icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube      

Blu-ray « Lumière ! Le cinématographe 1895-1905 » : une invention sans « avenir »…

Blu ray coffret Lumière

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rouge(5/5)
Note technique globale : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue(5/5)

Synopsis

En 1895, les frères Lumière inventent le cinématographe et tournent parmi les tout premiers films de l’histoire du cinéma : Sortie d'usine, L’Arroseur arrosé... Mise en scène, travelling et même trucage et remake: ils inventent aussi l’art de filmer ! Un choix de 114 films, chefs-d’œuvre mondialement célèbres ou pépites méconnues, pour rendre hommage à l’héritage laissé par les Lumière, des images inoubliables et un regard sur la France et le monde qui s'ouvrent au 20e siècle.

  • Titre original : Lumière ! Le cinématographe 1895-1905
  • Support : blu-ray Édition Prestige
  • Genre : documentaire
  • Année : 2015 (films de 1895-1905)
  • Réalisation/montage du programme : Thierry Frémaux, Thomas Valette, Fabrice Calzettoni, Maelle Arnaud
  • Réalisateurs/opérateurs : Louis Lumière, Alexandre Promio, Gabriel Veyre, Francesco Felicetti, Constant Girel, Félix Mesguich, Marius Sestier, Charles Moission, opérateurs inconnus
  • Casting : ouvriers des usines Lumière, membres de la famille Lumière, etc.
  • Durée : 1 h 35 mn 04
  • Format vidéo : 16/9 (1,78/1)
  • Format ciné : 1,33/1 noir et blanc (un fim colorisé)
  • Sous-titrage : français (choix : aucun - titre du film et date - titre du film, date, lieu, opérateur)
  • Pistes sonores : DTS-HD MA 5.1 français (commentaire) - DTS-HD MA 5.1 : musique
  • Bonus :
  • BRD 1 : présentation par Bertrand Tavernier (2 mn 05)
  • BRD 2 : les suppléments d’hier : Lumière, la naissance du cinéma de Paul Paviot (1953, 31 mn 02), Aller au cinéma : Louis Lumière d’Eric Rohmer avec la participation d’Henri Langlois et de Jean Renoir (1968, 66 mn 29), Pierwsky film de Jozef Piwkowski (1984, 9 mn 42) - les suppléments d’aujourd’hui : Lumière, au début et pour toujours par Thierry Frémaux (2015, 19 mn 33), L’Héritage Lumière par Bertrand Tavernier (2015, 8 mn 03), Lumière ! Le cinéma inventé, clips de l’exposition du Grand Palais (2015, 1 mn 09, 1 mn 10), Les nouvelles Sorties d’usine de Quentin Tarantino, Jerry Schatzberg, Michael Cimino, Pedro Almodovar, Paolo Sorrentino et Xavier Dolan (2015, 3 mn 28) - livret de 44 pages par Thierry Frémaux et Bertrand Tavernier
  • Éditeurs : Institut Louis Lumière et Francetvdistribution

Commentaire artistique

À l'occasion du 120e anniversaire du Cinématographe, l'Institut Lumière organise une exposition inédite dédiée aux pionniers lyonnais du cinéma, Louis et Auguste Lumière, dont la première séance publique payante eut lieu à Paris, au Salon Indien du Grand Café, le 28 décembre 1895. Antoine Lumière et ses fils, Louis et Auguste, ont fait fortune dans le commerce de la plaque photographique fabriquée par leur Société Lumière et fils installée à Lyon (Montplaisir). Dans les années 1880 la tendance est à la recherche d’un dispositif sur les images animées ; en 1894 Antoine Lumière, fasciné par le Kinétoscope de Thomas Edison, souhaite élargir la projection à une salle sur un grand écran et lance ses fils sur cette piste ! Ce sera le cadet, Louis, qui inventera le système de défilement/arrêt par came excentrique et griffes, que deux brevets de février 1895 protègent sous le nom de Cinématographe. Afin de faire la démonstration de leur système, ils tournent le 19 mars La Sortie des usines Lumière, le tout premier film, qui sera projetée à Paris avec l’appareil prototype construite par Charles Moisson. C’est le début de la grande aventure du cinéma… Le catalogue des films Lumière compte 1422 films ; comme Louis Lumière conserva tous ses films qu’il déposa à la Cinémathèque Français en 1946, ce fonds, complété par d’autres collections, est une source inestimable sur les origines du 7e Art. En 2014, 150 titres ont été restaurés par Eclair Group sous la direction de l’Institut Lumière à partir d’éléments négatifs et positifs (Cinémathèque Française, Institut Lumière, Archives Français du film) scannées en 4K par L’Imagine Ritrovata (Bologne). Le programme Lumière ! réunit 114 de ces films restaurés, groupés par chapitres et commentés par Louis Frémaux. Chaque film 35 mm (17 m de long, à perforations rondes) n’excède pas la minute. Grâce à leur restauration magistrale la vision confortable de ces petits bijoux permet de prendre conscience de l’immense exploration inventive du potentiel de cette invention. Les divers opérateurs, déjà formé au cadrage par l’expérience photographique, ont inventé les fondamentaux de la technique cinématographique : le travelling ou panorama (en train, en bateau, en chaise à porteur…), le trucage, la publicité, le genre (burlesque, documentaire, remake !). Le choix judicieux des films et les commentaires instructifs qui les éclairent rendent la vision de ce programme indispensable ; qu’on soit cinéphile, chercheur ou simple curieux, la beauté, la qualité technique et l’essence de ces films, archives inestimables sur la société mondiale à la fin du 19e siècle, s’avèrent incontournables. Lors de la première séance du samedi 28 décembre 1895 qui dure une demi-heure, la recette n’est que de 33 entrées à un franc ; parmi ces spectateurs pionniers, Georges Méliès qui avoue être resté bouche bée. On connaît la suite…

Commentaire bonus

Les divers bonus, d’hier et d’aujourd’hui, proposent des approches extrêmement variées sur l’invention du Cinématographe, approches historiques, esthétiques, artistiques, un vrai bonheur, complétées par un livret bien illustré et, surtout, très documenté. Bien que tous ces suppléments méritent d’être vus pour leur contenu et leur conception spécifique, nous recommandons, tout particulièrement, la présentation Lumière, au début et pour toujours par Thierry Frémaux ; claire, concise, didactique, elle constitue une excellente introduction à la vision du « programme ».

Commentaire technique

  • Blu-ray remarquable, offrant une vision jusque-là impensable des premiers films du catalogue Lumière : les inévitables défauts sont extrêmement atténués, le piqué extraordinaire et le défilement stabilisé. Pour en savoir plus : au chevet des bobines abîmées
  • Colorimétrie : excellente échelle de gris nuancée, noirs francs, blancs avec de la matière
  • Étalonnage : originel excellent donc pas retouché !
  • Contraste : excellent, assez homogène
  • Compression : pas de défaut
  • Définition : superbe malgré le grain visible de la pellicule, belle restitution de l’incroyable profondeur de champ du Cinématographe
  • Mixages : moderne, excellente dynamique sur les commentaires (écrits et dits par Thierry Frémaux), belle spatialisation de l’accompagnement classique (Camille Saint-Saëns, enregistrements en mai 1993 à Monte-Carlo, sous la direction de David Robertson)

Liens Web

Site Institut Lumière: http://www.celebration-lumiere.org/actualit%C3%A9s/en-2015,-le-cin%C3%A9matographe-lumi%C3%A8re-a-120-ans.html

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rouge(5/5)
Mixages sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rouge(5/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)

 

Blu-ray et DVD disponibles sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework