icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube      

Actus Blu-Ray/DVD « The Riot Club » : dans le cercle oxfordien très fermé de la future élite britannique…

DVD The Riot Club

Note artistique : etoile-rougeetoile-rougeetoile-rougeetoile-griseetoile-grise(3/5)

Synopsis

Le "Riot Club" est réservé à l'élite de la nation. Ce cercle très secret d'Oxford fait de la débauche et de l'excès son modèle depuis trois siècles. Miles et Alistair, deux étudiants en première année, ne reculeront devant rien pour avoir l'honneur d'en faire partie…

  • Titre original : The Riot Club
  • Support : DVD
  • Genre : drame
  • Année : 2014
  • Réalisateur : Lone Scherfig
  • Casting : Natalie Dormer, Sam Claflin, Douglas Booth, Jessica Brown Findlay, Harry Lloyd, Holliday Grainger, Max Irons
  • Durée : 1 h 42 mn 16
  • Format vidéo : 16/9
  • Format ciné : 2,35/1
  • Sous-titrage : français
  • Pistes sonores : Dolby Digital 5.1 et 2.0 anglais, français
  • Bonus : featurette (3 mn 34), galerie de photographies (0 mn 53)
  • Éditeur : Orange Studio

Commentaire artistique

Que veut prouver la réalisatrice de ce film ? Que l’élite est élitiste et au-dessus des foule ? Que le modèle de nos futurs dirigeants se forge dans ce creuset très spécial, mais largement répandu, des sociétés estudiantines ? Que le bizutage et l’initiation sont le ferment des cercles très fermés du pouvoir (en Angleterre comme ailleurs) ? Que la nature humaine peut être désespérante, condescendante, abjecte… Sans doute un peu tout cela lorsqu’elle adapte à l’écran la pièce de théâtre « Posh ». L’auteur Laura Wade a écrit cette pièce pour fustiger le très réel club oxfordien Bullingdon Club, réputé pour ses diners trash et pour ses membres devenus de hauts dirigeants britanniques. La réalisation est classique, exposant d’abord les protagonistes et leur environnement, puis en consacrant l’essentiel du film à l’un de ces repas dans une auberge londonienne, une sorte de huis clos théâtral. La description des exactions des membres du club et leur deshumanisation ne pouvant susciter aucune empathie pour l’un ou l’autre participant, le film apparaît alors comme une pure dénonciation de ces agissements amoraux et de ces mentalités de nantis que leur pouvoir financier place volontiers au-dessus des lois. Le tableau est brutal et cynique ; on ne peut qu’adhérer au rejet inspiré par ces excès mais ce manichéisme basique affaiblit un récit qui aurait gagné à être plus nuancé dans sa dramaturgie.

Commentaire technique

Copie à la définition variable, pas toujours précise, bien étalonnée, colorimétrie chaude, excellent contraste ; mixage anglais 5.1 très immersif, superbe spatialisation, dialogues clairs.

Notre avis

Image : etoile-rougeetoile-rougeetoile-rougeetoile-griseetoile-grise(3/5)
Mixages sonores : etoile-bleueetoile-bleueetoile-bleueetoile-bleueetoile-grise(4/5)
Bonus : etoile-rougeetoile-griseetoile-griseetoile-griseetoile-grise(1/5)
Packaging : etoile-bleueetoile-demi-bleueetoile-griseetoile-griseetoile-grise(1,5/5)

 

DVD disponible sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework