Blu-ray 3D : 300 La Naissance d’un Empire

jacket-300-naissance-dun-empire

Note artistique :etoile-rougeetoile-demi-rougeetoile-griseetoile-griseetoile-grise(1,5/5)
Note technique globale :etoile-bleueetoile-bleueetoile-bleueetoile-bleueetoile-grise(4/5)

LA SUITE APRÈS LA PUB
  • Titre original : 300 Rise of An Empire
  • Support : blu-ray 3D
  • Genre : Heroic Peplum
  • Année : 2014
  • Réalisateurs : Noam Murro
  • Casting : Sullivan Stapleton, Eva Green, Lena Headey, Rodrigo Santoro, Hans Matheson, Callan Mulvey, David Wenham
  • Durée : 1 h 42 mn 35
  • Format vidéo : 16/9
  • Format ciné : 2.39/1
  • Sous-titrage : français, espagnol, hollandais, danois, islandais, norvégien, suédois, finnois
  • Pistes son : DTS-HD MA 7.1 anglais, Dolby Digital 5.1 français, anglais, italien, espagnol
  • Bonus sur le blu-ray 2D : L'effet 300 (29 mn 57), Les vrais chefs et légendes (22 mn 52), Les guerrières (12 mn 22), Navires de guerre (10 mn 36), Devenir un guerrier (4 mn 39), DVD, copie Ultraviolet
  • Éditeur : Fox

Surfant sur le succès de 300, ce succédané reprend, le génie en moins, les éléments de son modèle

Synopsis

Le général grec Thémistocle doit affronter la formidable armada perse du roi Xerxès dirigée par l’implacable Artémise. Pour vaincre un ennemi supérieur en force, Thémistocle cherche à fédérer toutes les cités de la Grèce, y compris Sparte dirigée par la reine Gorgô. Il va affronter la flotte perse dans la baie de Salamine...

Commentaire artistique

Le roman graphique original 300 de Frank Miller (Sin City), mis en couleur par Lynn Varley, se caractérisait par une qualité esthétique incontestablement innovante et par une version discutable de la réalité historique. En 2006, Zack Snyder réalisa l’adaptation cinématographique dont le succès planétaire devait, inévitablement selon les pratiques commerciales hollywoodienne, susciter une « suite ». C’est chose faite avec 300 La naissance d’un  empire dont le scénario, qui n’est pas de F. Miller, est basé également sur les guerres médiques et s’intéresse à deux batailles navales, celle du cap Artémision, qui eut lieu en même temps que l’épisode des Thermopyles, et celle de Salamine. Selon les codes de son modèle, cette « suite » pratique la distorsion des sources historiques afin de créer un univers fantastique où l’invraisemblable le dispute au caricatural, l’important semble circonscrit aux combats et aux déversements (graphiques) d’hémoglobine. Si il impossible d’adhérer à un quelconque réalisme de ce genre nouveau, « Heroic Peplum », c’est, paradoxalement, en cela que le film atteint son objectif, traiter l’Histoire comme une bande dessinée tout en véhiculant un message pour le moins contestable et la glorification douteuse de certaines valeurs. Le film a été entièrement filmé au sec, sur fond vert, ce qui lui confère un aspect numérique peu agréable avec une 3D particulièrement décevante : tous les arrière-plans sont plats comme ces décors sur toiles peintes des premiers films muets ! L’interprétation, fortement caricaturale, rajoute à cette impression de vacuité qu’entraine la vision du film : les acteurs surjouent sans aucune retenue, Eva Green, qui a bien compris ce qu’on attendait d’elle, remportant la palme. La réalisation de Zack Snyder avait su insuffler au modèle une efficace inventivité qui manque totalement dans cette « suite » sans émotion dont la surenchère est contreproductive. Les amateurs trouveront néanmoins un intérêt visuel dans le délire graphique avec lequel les costumes, décors  et accessoires ont été réinventés.

La bande annonce en VOST

Commentaire bonus

Des suppléments classiques (Making of en cinq chapitres), OK ! Mais il aurait été intéressant d’exploiter le filon historique avec un documentaire sur les guerres médiques, sur Thémistocle, Artémise, Xerxès, Darius, sur la bataille de Salamine ou d’approfondir le roman graphique par un sujet sur Frank Miller…

Fiche technique

Commentaire technique

Un BD techniquement sans reproche

LA SUITE APRÈS LA PUB
  • Colorimétrie : froide, grisâtre, nuances numériques
  • Étalonnage : sombre
  • Contraste : excellent
  • Compression : sans défaut
  • Définition : belle, très numérique
  • Relief : décevant, excepté une seule scène magistrale (Darius lançant l’appel à la guerre depuis une terrasse de son palais), la profondeur est souvent artificielle (effets de fonds plaqués) et les jaillissements très limités
  • Mixage : le mixage anglais 7.1 est hypertrophié avec une spatialisation peu naturelle mais très efficace qui, à l’instar de l’image, en met « plein les oreilles »

Liens Web

Notre avis

  • Image :etoile-rougeetoile-rougeetoile-rougeetoile-rougeetoile-demi-rouge(4,5/5)
  • Mixages sonores :etoile-bleueetoile-bleueetoile-bleueetoile-bleueetoile-demi-bleue(4,5/5)
  • Bonus :etoile-rougeetoile-rougeetoile-griseetoile-griseetoile-grise(2/5)
  • Packaging :etoile-bleueetoile-bleueetoile-demi-bleueetoile-griseetoile-grise(2,5/5)

Blu-ray et DVD disponibles sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework