icon facebook icon youtube icon qwant icon tumblr icon pinterest icon rss

Hypnose : évocation d’une affaire célèbre au Danemark (en DVD et VOD)

DVD Hypnose 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile griseetoile grise(3/5)

Synopsis

À Copenhague dans les années 50, l'inspecteur Olsen est confronté à une bien étrange affaire : il vient d'arrêter un homme ayant attaqué une banque et tué deux personnes. Même si le suspect dit avoir agi seul, plusieurs témoins affirment qu'il semblait en transe au moment des faits. Est-il possible de contraindre quelqu'un à commettre un crime sous hypnose ?

• Titre original : The Guardian Angel
• Support testé : DVD
• Genre : policier
• Année : 2018
• Réalisation : Arto Halonen
• Casting : Pilou Asbaek, Josh Lucas, Rade Serbedzija, Sara Soulié, Cyron Melville, Christopher Fulford, Johannes Lassen, Pamela Tola, Mikko Nousiainen, Irena Tereza Prpic
• Durée : 1 h 37 mn 20
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 2,35/1
• Sous-titrage : français
• Pistes sonores : Dolby Digital 5.1 anglais - Dolby Digital 2.0 anglais, français
• Bonus : bande annonce (1 mn 48)
• Éditeur : Rimini Éditions

Commentaire artistique

The Guardian Angel (L’Ange gardien), rebaptisé en France Hypnose (à ne pas confondre avec le film de 1999 avec Kevin Bacon), évoque une sombre affaire de meurtres sous contrôle psychique qui a véritablement défrayé la chronique au Danemark où les faits sont archiconnus. En 1951 à Copenhague, un certain Palle Hardrup a assassiné deux personnes en braquant une banque mais l’enquête finira par conclure que ces crimes lui ont été imposés par un magnétiseur Bjørn Schouw Nielsen qui lui a fait croire que Dieu parlait par l’intermédiaire d’un ange gardien s’incarnant dans son propre corps ! Le scénario du documentariste finlandais Arto Halonen, et réalisateur d’Hypnose, est une fiction développée à partir de la documentation rassemblée en 2010 pour un livre, en particulier les contacts établis avec Palle Hardrup (mort en 2012) qui vivait sous un pseudonyme. Si les faits sont nécessairement dramatisés pour le cinéma, le cinéaste a cherché à conserver une certaine authenticité et à coller au plus près de la vérité, décrivant le processus qui a amené l’inspecteur Roland Olsen et le psychiatre Paul J. Reiter à démonter au procès la culpabilité de l’hypnotiseur : celui sera condamné à seize ans de prison et son patient passera la même période en hôpital psychiatrique. Mais le propos du cinéaste est plus vaste car il ambitionnait de susciter la réflexion sur la manipulation, consciente ou inconsciente, que la société fait peser sur les individus avec de possibles conséquences néfastes qu’elles soient morales, religieuses ou politiques. Ce danger, amplifié de nos jours par les réseaux sociaux et les canaux médiatiques, est extrême et Hypnose, sous ses allures de thriller psychologique, tente d’alerter sur ce péril très contemporain et d’encourager l’introspection afin de ne pas y succomber. La vision du film ne réussit pas hélas à faire passer le message parce qu'il est trop factuel et qu'il vise manifestement la fiction distrayante. L’intrigue, surmédiatisée au Danemark et méconnue en France, est traitée à la manière d’un policier classique à rebondissements, mêlant des ingrédients connus : le suspense de l’enquête, le mystère de l’hypnotiseur maléfique (rêvant de nazisme), les relents de conspiration et la romance empathique. La mise en scène mise sur l’esthétisme de l’évocation et sur les rencontres des personnages plus que sur la grande fresque extérieure. Filmé à Copenhague, aux ambiances d’après-guerre soigneusement reconstituées, Hypnose est interprété par des comédiens efficaces mais dont les dialogues en langue anglaise - coproduction oblige - sonnent très artificiels et empêchent toute fascination qu’un tel thriller est censé exercer. Surtout que ce film « inspiré de faits réel » souffre d’un découpage brouillon qui rend le développement de l’histoire assez confus et brouillée par ses ramifications narratives d’intérêt assez limité. Heureusement pour le spectateur hexagonal, Hypnose possède au moins l’attrait de nous évoquer le déroulement de cette affaire surprenante de meurtres sous hypnose qu’on penserait plutôt digne d’une série télévisée (cf. Mentalist saison 1, épisode 18 en 2009) que d’un fait véritable.

 

DVD Hypnose

Commentaire technique

Image : copie SD, pour un DVD, support basse-définition, l’image est plutôt bien définie avec un certain niveau de détail, contraste excellent, étalonnage naturaliste chaud, colorimétrie nuancée sans dominante

Son : mixage anglais 5.1, dialogues centrés clairs, spatialisation réaliste aux ambiances limitées (musique, quelques scènes extérieures) mais bien réparties sur les surrounds ; VF soignée moins ample mais tout à fait convenable

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rougeetoile grise(3,5/5)
Mixages sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)
Bonus : etoile demi rougeetoile griseetoile griseetoile griseetoile grise(0,5/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt6353036/

 

DVD disponible sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework