icon facebook icon youtube icon qwant icon tumblr icon pinterest icon rss

China Gate : la vision pacifiste de Samuel Fuller sur le conflit en Indochine (en Blu-ray et DVD)

Blu ray China Girl 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rougeetoile grise(3,5/5)

Synopsis

À la fin de la guerre d'Indochine, un commando de la Légion étrangère s'apprête à effectuer une dernière mission : détruire les tunnels renfermant le stock d'armes des combattants communistes menés par le commandant Cham. Pour cela, ils font appel à une séduisante Eurasienne surnommée Lucky Legs. Ayant mis en place un trafic d'alcool dans la région et connaissant bien Cham, elle seule peut les aider à mener à bien leur mission. Mais la présence de son ex-mari, le sergent Brock, qui l'a abandonnée à la naissance de leur fils, va créer de nombreuses tensions au sein du groupe…

• Titre original : China Gate
• Support testé : blu-ray
• Genre : guerre, drame
• Année : 1957
• Réalisation : Samuel Fuller
• Casting : Gene Barry, Angie Dickinson, Nat 'King' Cole, Paul Dubov, Lee Van Cleef, George Givot, Gerald Milton, Neyle Morrow, Marcel Dalio, Maurice Marsac, James Hong
• Durée : 1 h 35 mn 27
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 2,35/1 Noir et Blanc
• Sous-titrage : français
• Piste sonore : DTS-HD MA monophonique 1.0 anglais
• Bonus : Peace of Mind, regard sur le film par Samantha Fuller et Christa Lang Fuller (2019, 41 mn 11, réalisation Robert Fischer) - bande annonce originale (2 mn 19)
• Éditeur : Carlotta Films

Commentaire artistique

Écrit et réalisé par Samuel Fuller, China Gate, connu en France sous le titre Porte de Chine, est un film de guerre, genre dans lequel le cinéaste a forgé sa réputation. Ce certes pas une de ses œuvres majeures mais le film possède plusieurs particularités intéressantes. C’est d’abord un des premiers films à aborder la guerre en Indochine (la même année Marcel Camus réalise Mort en fraude et Claude Bernard-Aubert Patrouille de choc) et certainement le premier hollywoodien bien avant John Wayne. China Gate, c’est aussi une histoire d’amour peu conventionnelle pour l’époque entre une belle eurasienne, jouée par Angie Dickinson, et un soldat américain, interprété par Gene Barry, ce qui permet au cinéaste de développer un message pacifiste et antiraciste. D’ailleurs le casting comprend le chanteur et jazzman Nat King Cole qui accepta de jouer le mercenaire noir Goldie pour un cachet minimum. China Gate, c’est enfin une des dernières musiques de film composées par Victor Young qui sera complétée par son ami Max Steiner et dont une chanson, interprétée par Nat King Cole, fait figure d’hommage. Nonobstant ce formidable pacifisme qui sous-tend tous ses films de guerre, Samuel Fuller fait la preuve de son talent à diriger les scènes d’action qui, hélas, ont bien du mal à faire oublier le caractère factice d’un tournage en studio en Californie et l’abus de Matte Painting. Très inégal, le récit concentre un certain nombre de caractères symboliques et pittoresques, le prêtre joué par Marcel Dalio, les militaires français incarnés par Paul Dubov (Caumont) et George Givot (Pigalle) et surtout le major communiste Cham qui permet, brièvement, à Lee van Cleef de faire la preuve de son talent. Tous gravitent autour du duo principal mais c’est néanmoins Angie Dickinson, dont les jolies jambes sont rapidement dissimulées par une tenue militaire, qui monopolise l’attention, Gene Barry ne faisant pas le poids en vétéran de Corée xénophobe et anticommuniste. Si tous les personnages ont des comptes à régler et se débattent pour dépasser leur condition, l’intrigue peine à exprimer l’intensité des sentiments qui les animent : l’histoire concoctée par Samuel Fuller est beaucoup trop mélodramatique pour être crédible et ses ficelles scénaristiques laissent perplexe. Mais qu’importe la crédibilité du récit : la magnifique image en Scope noir et blanc de Joseph F. Biroc, l’esthétisme des éclairages et le charisme d’Angie Dickinson suppléent au traitement hollywoodien du sujet. Et comme toujours, chez Samuel Fuller, le film d’action détourne les codes du genre : derrière la fiction, il faut dénicher un formidable message altruiste dénonçant l’absurdité des conflits et la vilénie du racisme.

 

Blu ray China Girl

Commentaire technique

Image : copie HD, nouveau Master restauré HD, image bien définie avec du piqué sur les détails, images d’archives moins détaillées, grain argentique (tournage en 35 mm), bonne gestion du contraste, noirs denses, échelle de gris homogène, quelques défauts persistent (rayures, points)

Son : mixage anglais monophonique clair, pas de distorsion, bon équilibre dialogues ambiances, fusion sans relief avec une dynamique limitée, quelques craquements sporadiques

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
Mixage sonore : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile griseetoile grise(3/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt0050252/

 

Blu-ray et DVD disponibles sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework