri Fabre, ils sont toutefois baignés d’une fantaisie débridée. Ce n’est, après tout, que de la vulgarisation scientifique pour les petits, un peu délirante. L’imagination de Jean Image créait le rêve poétique nécessaire qui, chez l’enfant, est directement lié à la réalité. Au final, c’était peut-être moins bêta que le Bonne nuit les petits de la même époque. Ce Joe chez les fourmis, qui sera suivi d’un Joe chez les mouches complète bien Aladin, pour peu qu’on aie soin de le lire par chapitres.

Extraits vidéo

DVD disponible sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Comments est propulsé par CComment

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework