icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube      

DVD Coffret « Werner Herzog » Volume 3 (1984-2000) : l’intégrale, suite

DVD Herzog volume3

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rouge(5/5)
Note technique globale : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)

Synopsis

Après l’échec de Fitzcarraldo, de 1984 à 2000, Werner Herzog parcourt la planète. Il pose sa caméra sur les cinq continents et son regard singulier sur l’histoire de notre monde. Le cinéaste nous invite : « Vous devriez voir au-delà du documentaire et de la fiction. Mes documentaires sont déguisés, ils ont l’air d’être des documentaires, mais ils ne le sont pas tout à fait ». Durant cette troisième partie de sa carrière, il ne réalise aucun film allemand, s’abstient lui-même de parler sa langue natale et s’adonne au plaisir du documentaire, ne tournant que deux fictions. La plus grande partie de ces films est méconnue parce qu’ils ont été surtout diffusés à la télévision allemande. Ce coffret constitue donc une édition majeure réunissant les incroyables expériences filmiques qu’il a glanées sur la planète.

  • Titre français : DVD 1 Le Pays ou rêvent les fourmis vertes - DVD 2 Cobra Verde - DVD 3 La Ballade du petit soldat + Gasherbrum, la montagne lumineuse - DVD 4 Wodaabe, les bergers du soleil + Jag Mandir - DVD 5 Échos d’un sombre empire + Leçons de ténèbres - DVD 6 Les Cloches des profondeurs + Ennemis intimes - DVD 7 Petit Dieter doit voler + Les Ailes de l’espoir
  • Titre original : DVD 1 Wo die grünen Ameisen träumen - DVD 2 Cobra Verde - DVD 3 Ballade vom kleinen Soldaten + Gasherbrum Der leuchtende Berg - DVD 4 Wodaabe Die Hirten der Sonne. Nomaden am Südrand der Sahara + Jag Mandir: Das exzentrische Privattheater des Maharadscha von Udaipur - DVD 5 Echos aus einem düsteren Reich + Lektionen in Finsternis - DVD 6 Glocken aus der Tiefe. Glaube und Aberglaube in Rußland + Mein liebster Feind Klaus Kinski - DVD 7 Little Dieter Needs to Fly + Julianes Sturz in den Dschunge
  • Support : DVD
  • Genre : drame, documentaire
  • Année : 1984 - 1987 - 1984 / 1985 - 1989 / 1991 - 1990 / 1992 - 1993 / 1999 - 1997 / 2000
  • Réalisateur : Werner Herzog
  • Casting : Klaus Kinski, Dennis Reichle, Reinhold Messner, André Heller, Michael Goldsmith, Dieter Dengler, Juliane Koepcke
  • Durée : 1 h 36 mn 08 - 1 h 45 mn 48 - 44 mn 10 - 44 mn 23 - 48 mn 20 - 1 h 22 mn 52 - 1 h 26 mn 29 - 51 mn 54 - 60 mn 28 - 1 h 34 mn 43 - 1 h 13 mn 52 - 1 h 05 mn 49
  • Format vidéo : DVD 1, 2, 6, 7 : 16/9 - DVD 3-5 : 4/3
  • Format ciné : DVD 1, 2 : 1,85/1 - DVD 3-5 : 1,33/1 - DVD 5 : 1,77/1 Leçon de ténèbres - DVD 6, 7 : 1,77/1
  • Sous-titrage : français
  • Pistes sonores : Dolby Digital 2.0 mono anglais Le Pays où rêvent les fourmis vertes - Dolby Digital 2.0 mono allemand DVD 2 à 6 - Dolby Digital 2.0 mono espagnol La Ballade du petit soldat - Dolby Digital 2.0 stéréo anglais Cobra Verde - Dolby Digital 2.0 stéréo allemand Leçons de ténèbres
  • Bonus : présentation des films par Olivier Bitoun (DVD 1 : 4 mn 46 - DVD 2 : 3 mn 44 - DVD 3 : 1 mn 56, 3 mn 18 - DVD 6 : 1 mn 59, 2 mn 58 - DVD 7 : 4 mn 52, 2 mn 21) - DVD 1 : entretien avec Werner Herzog par Valérie Carré, Université de Strasbourg (56 mn 35) - DVD 2 : entretien avec Dominique Juhé-Beaulaton, historienne (14 mn 20), entretien avec Werner Herzog (11 mn 24) - DVD 3 discussion avec Werner Herzog à la Cinémathèque française (22 mn 39) - entretien avec Reinhold Messner (16 mn 15) - DVD 4 présentation des films par Hervé Aubron (3 mn 42, 2 mn 38) - DVD 5 présentation des films par Hervé Aubron (4 mn 20, 5 mn 02), entretien avec Jean-Pierre Bat, historien spécialiste de la politique africaine (19 mn) - DVD 6 Werner Herzog et Popol Vuh entretien avec Éric Deshayes (19 mn 57), Werner Herzog et Kinski, entretien avec Pierre-Henri Deleau (2 mn 58)
  • Éditeur : Potemkine et agnès b.

Synopsis

DVD 1 Le Pays où rêvent les fourmis vertes : au cœur de l'Australie, terre ancestrale des Aborigènes, nouvel Eldorado pour l'homme blanc, une compagnie minière anglaise vient de s'implanter en vue d'y exploiter l'uranium. Leurs recherches sont vite interrompues par les aborigènes qui revendiquent pacifiquement cette terre sacrée où rêvent les fourmis vertes.

DVD 2 Cobra Verde : après avoir perdu tout son bétail à cause de la sècheresse, Francisco Manoel quitte le Sertao brésilien, devient hors-la-loi et se fait appeler Cobra Verde. Devenu l'intendant d'un planteur ce dernier l'envoie au Dahomey pour ramener un convoi d'esclaves, en réalité pour se débarrasser de lui. En effet le souverain local extermine impitoyablement tous les Blancs qui s'aventurent sur ses terres…

DVD 3 La Ballade du petit soldat : En 1979, le Front Sandiniste de Libération Nationale renverse le gouvernement de Somoza. Le parti lance une importante réforme agraire et soutient une politique d'expropriation des grands propriétaires terriens. En 1984, le FSNL remporte les élections nationales, mais le président Reagan ne reconnaît pas ce gouvernement. Les contras, des guérilleros anti-sandinistes, reçoivent alors un soutien militaire des Etats-Unis et c'est dans leurs camps d'entraînement qu'Herzog vient filmer la façon dont des enfants sont transformés en soldats.

DVD 3 Gasherbrum, la montagne lumineuse : en 1984, dans l’Himalaya, Reinhold Messner et Hans Kammerlander entreprennent l’ascension à la suite, sans retour au camp de base, des Gasherbrum I et II culminants à plus de 8000 m d’altitude.

DVD 4 Wodaabe, les bergers du soleil : dans cette région du Sahel, ce sont les hommes qui se maquillent et font parade de leurs charmes afin d’être élus par les femmes de la tribu.

DVD 4 Jag Mandir : André Heller, un artiste et actionniste autrichien, se voit commander par le Maharana d'Udaipur un immense spectacle visant à regrouper l'ensemble des variétés artistiques existant en Inde. Pendant un an et demi, un employé de Heller sillonne le pays, filmant et recensant quelques dix milles artistes. Deux milles d'entre eux sont sélectionnés par Heller et conviés par le Maharana pour participer à une somptueuse fête dédiée à la richesse culturelle de l'Inde.

DVD 5 Échos d’un sombre empire : Michael Goldsmith, journaliste britannique torturé dans les geôles centrafricaines en 1977, enquête sur le règne de l’empereur déchu Jean-Bedel Bokassa.

DVD 5 Leçons de ténèbres : dans ses « Leçons de ténèbres », Couperin reprend le texte des Lamentations du prophète Jérémie qui déplore la destruction de Jérusalem par les Babyloniens. Werner Herzog pleure ici une autre destruction, un crime contre la Terre et l'Humanité : la mise à feu de 732 puits de pétrole par les forces irakiennes qui se retirent du Koweït. Des flammes à perte de vue, des incendies qui prendront des mois à être éteints, 20 millions de tonnes de pétrole déversées dans le sol… une vision d'Apocalypse que Herzog met en scène comme un film de science-fiction, comme un long poème sur la fin de la Terre.

DVD 6 Les Cloches des profondeurs : en Russie, les pratiques et superstitions mystiques sont nombreuses : reptation sur l’eau gelée d’un lac, rituels de guérison, légende de la cité engloutie de Kitej… Au nord de la rivière Yenisei, en Sibérie, Werner Herzog rencontre différentes personnes qui lui font part de leurs croyances religieuses.

DVD 6 Ennemis intimes : portrait sobre et bouleversant du célèbre duo. Par un concours de circonstances, à l'âge de 13 ans, l'écolier Werner Herzog se retrouve à Munich pendant quelques mois dans l’appartement de Klaus Kinski. Pendant 48 heures, Kinski, dans une crise de rage, s'emploie à dévaster l'ensemble du mobilier. Herzog sait donc à quoi s'en tenir quand il engagera l’acteur…

DVD 7 Petit Dieter doit voler : Herzog rend visite à Dieter Dengler, pilote germano-américain, dont l'avion fut abattu au Laos pendant la guerre du Vietnam et qui fut capturé pendant six mois par les soldats du Pathet Lao avant sa spectaculaire évasion. Il refait avec lui son parcours dans la jungle.

DVD 7 Les Ailes de l’espoir : Werner Herzog retourne dans la forêt équatoriale sud-américaine avec Juliane Koepcke, la femme allemande unique survivante d'un accident d'avion survenu le 24 décembre 1971 et qui a causé la mort de 91 personnes. Ils retrouvent les restes de l'épave de l'avion et refont le trajet de dix jours que la jeune femme, dix-sept ans à l'époque, a effectué pour sortir de la jungle péruvienne et atteindre un village où elle fut retrouvée par trois hommes.

Commentaire artistique

Le Pays ou rêvent les fourmis vertes
C’est en Australie que Werner Herzog inaugure son périple comme témoin du conflit originel entre l’ingénuité d’une peuplade « primitive », donc innocente, et la perversion du progrès. Loin de la fureur de ses anciennes fictions avec Klaus Kinski, ce documentaire chaleureux, teinté d’un certain humour, constate le quiproquo existentiel qui sépare la compréhension naturelle du monde par les natifs australiens et la vision matérialiste de son exploitation par une compagnie minière.

Cobra Verde
Pour cet ultime film de fiction avec son acteur « fétiche » Klaus Kinski, Werner Herzog s’embarque au Brésil puis au Ghana ; c’est sa mise en scène la plus baroque mais pas la plus réussie. Il est toujours question de mégalomanie furieuse mais cette adaptation du roman de Bruce Chatwin, noyée d’excès en tout genre, atteste un réel relâchement dans la maitrise du jeu cinématographique. Intéressant néanmoins pour le processus créatif.

La Ballade du petit soldat
Ce documentaire saisissant nous plonge dans un des aspects les plus abjects de la guerre au Nicaragua (mais pas que), celui de l’endoctrinement des enfants, ici des indiens Miskito, formés à combattre les Sandinistes. Implacable et terrifiant constat sur la dérive de l’humanité en situation de conflit, une vision impitoyable qui en rappelle d’autres…

Gasherbrum, la montagne lumineuse
Coutumier des exploits physiques, le réalisateur nous entraine aux côtés du grimpeur Reinhold Messner pour un exploit sans précédent : gravir dans la foulée deux sommets culminants à 8000 mètres ! Un accomplissement qui échappera à la caméra du cinéaste contraint d’attendre à un camp en contre-bas mais qui n’efface pas le souhait d’atteindre des limites, artistiques et philosophiques.

Wodaabe, les bergers du soleil
Au Sahel, Werner Herzog a réussi à dénicher la tribu des Wodaabe et à filmer leur extraordinaire pratique de séduction durant la fête de la Geerewol, la fête de la pluie. Les plus beaux danseurs, des hommes aux visages richement fardés et parés de bijoux participent à un concours de beauté jugé par les filles de la tribu. En filmant cet évènement annuel, attendu avec ferveur par tous les participants, le cinéaste n’oublie la condition misérable de cette tribu qui vivote dans l’errance. Une bande sonore incongrue de morceaux classiques ajoute une touche de surréalisme à ce reportage.

Jag Mandir
Mégalomanie, tradition, arts du spectacle, singularité, autant de thèmes chers au cinéaste qui se conjuguent dans ce documentaire filmé à Udaipur en Inde, un document unique qui constitue aujourd’hui une archive de référence sur les facettes perdues de l’art indien. Werner Herzog se pose en témoin impartial et se contente de filmer le travail d’André Heller commandité par le Maharana pour l’éducation de son fils. Du délire au souvenir.

Échos d’un sombre empire
Ouvrant sur une marée de crabes rouge, matérialisation d’un rêve du journaliste Michael Goldsmith, ce documentaire important revient sur un sinistre mégalomane, Bokassa. L’évocation du dictateur déchu passe par un intercesseur d’exception, ce journaliste français qui aura connu les geôles et la torture du régime centrafricain. Herzog ne craint pas d’user de l’allégorie et d’un certain humour : passionnant.

Leçons de ténèbres
L’après-guerre du Koweït traité comme un film de science-fiction apocalyptique : seul Werner Herzog pouvait en être capable, transcendant la vision documentaire des puits de pétrole en feu en un opéra baroque sur la folie humaine ; une condamnation du devenir de la planète esthétique et grandiose. Herzog nous a prévenus, ses documentaires n’ont que l’apparence d’une vérité déguisée… et il ne s’abstient pas d’utiliser les artifices cinématographiques pour déclencher une fascination morbide inévitable.

Les Cloches des profondeurs
Véritable catalogue de pratiques religieuses singulières, ce documentaire répertorie en Russie de nombreuses attestations de la foi ou de la superstition sans jamais prendre parti. Au spectateur, croyant ou non, de trancher sur l’intensité, sinon la crédibilité, de ces témoignages fascinants et sur la position du cinéaste, témoin ou consentant ? Quelque soit le degré de naïveté que ces pratiques laissent entrevoir, son documentaire dresse avant tout le portrait de personnalités attachantes.

Ennemis intimes
Comme une sorte de bilan personnel, Werner Herzog retourne en Amazonie, huit ans après la mort de Klaus Kinski, sur les lieux du tournage d’Aguirre ainsi qu’en Allemagne dans la maison où, adolescent, il croisa son futur acteur fétiche. Conscient de l’irréversibilité des faits, ce film essentiel offre surtout une réflexion sur le tournage d’Aguirre (ainsi que ceux des autres films avec Kinski). Acteur et témoin, le cinéaste concrétise son souhait de donner une version apaisée des faits qui tranche avec le réquisitoire relayé dans la presse.

Petit Dieter doit voler
De San Francisco au Laos, le cinéaste reconstitue avec l’intéressé le parcours de Dieter Spengler évadé et sorti indemne de la jungle laotienne. Portrait d’un héros inattendu, qui s’est construit sur son rêve de piloter un avion et son appétit de la vie. En refaisant le chemin vers la liberté avec son protagoniste, le cinéaste renoue avec un thème qui lui est cher, celui du destin individuel et de la survie mais sur un mode décalé où le héros rejoue son épopée et devient acteur-témoin de sa libération.

Les Ailes de l’espoir
Dernier film de la période couverte par le coffret, le documentaire sur le destin de Juliane Koepcke s’apparente à celui de Dieter Spengler dans Petit Dieter doit voler. Werner Herzog propose à son héroïne/témoin une formule de reconstitution sur le terrain selon une forme médiatique télévisuelle similaire. Le cinéaste, d’autant plus concerné qu’il aurait dû prendre le même avion qui s’est crashé dans la jungle péruvienne avec la jeune Juliane, ne se prive pas de disserter sur la fatalité et l’imprévisibilité du destin.

Commentaire bonus

Comme pour les coffrets précédents, Olivier Bitoun et Hervé Aubron nous donnent les repères essentiels sur la gestation de chaque film et quelques-unes des clés nécessaires à la compréhension de cette filmographie diversifiée. On aura aussi beaucoup de plaisir à suivre les divers entretiens et interviews de Werner Herzog à l’Université de Strasbourg en 2014 (DVD 1), sur le tournage de Cobra Verde (DVD 2) et à la Cinémathèque de Paris (DVD 3). Plusieurs spécialistes apportent leur éclairage dont l’historienne Juhé-Beaulaton sur la réalité historique de Cobra Verde (DVD 2), le chercheur Jean-Pierre Bat sur la vie de Bokassa (DVD 5) et Éric Deshayes, le meilleur connaisseur de rock allemand, sur l’apport musical de Popul Vuh (DVD 6). L’entretien récent avec l’alpiniste Reinhold Messner (DVD 3) est le seul bonus où intervient directement un des protagonistes filmés par Herzog.

Commentaire technique

  • Les douze films du coffret, répartis en sept DVD, ont été restaurés avec soin, un louable travail technique qui nous permet de voir ces diverses réalisations dans des conditions optimales !
  • Colorimétrie : excellente, tons saturés, couleurs franches
  • Étalonnage : irréprochable, quelque soit le type de film envisagé
  • Contraste : excellent
  • Compression : pas de défaut notoire
  • Définition : la qualité SD n’exclue pas une très bonne définition, parfois affaiblie par un grain appuyé surtout sur les documentaires (contraintes techniques de tournage en 16 mm)
  • Mixages mono : hormis quelques bruits de fond, tous les mixages sont clairs et dynamique
  • Mixages stéréo : Cobra Verde et Leçons de ténèbres disposent d'une bande son dynamique qui reste mesurée mais qui possède néanmoins une certaine ouverture spatiale

Liens Web

Site de l’éditeur http://www.potemkine.fr/Potemkine-film/Coffret-werner-herzog-volume-3-coffret-werner-herzog-vol-3/pa61m3f251.html
IMDb :
Le Pays ou rêvent les fourmis vertes http://www.imdb.com/title/tt0088412/
Cobra Verde http://www.imdb.com/title/tt0094888/
La Ballade du petit soldat http://www.imdb.com/title/tt0086936/
Gasherbrum, la montagne lumineuse http://www.imdb.com/title/tt0087317/
Wodaabe, les bergers du soleil http://www.imdb.com/title/tt0098669/
Jag Mandir http://www.imdb.com/title/tt0102142/
Échos d’un sombre empire http://www.imdb.com/title/tt0162941/
Leçons de ténèbres http://www.imdb.com/title/tt0104706/
Les Cloches des profondeurs http://www.imdb.com/title/tt0106384/
Ennemis intimes http://www.imdb.com/title/tt0200849/
Petit Dieter doit voler http://www.imdb.com/title/tt0145046/
Les Ailes de l’espoir http://www.imdb.com/title/tt0249248/

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rouge(4/5)
Mixages sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)

Coffret disponible sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework