icon facebook icon youtube icon qwant icon tumblr icon pinterest icon rss

La Féérie du jazz : une des premières comédies musicales en Technicolor (en Blu-ray et DVD)

Blu ray La feerie du Jazz 000

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)

Synopsis

Évocation à travers des séquences musicales magiques de l'importance du Jazz dans la musique américaine des années 30. Entre spectacle de music-hall, animation et comédie musicale classique, La Féerie du Jazz emporte tout sur son passage…

• Titre original : King of Jazz
• Support testé : blu-ray
• Genre : comédie musicale
• Année : 1930
• Réalisation : John Murray Anderson
• Casting : Paul Whiteman, John Boles, Laura La Plante, Jeanette Loff, Glenn Tryon, William Kent, Slim Summerville, The Rhythm Boys (Bing Crosby), Kathryn Crawford, Carla Laemmle, Stanley Smith
• Durée : 1 h 39 mn 48
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 1,37/1 Technicolor double bande
• Sous-titrage : dialogues et chansons sous-titrés en français - dialogues sous-titrés en français, chansons non sous-titrées - dialogues sous-titrés en français, chansons sous-titrées en anglais
• Piste sonore : DTS-HD MA 2.0 monophonique anglais
• Bonus : le film par Jean-Pierre Dionnet (15 mn 59) - quatre scènes coupées : rediffusion du film en 1933 (2 mn 06), le cou du cheval (0 mn 27), Plutôt chanceux (1 mn 31), Regarde ça ! (0 mn 29) - bande annonce (3 mn 23) - jaquette réversible avec affiche originale - galerie de photographies (2 mn 21) - DVD du film
• Éditeur : Elephant Films

Commentaire artistique

La Féérie du Jazz, en fait King of Jazz en VO (Le Roi du Jazz), met en vedette Paul Whiteman, un chef d’orchestre extrêmement populaire dans les années 20 dont la renommée, aujourd’hui éteinte, lui permit de travailler avec les plus grands, d’Igor Stravinski à George Gershwin (auquel il commande « Rhapsody in blue » en 1924) et de révéler certain artistes comme Bing Crosby. Sa célébrité est telle qu’il est consacré « roi du jazz » (malgré l’avis négatif des spécialistes) et devient le sujet du film de John Murray Anderson, archétype mémorable des comédies musicales en Technicolor avec bataillon de danseuses aux jambes galbées. Ce film produit pour Universal, par Carl L. Laemmle Jr. en pleine Dépression, allait surpasser haut la main ses concurrents, Hollywood Revue of 1929 de la MGM et Paramount on Parade, sorti en 1930. Avec son budget conséquent, ses incroyables décors et ses fabuleux costumes (dont la plus grande traîne du monde), La Féérie du Jazz, film confié à un familier des revues de Broadway, est conçu comme un « scrap-book », suite de tableaux à la manière d’une revue de Music-hall. Dès le premier numéro, un dessin animé de Walter Lang intitulé « Paul Whiteman in Africa », premier film d’animation en Technicolor, la qualité artistique du film subjugue : malgré un manque de définition chronique liée à la technique limitée du somptueux Technicolor bichrome (ou double bande), la magie opère et chaque numéro, chanté ou/et dansé, est une apothéose visuelle et sonore grâce à une conjonction efficace des meilleurs artistes de l’époque. Et si quelque uns d'entre eux et leur chansonnettes peuvent paraître démodés, le programme assure le spectacle avec une imagination débordante (décors tournant, incroyables accessoires, multitude de girls). Certains numéros sont encore aujourd’hui stupéfiants comme le tableau surréaliste consacré à « Rhapsody in blue », les vues ariennes des danseuses annonçant le style de Busby Berkeley ou le pot-pourri final international (avec évocation de la France) ! La Féérie du Jazz, seconde comédie musicale en Technicolor, après On with the Show ! (1929), sera un échec malgré toutes ses qualités artistiques et seul Herman Rosse (décor et costumes) recevra l’Oscar mérité de la meilleure direction artistique. Une curiosité de ce film est d’avoir été distribuée en neuf versions aux présentateurs différents selon les pays concernés. Largement coupé en 1933, la version complète du film n’a été restaurée qu’en 2018 et les quelques séquences non montées sont proposées en bonus. Même si au final le jazz autoproclamé de Paul Whiteman est loin de convaincre, dédaignant soigneusement les meilleurs jazzmen de l’époque (ni Kid Ory, Sidney Bechet, Louis Armstrong ou Duke Ellington ne sont conviés pour ne pas ternir la renommée du chef d’orchestre), La Féérie du Jazz mérite d’être savouré comme un témoin important de l’histoire de la comédie musicale.

 

Blu ray La feerie du Jazz

Commentaire technique

La restauration a été réalisé par Universal à partir du négatif caméra original Technicolor bichrome numérisé en 4K et du négatif son original.

Image : copie HD, nouvelle restauration 4K, Technicolor double bande sans bleu qui explique l’imprécision variable de l’image, contours et visages flous, grain très appuyé, bon contraste et image propre sans défaut majeur, étalonnage chaud, colorimétrie typée du procédé Technicolor première version avec un rattrapage magnifique des couleurs chatoyantes aux tons saturés moins monochromatiques

Son : mixage monophonique d’époque (1930) des premiers temps du sonore, dialogues et chants clairs mais affectés par un souffle appuyé, un cruel manque d’aigu et une dynamique limitée ; la bande son fut préenregistrée pour éviter les ratés au tournage : c’est le premier film à utiliser cette technique

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
Mixage sonore : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile grise(3,5/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile griseetoile griseetoile grise(2/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt0021025/

 

Combo Blu-ray/DVD et DVD disponibles sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework