icon facebook icon youtube icon qwant icon tumblr icon pinterest icon rss

Pickpocket + L’Argent : redécouvrir Robert Bresson en HD (en Blu-ray)

Blu ray Pickpocket et LArgen 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)

Synopsis

Pickpocket : fasciné par l'idée que, dans certains cas, « des hommes capables, indispensables à la société » seraient au-dessus des lois, Michel devient pickpocket. Malgré un commissaire qui le surveille et l’inquiétude de ses amis Jacques et Jeanne qui l'aime, il ne peut s'empêcher de voler. Il se fait prendre et c'est en prison qu'il découvre le drôle de chemin qu'il lui a fallu prendre pour aller jusqu'à Jeanne…

L’Argent : un jeune homme, Yvon, se retrouve entraîné dans l'engrenage perfide de la délinquance puis du crime pour une futile histoire de cadre photographique acheté avec un faux billet de 500 francs...

Titre original : Pickpocket - L’Argent
• Support testé : blu-ray
• Genre : drame, policier
• Année : 1959, 1982
• Réalisation : Robert Bresson
• Casting : (1) Martin Lassalle, Marika Green, Pierre Leymarie, Jean Pélégri, Pierre Etaix, Dolly Scal (2) Christian Patey, Vincent Risterucci, Sylvie Van Den Elsen, Caroline Lang, Didier Baussy, Beatrice Tabourin, Marc-Ernest Fourneau, Bruno Lapeyre, Jeanne Aptekman, André Cler, Claude Cler, Michel Briguet, Marianne Denicourt
• Durée : 1 h 15 mn 51 s - 1 h 24 mn 30 s
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 1,37/1 Noir et Blanc - 1,66/1 Couleurs
• Sous-titrage : français
• Pistes sonores : DTS-HD MA 2.0 monophonique français
• Bonus de Pickpocket : interview de Robert Bresson dans un extrait de Cinépanorama avec France Roche et François Chalais (1960, 6 mn 42) - entretien avec Clément Cogitore (2018, 22 mn 46) - Bresson et Dostoïevski par Gabriela Trujillo (28 mn 51) - documentaire Les modèles de Pickpocket de Babette Mangolte sur les trois acteurs principaux du film (2003, 89 mn 05)
• Bonus de L’Argent : interview de Robert Bresson sur TF1 (1983, 6 mn 13) - entretien avec Eugène Green (2018, 32 mn 51) - entretien avec Jean-François Naudon, monteur du film L’Argent (2018, 21 mn 10)
• Éditeur : Potemkine, agnès B. et MK2

Commentaire artistique

Pickpocket Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)

Lorsqu’il réalise Pickpocket en 1959, Robert Besson, cinéaste anticonventionnel, s’est déjà forgé une réputation par son style singulier discernable dans Les Dames du bois de Boulogne (1945), dans Journal d’un curé de campagne (1951) et plus formellement dans Un Condamné à mort s’est échappé (1956) dont la mise en scène inclassable le distingue de ses pairs. Pour Pickpocket, il rédige son premier scénario en s’inspirant de Dostoïevski, « Crime et châtiment », et prévient dès le générique qu’il ne s’agit pas d’un film policier réfutant tous les moyens que le cinématographe (sons, dialogues, montage…) pourrait offrir pour créer et entretenir le suspense. Au contraire, Robert Bresson use de ces possibilités pour entraîner le spectateur dans l’émotion que suscite le vertige de l’acte transgressif et son inexorabilité avec comme substrat la notion manifeste de morale, voire de dimension divine selon la subtile analyse de Louis Malle qui décelait dans Pickpocket la description d’un être révolté défiant la divinité. Interprété, comme presque toujours dans ses films, par des non professionnels au jeu semblant guindé, voire inexpressif, en rapport avec le souci constant de naturel que leur accorde le réalisateur, son film est le triomphe de l’abstraction qui déconcerta le public d’alors et continue de surprendre. D’une grande radicalité, annoncée dans ses films antérieurs, sa mise en scène cherche à débusquer l’âme humaine derrière les apparences en s’affranchissant de toute la facticité du 7e Art : une démarche intéressante mais qui n’est pas exempte d’artificialité et qui continue de diviser, certains y voyant un film essentiel, d’autres l’œuvre absconse d’un théoricien. Avec ses bonus conséquents et sa restauration que les cinéphiles apprécieront, il est temps de revoir Pickpocket, un film qui ne peut laisser indifférent.

L’Argent Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rougeetoile grise(3,5/5)

Ultime film de Robert Bresson, L’Argent s’inspire d’une nouvelle publiée en 1911 de Léon Tolstoï, « Le faux coupon ». Vilipendé mais pourtant récompensé à Cannes en 1983, cette analyse implacable du pouvoir de l’argent sur l’attitude et la morale humaine condamne sans équivoque les bassesses provoquées par cette divinité triviale qui domine les sociétés : un message d’une grande modernité et loin d’être obsolète, bien au contraire ! Très proche finalement de Pickpocket, le film décrit un personnage assez semblable à la différence près que le « héros » de L’Argent, Yvon, n’est plus qu’un personnage passif qui subit et incarne l’indifférence sociale au paroxysme du renoncement. Malgré la noirceur de son message, L’Argent laisse filtrer une espérance ténue mais bien réelle personnifiée par la vieille dame. Cependant toujours interprété par des non professionnels au jeu affecté et réalisé avec un sens aigu de l’épure et un usage savant de l’ellipse, le cinéma minimaliste de Robert Bresson privilégie le travail du théoricien. Son cinéma déconcerte inévitablement par son traitement volontairement antinarratif, sa volonté de retirer toute émotion au jeu des acteurs, ses cadrages périphériques, voire anecdotiques, et son refus de tout esthétisme irréaliste. On retrouve toutes ces composantes dans L’Argent dont la très belle restauration en haute définition permettra de mieux apprécier ce cinéma inimitable, soucieux de dévoiler ce qui se cache au-delà de la réalité saisie par l’objectif.

Blu ray Pickpocket et LArgent

Commentaire technique

Pickpocket

Image : copie HD, restauration 2K, excellente définition, variable suivant les plans, léger grain, contraste équilibré mais image un peu terne, noirs denses, gamme de gris nuancée, défauts nettoyés
Son : mixage monophonique français clair et dynamique, pas de distorsion, bon équilibre dialogues ambiances et musique classique, bruit de fond contenu

L’Argent

Image : copie HD, restauration 2K, splendide définition avec beaucoup de piqué dans les détails, excellent contraste, étalonnage lumineux réaliste, colorimétrie sans dominante, nuancée et naturaliste, tons saturés, images neutres
Son : mixage monophonique clair, excellent équilibre ambiances dialogues plus la musique de Bach, pas de distorsion

Notre avis

Image : Pickpocketetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5) L’Argent etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rouge(4,5/5)
Mixages sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile grise(3,5/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile grise(3/5)

IMDb
Pickpocket : https://www.imdb.com/title/tt0053168/
L’Argent : https://www.imdb.com/title/tt0085180/

 

Blu-ray disponibles sur Amazon


Autres articles qui peuvent vous intéresser sur le web et On-mag.fr


Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework