Accueil  |  ZeGreen  |  TopAudio  |  HD Smart Home  |  Showroom
social facebook box white 64 logo-Twitter-icon logo-youtube  Logo-tumblr logo-instagram logo-storify social_rss_box_white_32

Collection cinéma italien partie 1 : Elio Petri, une vision radicale de la société italienne des années 60 (en blu-ray et DVD)

Blu ray La dixieme victime 01

Note artistique globale : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rougeetoile grise(3,5/5)

Synopsis

La Dixième victime : dans un futur proche, les gouvernements en place ont instauré un nouveau jeu mondial appelé la Grande Chasse. Le principe : un chasseur et une victime, désignés au hasard, doivent s'entretuer. La règle n°1 : le chasseur connaît l'identité de sa victime, mais la victime ignore tout de lui. C'est au cours d'une de ces manches que l'Américaine Caroline Meredith, en passe de remporter sa dixième victoire consécutive, rencontre sa victime, l'Italien Marcello Poletti. Un jeu de séduction s'installe bientôt entre eux. Mais leur attirance est-elle réelle ou calculée ?

Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon : à Rome, le chef de la brigade criminelle est sur le point d'être promu au poste de directeur de la section politique. Persuadé que ses fonctions le placent au-dessus des lois, il égorge sa maîtresse, Augusta Terzi, au cours de leurs joutes amoureuses. Avec un sang-froid parfait, il met tout en œuvre pour prouver que personne n'aura l'intelligence, ni même l'audace, de le soupçonner et de troubler ainsi la bonne hiérarchie sociale. Il s'ingénie à semer des preuves accablantes, relançant l'enquête quand celle-ci s'égare…

• Titre français : La Dixième victime - Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon
• Titre original : La Decima vittima - Indagine su un cittadino al di sopra di ogni sospetto
Support testé : blu-ray
• Genre : science-fiction, thriller - drame, policier
• Année : 1965 - 1970
• Réalisation : Elio Petri
• Casting : (1) Marcello Mastroianni, Ursula Andress, Elsa Martinelli, Salvo Randone, Massimo Serato, Milo Quesada (2) Gian Maria Volonté, Florinda Bolkan, Gianni Santuccio, Orazio Orlando, Sergio Tramonti, Arturo Dominici
• Durée : 1 h 32 mn 48 - 1 h 55 mn 17
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 1,85/1
• Sous-titrage : français
• Pistes sonores : DTS-HD MA 1.0 italien - PCM 1.0 italien - DTS-HD MA 1.0 français (Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon)
• Bonus HD : (1) bande annonce (2 mn 31) (2) Regards croisés avec Paola Pegoraro Petri et Marina Cicogna (2010, 20 mn 43) - La stratégie de la tension avec Fabio Ferzetti et Annarita Zambrano (2010, 26 mn) - Ennio Morricone, la musique au corps (2010, 20 mn 08)
• Éditeur : Carlotta Films

Commentaire artistique

La Dixième victime Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rougeetoile grise(3,5/5)

Ce film d’Elio Petri est inspiré de la nouvelle « La septième victime » (The Seventh Victim) publié en 1953 par Robert Sheckley, une dystopie basée sur le chasse à l’homme, un thème de science-fiction souvent repris en littérature et au cinéma. Avec un casting de stars, le cinéaste va privilégier le ton sarcastique d’une satire sociale ne cherchant jamais à mettre en scène un film grave et sérieux mais exprimant la vision critique du réalisateur sur les travers de la société italienne des années 60. Sous couvert de science-fiction, c’est une comédie à l’italienne qu’il réalise. Au détour des nombreuses péripéties surréalistes qui animent le récit, le film aborde quelques grands sujets comme la religion, le divorce, le jeunisme et le pouvoir des médias : pour Elio Petri, le film est avant tout une dénonciation de la société consumériste poussée à sa dernière extrémité. Porté par la musique enlevée de Piero Piccioni et très ancré dans le pop art par ses costumes et par ses décors, le film exploite le charme de ses actrices, Ursula Andress, charismatique James Bond Girl (qu’Elio Petri s’amuse à parodier) et Elsa Martinelli, brune impétueuse, tandis que le rôle masculin est interprété sans grande conviction par Marcello Mastroianni teint en blond. Moyennement convaincant mais assurément fascinant par son esthétique pop, La Dixième victime reste une curiosité qui aura l’avantage d’être découverte dans une excellente copie restaurée.

Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)

Couvert de récompenses, dont le Prix Spécial du Jury au Festival de Cannes et l’Oscar du meilleur film en langue étrangère, ce film a assuré une stature internationale à Elio Petri. Typique du cinéma italien des années 70 à fort engagement politique, ce portrait d’un représentant de l’ordre frappé de schizophrénie emprunte aux codes du thriller mais vise, comme souvent chez Elio Petri, la satire sociale. Le thème traité, sous une forme singulière assez caricaturale, est celui du pouvoir, politique et policier, de la démocratie chrétienne italienne porté par l’interprétation saisissante de Gian Maria Volonte dont le jeu mémorable tient plus de l’incarnation surréaliste des gens ordinaires saisis par l’ivresse du pouvoir que de la composition réaliste. Entre vertu bidon et idéal corrompu, la dénonciation d’Elio Petri ne fait pas dans la dentelle mais s’avère puissamment efficace : tous les ingrédients d’un excellent divertissement, dont la mémorable partition d’Ennio Morricone et la sensualité de Florinda Bolkan, sont réunis pour captiver le public. Objectif atteint, jamais un film italien aussi subversif, fondé sur le culot d’un meurtre gratuit et accusant ouvertement les représentants de l’ordre public, n’avait autant captivé son public et retrouvé quelque part l’intensité et la liberté des œuvres néoréalistes libres de la censure d’État. Courageux et polémiste, cette enquête pointe ouvertement la paranoïa au pouvoir et la dérive possible des démocraties, une constatation qui est, hélas, toujours d’actualité…

Blu ray Dixieme victime et enquete

Commentaire technique

La Dixième victime : Master HD d'après une restauration 2K menée par la Cineteca di Bologna et le Museo Nazionale del Cinema au laboratoire l’Immagine Ritrovata

Copie HD détaillée, très belle définition notamment sur les visages et grain de peau, excellent contraste, colorimétrie chaude, couleurs vives, tons saturés ; mixage monophonique italien (postsynchronisation) clair sans souffle ni distorsion

Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon : Master HD d'après une nouvelle restauration 4K par Colorworks en association avec la Cineteca di Bologna à L’Immagine Ritrovata, financée par The Hollywood Foreign Press Association, The Film Foundation et Sony Pictures Entertainment

Copie HD très bien définie, excellent piqué sur les visages, très bon contraste, étalonnage et colorimétrie chauds, teintes vives et chatoyantes, tons saturés, défauts de pellicule disparus ; mixage monophonique italien (postsynchronisation) clair et dynamique, pas de bruit de fond ni de distorsion, VF peu convaincante

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
Mixages sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(3/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile griseetoile grise(3/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)

IMDb
La Dixième victime : http://www.imdb.com/title/tt0059095/
Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon : http://www.imdb.com/title/tt0065889/

 

Blu-ray et DVD disponibles sur Amazon


Autres articles qui peuvent vous intéresser sur le web et On-mag.fr


Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework