Actus Blu-Ray/DVD « Body Double » : l’art de la tromperie…

Blu ray Body Double

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rougeetoile grise(3,5/5)

Synopsis

Acteur de seconde zone, Jake Scully se retrouve à la rue quand il surprend sa petite amie au lit avec un autre. En écumant les castings de Los Angeles, il fait la connaissance de Sam Bouchard qui lui fait une proposition intéressante : garder la luxueuse demeure d'un ami durant son absence. Profitant de la vue panoramique, Jake observe sa riche et charmante voisine Gloria se livrer à des jeux érotiques. Mais son activité de voyeur va se révéler plus dangereuse qu'il n'y paraît…

LA SUITE APRÈS LA PUB
  • Titre original : Body Double
  • Support : blu-ray
  • Genre : thriller
  • Année : 1984
  • Réalisateur : Brian De Palma
  • Casting : Craig Wasson, Melanie Griffith, Deborah Shelton, Gregg Henry, Dennis Franz, Guy Boyd, Barbara Crampton
  • Durée : 1 h 54 mn 11
  • Format vidéo : 16/9
  • Format ciné : 1,85/1 (Panavision)
  • Sous-titrage : français
  • Pistes sonores : DTS-HD MA 5.1 anglais - DTS-HD MA 2.0 anglais - DTS-HD MA 1.0 français
  • Bonus HD : préface de Samuel Blumenfeld (8 mn) - Pure Cinema, Joe Napolitano à propos de Body Double : entretien avec le premier assistant réalisateur (38 mn 16) - 4 featurettes réalisées par Laurent Bouzereau avec les entretiens de Brian De Palma, Melanie Griffith, Gregg Henry et Deborah Shelton (51 mn 21) : la séduction (16 mn 42), la mise en scène (16 mn 53), le mystère (12 mn 15), la polémique (5 mn 31) - bande annonce (1 mn 29) - livre inédit Double De Palma, récit du tournage du film par Susan Dworkin, incluant 50 photos inédites (200 pages) - DVD du film + DVD des bonus
  • Éditeur : Carlotta Films

Commentaire artistique

Un « Body Double » désigne ces doublures de cinéma qui remplacent le corps des acteurs ne souhaitant pas être filmés nus. Le scénario que Brian de Palma concocta pour ce thriller érotique, devenu un vrai film culte, est spécialement rusé mais son efficacité s’émousse hélas dès la deuxième vision. Le récit emprunte, sans vergogne, à plusieurs films d’Alfred Hitchcock, dont on connaît l’influence momentanée sur l’œuvre de De Palma, plus spécialement à Fenêtre sur cour (observation du voisinage) et Sueurs froides (obsession maladive du héros et manipulation). Cependant la similitude s’arrête là car De Palma décida de conjuguer le milieu de la pornographie et le Grand-Guignol, deux directions que n’emprunta jamais Hitchcock. Après avoir envisagé de faire jouer Annette Haven, une vraie actrice de films pornographiques, il finit par engager Mélanie Griffiths, seule actrice à accepter ce rôle sulfureux. Les autres acteurs seront tous aussi remarquables : Craig Wasson, en voyeur naïf, et Deborah Shelton, incarnant une splendide épouse brutalisée. Quittant New York sa ville d’élection, le réalisateur va filmer son intrigue à Los Angeles dont il utilise certains traits urbains avec habileté comme ce choix de tournage dans une maison futuriste, la Chemosphere. La dextérité coutumière de De Palma derrière la caméra est une fois encore l’atout majeur du film ; la restauration 4K permettra d’apprécier la maestria de certains plans et les savants mouvements d’appareil, parfois critiqués plus tard par son auteur ! On peut, en revanche, rester circonspect sur l’artificialité de la mise en scène comme si le réalisateur avait souhaité indiquer au spectateur qu’il s’agit d’une fiction cinématographique qui n’a, par essence, rien d’authentique. À la manière d’Hitchcock, adepte des transparences évidentes et des effets de zoom, Brian De Palma filme (en hommage puisqu’après ce film il ne s’inspirera plus du tout du maitre du suspense) cette manipulation criminelle sophistiquée comme si rien n’était vrai : difficile de croire une seconde à la scène du meurtre à la chignole ou à celle du réservoir parfaitement invraisemblable. Pourtant cet étirement de la réalité, à l’aide de procédés formels parfaitement maitrisés, est fascinant et a convaincu les adeptes du cinéaste qui ont érigé Body Double en film phare, le considèrant comme représentatif de ce « cinéma virtuose » qui caractérisait ses films dans les années 80. Outre sa superbe restauration, Body Double inaugure chez l’éditeur la collection des Coffrets Ultra Collector ; cette édition limitée et numérotée à 3 000 exemplaires, avec un visuel exclusif créé par Jay Shaw (éditions Mondo) est accompagnée d’un superbe livre de 200 pages que Susan Dworkin a écrit pendant le tournage et qui décrypte la genèse artistique du film. Avis aux cinéphiles…

Commentaire technique

Copie HD superbe, restaurée à partir d’un master 4K, très belle définition notamment sur les gros plans, étalonnage excellent en basses lumières, très bon contraste, colorimétrie somptueuse, tons chauds et saturés ; mixage anglais 5.1 extrêmement dynamique, spatialisation modérée, usage efficace et discret des surrounds, dialogues clairs, la musique de Pino Donaggio et la chanson Relax de Frankie Goes to Hollywood sont bien mises en valeur.

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rouge(4,5/5)
Mixages sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rouge(5/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleue(4,5/5)

IMDb : http://www.imdb.com/title/tt0086984/

 

Coffret Ultra Collector, Blu-ray et DVD disponibles sur Amazon

LA SUITE APRÈS LA PUB

Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework