icon facebook icon youtube icon qwant icon tumblr icon pinterest icon rss

Sobibor : évocation d’une révolte réussie dans un camp de concentration (en Blu-ray, DVD et VOD)

Blu ray Sobibor 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rougeetoile grise(3,5/5)

Synopsis

1943, Opération Reinhard, Gouvernement Général de Pologne, Sobibor. Au coeur de l'enfer, un groupe de prisonniers tente l'impensable : s'évader de leur camp… Sobibor relate l'histoire vraie de l'une des trois opérations commando d'évasion des camps de la mort, portées par des hommes des femmes au courage inébranlable.

Titre original : Sobibor
• Support testé : blu-ray
• Genre : guerre, historique
• Année : 2018
• Réalisation : Konstantin Khabensky
• Casting : Konstantin Khabensky, Christophe Lambert, Mariya Kozhevnikova, Michalina Olszanska, Philippe Reinhardt, Maximilian Dirr, Mindaugas Papinigis, Wolfgang Cerny
• Durée : 1 h 52 mn 57 s
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 2,39/1
• Sous-titrage : français
• Pistes sonores : DTS-HD MA 5.1 multilingue (russe, polonais, allemand, autrichien et yiddish), français
• Bonus : bande annonce (1 mn 09)
• Éditeur : Wild Side Video

Commentaire artistique

Le camp de concentration nazi de Sobibor a été construit en 1942 en Pologne, lors de la mise en place de l’opération Reinhard dont l’objectif était l’élimination de tous les juifs du pays. En juillet 1943, Himmler décide de convertir Sobibor en camp de concentration, ce qui menace tous les déportés composant les unités spéciales (Arbeitsjuden) affectées à la solution finale. Ceux-ci décident de planifier une révolte générale du camp (comme à Treblinka en août 1943 et à Birkenau en octobre 1944). C’est cet événement survenu le 14 octobre 1943 que le film russe Sobibor cherche à évoquer en insistant sur l’action héroïque d’un des meneurs, le juif russe surnommé Sacha (Alexander Petcherski) : des 300 fugitifs, seuls 47 survivront mais à la suite de ce coup d’éclat, les nazis vont liquider le camp. Longtemps délaissé le souvenir du camp de Sobibor, outre un mémorial construit sur place, a déjà été le sujet de deux films, Les Rescapés de Sobibor, un téléfilm de Jack Gold (1987) d’après le livre de Thomas Blatt, un des rescapés, et Sobibor, 14 octobre 1943, 16 heures de Claude Lanzmann (2001) avec l’interview du survivant Yehuda Lerner. Le film dirigé et joué par Konstantin Khabensky n’est pas une reconstitution minutieuse des événements mais une fiction bien documentée qui évoque les brimades, l’horreur de la vie dans le camp, la préparation et l’accomplissement de la révolte (basée sur l’exécution simultanée de plusieurs officiers SS). Le film a été tourné en Lituanie à Vilnius où le camp a été reconstitué. Première superproduction russe consacrée à l’Holocauste, Sobibor est tout entière à la gloire de Sacha qui accapare l’essentiel de l’intrigue, même si celle-ci tente de montrer que ce fut un effort collectif qui allait réussir l’impossible. Dans le casting international de Sobibor on découvrira Christophe Lambert incarnant avec une sacrée conviction le SS sadique Karl Frenzel, stéréotype plus vrai que nature et dont la dimension dans la cruauté n’a d’égale que l’héroïsme de Sacha : plusieurs scènes dramatiques illustreront cette confrontation quasi homérique. Bénéficiant de moyens considérables, de décors et de costumes crédibles et d’une photographie extrêmement soignée, le film pèche par quelques excès qui brouillent son rythme, notamment une fête nazie à rallonge avec son dénouement romantique invraisemblable et un final lyrique interminable. Un brin mélodramatique et orienté, Sobibor ne peut rivaliser avec l’efficace austérité du documentaire de Claude Lanzmann. Pourtant, sa présentation de la révolte sous la forme d’une fiction moderne, susceptible d’attirer un nouveau public, aura au moins le mérite d’attirer l’attention sur cette action collective dont il convient d’honorer la mémoire.

Blu ray Sobibor

Commentaire technique

Image : copie HD, image d’une extrême précision, très bon piqué dans les nombreux détails filmés, excellent contraste, étalonnage froid et colorimétrie avec une dominante tirant vers les magentas, tons saturés avec une palette dans les bruns

Son : mixage multilingue 5.1 très dynamique, dialogues clairs au centre, spatialisation spectaculaire avec une série d’ambiances impressionnantes réparties sur tous les surrounds (divers bruits du camp, foule, train à vapeur, tirs et explosions…), LFE très efficaces ; VF soignée mais qui nivelle les différentes langues utilisées dans la VO

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rouge(4,5/5)
Mixages sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue(5/5)
Bonus : etoile demi rougeetoile griseetoile griseetoile griseetoile grise(0,5/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt6324614/

 

Blu-ray et DVD disponibles sur Amazon


Autres articles qui peuvent vous intéresser sur le web et On-mag.fr


Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework