PUBLICITÉ

1900 : un splendide coffret pour une restauration hors pair (en Blu-ray, DVD)

Blu ray 1900 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rouge(5/5).

Synopsis :

Dans l'Italie du vingtième siècle naissant, deux enfants voient le jour dans la région d'Emilie, sur les terres du maître Berlinghieri. Le premier, Alfredo Berlinghieri, est le petit-fils du riche propriétaire. Le second, Omo Dalco, est celui du contremaître. Ces deux enfants, unis par leur amitié mais séparés par leurs origines, vont être les témoins et les acteurs de 45 années d'histoire de l'Italie, des luttes sociales à l'inexorable montée du fascisme.

Titre original : Novecento
• Support testé : blu-ray
• Genre : drame, historique
• Année : 1976
• Réalisation : Bernardo Bertolucci
• Casting : Robert De Niro, Gérard Depardieu, Dominique Sanda, Francesca Bertini, Laura Betti, Werner Bruhns, Stefania Casini, Sterling Hayden, Burt Lancaster, Anna Henkel, Ellen Schwiers, Alida Valli, Romolo Valli
• Durée : 2 h 43 mn 33 (partie 1) - 2 h 34 mn 41 (partie 2)
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 1,85/1
• Sous-titrage : français
• Pistes sonores : DTS-HD MA 2.0 anglais, italien, français
• Bonus : coffret réunissant 2 blu-ray pour le film, un blu-ray pour les bonus, 2 DVD pour le film - un DVD pour les bonus - livret exclusif présentant « L'Enfant et les Grenouilles », un texte écrit par Giuseppina Sapio, spécialiste de l'œuvre de Bernardo Bertolucci et un portfolio du film tiré d'archives rares (160 pages)
• Blu-ray de bonus inédits (excepté le Making of de 1975) : 1900 ou Le Siècle inachevé, entretien en français avec Bernardo Bertolucci autour de la genèse du film (39 mn 06) - 1900, Une image rêvée, histoire d'une restauration par Gian Luca Farinelli, directeur de la Cinémathèque de Bologne (32 mn 50) - Dialogue en clair-obscur, conversation avec Vittorio Storaro (51 mn 44) - Un Américain à Parme, interview de Robert De Niro (6 mn 56) - La Mort du chat, souvenirs de tournage avec Donald Sutherland (19 mn 36) - Le Cinéma selon Bertolucci, Making of par Gianni Amelio (1975, 63 mn 48) - film annonce (2 mn 14)
• Éditeur : Wild Side Video

LA SUITE APRÈS LA PUB

Commentaire artistique

Livré en version restaurée HD, dans un très beau coffret collector en édition limitée à 3000 exemplaires, Novecento, titré 1900 pour l’international, devait être une mini-série en six épisodes pour la télévision italienne, mais le scénario des frères Bertolucci, Giuseppe et Bernardo, coécrit avec Franco Arcalli est finalement devenu une fresque épique pour le grand écran. Le réalisateur, auréolé par son « sulfureux » film Le Dernier tango à Paris (1972), obtint les moyens d’une superproduction qui lui permirent de filmer à sa guise, autrement dit selon ses aspirations d’artiste-créateur, cette saga extravagante, digne d’une ambition de mégalomane, profondément ancrée dans la culture italienne. Au tournant du siècle, le destin durant une cinquantaine d’années de deux garçons, un noble et un paysan, va incarner les déchirements politiques qui secouent l’Italie entre les deux guerres mondiales. Filmé et situé dans l’Emilie d’enfance des Bertolucci, 1900 retrace l’affrontement qui oppose le socialisme naissant et la montée du fascisme dans les années 1910-1920. Si l’intrigue suit concrètement les péripéties de la vie enchevêtrée des deux amis, l’aristocrate et propriétaire terrien Alfredo (Robert de Niro) et le fils du métayer et paysan asservi tenté par le socialisme, Olmo (Gérard Depardieu), la fresque doit être comprise comme un prodigieux microcosme faisant écho à l’Histoire du pays. Bien que l’épopée soit ponctuée de scènes mémorables, parfois grandioses, souvent brutales, 1900 réussit à évoquer, sans vraiment les illustrer frontalement, les bouleversements qui touchent profondément la société italienne et que l’on devine, plus qu’on ne les voit, en suivant le parcours des deux hommes. Il faut saluer ici l’ingéniosité dramatique du découpage de ce très long film (présenté ici en version intégrale) qui use avec habileté de procédés cinématographiques efficaces, les flash-backs et les rappels narratifs, dans un récit sans ambiguïté qui sait expliciter in fine les diverses fictions abordées. Les innombrables études de ce film-phare, qui fête ses 42 années, confirment le dualisme quasi manichéen qui structure l’œuvre (Alfredo et Olmo, aristocratie et prolétariat, fascisme et communisme, etc.) afin de mieux appuyer le penchant du cinéaste pour la pensée socialiste et, peut-être, l’aveu d’un regret politique chez ce réalisateur « bourgeois » fasciné par l’Histoire. Soutenue par un casting d’excellence, la violence invisible des événements lointains est remplacée par la brutalité de scènes à la limite du supportable (enfant, chat) et doublées d’une sexualité explicite, guère plus adoucie (épileptique). C’est à Donald Sutherland, remarquable, que revint le rôle difficile d’exprimer le sadisme fasciste en la personnage du régisseur Attila (le bien nommé) grisé par le pouvoir et formant un couple méprisable avec Regina, ardemment jouée par Laura Betti. Dans ce film se déroulant durant les quatre saisons, la sublime photographie de Vittorio Storaro et le naturalisme de la description paysanne confèrent à la fresque la beauté d’une esthétique recherchée et la rigueur d’un constat confondant qui prend son temps pour installer les ambiances (un luxe complètement étranger aux montages hypertrophiés actuels). Sur la belle partition d’Ennio Morricone, actrices, Dominique Sanda et Stefania Sandrelli, et acteurs, Robert De Niro, Gérard Depardieu, Sterling Hayden, Burt Lancaster, etc. font vivre avec une rare intensité cette fresque épique sur la lutte des classes et sur la fascination du pouvoir et ses dérives. 1900 est le chef-d’œuvre très personnel de Bernardo Bertolucci : démesuré et hors norme, charpenté par une réflexion marxiste donnant lieu aux dernières scènes manifestement utopiques, ce film possède la richesse et la complexité des œuvres exceptionnelles et mérite, à ce titre, plusieurs visions afin de savourer toutes ses subtilités, ce qu'autorise enfin l’excellence de cette restauration définitive (dommage qu’une édition UHD ne soit pas proposée) savamment complétée par ses suppléments pléthoriques, inédits et passionnants. 

Blu ray 1900

Commentaire technique

La restauration numérique a été faite par L'Immagine Ritrovata pour 20th Century Fox, Paramount Pictures, Istituto Luce-Cinecittà, Cineteca di Bologna, en collaboration avec Alberto Grimaldi et le soutien de Massimo Sordella. La restauration 4K a été entièrement supervisée par le directeur de la photographie Vittorio Storaro et le réalisateur Bernardo Bertolucci.

Image : copie HD, image de toute beauté qui rend justice à la photographie nuancée et mélancolique de Vittorio Storaro, extrême précision dans les détails et les textures, légère granulation, splendide maîtrise du contraste, y compris en basse lumière, étalonnage chaud à la colorimétrie somptueuse, dorée pour l’automne, tons saturés, éclairage et ambiances parfaitement restitués, défauts disparus

Son : mixage anglais 2.0 qui semble le plus proche des acteurs (dont plusieurs stars américaines) car pour cette production internationale il n’y a pas de VO spécifique, son clair et sans distorsion, excellente dynamique, très bon équilibre avec les ambiances et la musique d’Ennio Morricone ; VF et version italienne soignées

LA SUITE APRÈS LA PUB

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rouge(5/5)
Mixages sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile grise(3,5/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rouge(5/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt0074084/

 

Coffret Collector Blu-ray/DVD disponible sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus