icon facebook icon youtube icon qwant icon tumblr icon pinterest icon rss

Kin Le commencement 4K : inégal et frustrant (en UHD, Blu-ray, DVD et VOD)

UHD Kin Le Commencement 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile griseetoile grise(3/5)

Synopsis

Eli, jeune adolescent de Detroit, erre dans une usine désaffectée où il découvre par hasard une arme surpuissante, d’origine inconnue, qu’il ramène chez lui. Mais passé l’amusement, Eli réalise qu’on ne soustrait pas impunément une arme aussi redoutable : il se retrouve recherché par des criminels, par le FBI, et par ceux qui semblent être les propriétaires légitimes de l’arme futuriste. Accompagné de son grand frère et d’une jeune danseuse, Eli n’a d’autres choix que de fuir, emportant avec lui un seul bagage : cette mystérieuse arme…

• Titre original : Kin
• Support testé : UHD
• Genre : action, science-fiction
• Année : 2018
• Réalisation : Jonathan Baker et Josh Baker
• Casting : Myles Truitt, Jack Reynor, Zoë Kravitz, James Franco, Dennis Quaid, Carrie Coon, Romano Orzari, Jonathan Cherry
• Durée : 1 h 43 mn 08
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 2,39/1 (HDR et Dolby Vision)
• Sous-titrage : français
• Pistes sonores : DTS-HD MA 5.1 anglais, français
• Bonus : les effets spéciaux : les nettoyeurs (6 mn 24), la séquence finale (7 mn 28) - 10 scènes coupées (12 mn 14) - Bag Man (2014, 14 mn 37, réalisé par Jonathan et Josh Baker) - blu-ray du film
• Éditeur : M6 Vidéo SND

Commentaire artistique

C’est un court-métrage Bag Man (cf. bonus), réalisé en 2014 par les frères Baker, qui est à l’origine de Kin Le Commencement produit par Michael B. Jordan, qui joue un des « nettoyeurs », et dont le scénario semble annoncer le début d’une future franchise de divertissement pour adolescents. Autant le court-métrage initial surprenait par sa concision et son absence d’explication, autant le long métrage en fait des tonnes pour tenir la distance. Selon un procédé dramatique très hollywoodien, les frères Baker ont concocté une histoire fondée sur l’environnement familial en crise du jeune héros à laquelle se mêle une touche de science-fiction (deux créatures humanoïdes et une arme extraterrestre). Contrairement à la promesse de l’affiche, Kin Le Commencement se résume pour l’essentiel à une course poursuite entre le trio composé par le jeune Eli (Elijah), son demi-frère truand Jimmy et Milly, une strip-teaseuse, et une bande de dealers emmenée par Taylor, un psychopathe amoral, tandis que le couple d’aliens est à la recherche de leur fameuse arme perdue. Les trois histoires imbriquées, qui dotent l’intrigue d’un suspense efficace, autorisent des développements ultérieurs potentiels. Inégal le film enchaîne un road-movie relativement classique et un final plus intense traité comme un hommage au cinéma de James Cameron. Hormis James Franco, un poil cabotin, et Dennis Quaid,  plutôt à l’aise en père responsable, le casting est surtout composé des jeunes acteurs Myles Truitt (Elijah), Jack Reynor (Jimmy) et Zoë Kravitz (Milly) qui parviennent à défendre leurs personnages malgré leur caractérisation assez schématique. Celui du jeune héros Eli se contente d’ailleurs de reproduire l’évolution basique de l’adolescent fade qui, poussé par son destin, va abandonner son quotidien banal, plonger dans l’aventure conforté par une aide inattendue (l’arme) et s’essayer à l’altruisme ! Cette évolution identifiable dans de nombreux films américains n’a pourtant pas freiné les scénaristes qui n’ont pas hésité à dépeindre une société très peu vertueuse dont aucun des protagonistes ne semble soucieux de rigueur morale ! Présenté comme le premier volet d’une saga ambitieuse produite par l’équipe aux manettes de Stranger Things, le film des frères Baker a plus d’affinité avec la noirceur des drames familiaux et des road-movies sur fond d’Amérique déshéritée qu’avec la veine fantastique nostalgique des années 80 attendue : l’échec commercial du film en salle a clairement sanctionné la déception des ados à ce divertissement presque dépourvu d’une vraie dose de science-fiction. Si la version UHD sortie en France dispose d'une image à la définition agréable, on regrettera néanmoins l’absence incompréhensible du mixage DTS-X.

 

UHD Kin Le Commencement

Commentaire technique

Image : copie UHD, bonne définition non exempt d’une granulation légère ajoutée en post-production pour un aspect filmique plus texturé (tournage en numérique avec Alexa Mini, Master Format 2K), excellent contraste accru en HDR et Dolby Vision, étalonnage chaud, colorimétrie chatoyante aux tons artificiels et parfois peu saturés

Son : mixage 5.1 anglais, le disque UHD français n’a pas conservé le mixage DTS-X présent sur la version américaine, un choix regrettable qui nous prive de l’ampleur verticale du procédé, à la place on trouve un mixage plus contenu aux dialogues clairs et à la spatialisation dynamique mais pas exceptionnelle des ambiances avec cependant des LFE musclés (notamment scènes avec motos et avec l’arme alien); VF convenable assez bien fondue dans les ambiances

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
Mixages sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt6017942/

 

En UHD/Blu-ray, Blu-ray et DVD disponibles sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework