icon facebook icon youtube icon qwant icon tumblr icon pinterest icon rss

Marie Stuart, Reine d'Écosse : un regard historique éminemment féministe (en Blu-ray, DVD et VOD)

Blu ray Marie Stuart 2018 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rougeetoile grise(3,5/5)

Synopsis

Le destin tumultueux de Marie Stuart. Épouse du Roi de France à 16 ans, veuve à 18 ans, elle repart dans son Écosse natale réclamer le trône qui lui revient de droit. Mais la poigne d'Élisabeth Ière s'étend aussi bien sur l'Angleterre que l'Écosse. Les deux jeunes reines ne tardent pas à devenir de véritables sœurs ennemies et, entre peur et fascination réciproques, se battent pour la couronne d'Angleterre. Rivales aussi bien en pouvoir qu'en amour, toutes deux régnant sur un monde dirigé par des hommes…

• Titre original : Mary Queen of Scots
• Support testé : blu-ray
• Genre : biopic, drame
• Année : 2018
• Réalisation : Josie Rourke
• Casting : Saoirse Ronan, Margot Robbie, Jack Lowden, Joe Alwyn, David Tennant, Guy Pearce, Gemma Chan, Martin Compston
• Durée : 2 h 04 mn 19
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 2,39/1
• Sous-titrage : français, anglais, arabe, espagnol, danois, finlandais, hindi, islandais, italien, norvégien, portugais, suédois
• Pistes sonores : Dolby Atmos anglais - Dolby Digital Plus 7.1 français, italien, castillan, anglais
• Bonus : commentaire audio de Josie Rourke et Max Richter - une confrontation épique (3 mn 58) - le féminisme des Tudor (3 mn 35) - Quelque chose chez Marie (2 mn 24)
• Éditeur : Universal Pictures Video

Commentaire artistique

Pour la énième fois le cinéma s’empare de l’affrontement entre les deux souveraines avec, comme apothéose affirmée, leur rencontre physique, probablement affabulée, qui suit la thèse assez discutée de l’ouvrage de John Guy à la base du scénario et complétée par une pièce de théâtre écrite par Friedrich von Schiller en 1800. C’est dire que ce n’est pas tant l’exactitude de la reconstitution historique que Josie Rourke recherchait avec Marie Stuart, Reine d'Écosse mais plutôt développer une interprétation personnelle et féministe de l’Histoire. Pour son premier long métrage, la réalisatrice, qui s’est fait une solide réparation au théâtre, offre un somptueux livre d’image qui esthétiquement suffirait au plaisir de suivre son film : tout y est splendide, la photographie de John Mathieson (dommage qu’Universal ait fait en France l’impasse de la version UHD), la splendeur des costumes d’Alexandra Byrne et la musique grandiose de Max Richter. Mais ce bel écrin n’est pas artificiel puisque la mise en scène classique va s’attacher à détailler avec brio les rivalités politique et sentimentale des deux reines présentées comme des modèles d’émancipation au sein d’un univers exclusivement masculin. Le casting était essentiel pour servir l’argumentation du film, le choix de l’irlando-américaine Saoirse Ronan pour jouer Marie Stuart et de l’australienne Margot Robbie saisissante en Elizabeth Iere est tout à fait convaincant. Les deux comédiennes nous offrent une incarnation très contemporaine de ces deux femmes de pouvoir qui fascinent autant les historiens que le grand public : le sort funeste de la première, l’inflexibilité de la seconde sont des arguments dramatiques de premier choix même si le film est assez éloigné des sources officielles. Séductrice et décidée, Marie Stuart est viscéralement jouée par la délicate Saoirse Ronan tandis que Margot Robbie, qui a su composer avec l’allure moins sexy d’Elisabeth et qui n’a pas hésité à s’enlaidir (maquillage progressif et réaliste de la variole), est tout aussi impressionnante, toute deux étant élégamment mises en valeur par la mise en scène sophistiquée de Josie Rourke. Sa relecture de l’Histoire, ne refusant ni le symbolisme appuyé, ni le politiquement correct (acteurs de couleur, violences conjugales, homosexualité) est très habilement montée afin d’exposer une vision complexe et nuancée des enjeux religieux et personnels qui ont orientés l’attitude de chaque souveraine. Une certaine connaissance de la période n’est pas un luxe pour bien comprendre les événements relatés mais le scénario est suffisamment linéaire, hormis une intense scène d’ouverture, pour être apprécié bien qu’il nous dispense de la longue captivité, de 18 ans tout de même, de Marie Stuart avant son exécution. Un film en costumes, classique et somptueux, brossant deux portraits féminins d’une grande intensité.

 

Blu ray Marie Stuart 2018

Commentaire technique

Image : copie HD, très belle image au piqué avéré sur les gros plans de visage et les costumes, excellent contraste, étalonnage souvent chaud et somptueux, parfois plus froid, colorimétrie délicate aux tons nuancés

Son : mixage anglais Dolby Atmos, dialogues clairs, spatialisation impressionnante et dynamique qui profite aux ambiances et à la musique, ouverture ample avec une belle profondeur de champ sonore, immersion garantie, surrounds et LFE très efficaces ; la VF en Dolby Digital Plus 7.1 est également très énergique et ample, doublage soigné mais l’affrontement des deux reines passe mieux en anglais !

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
Mixages sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile griseetoile grise(3/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile griseetoile grise(2,5/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt2328900/

 

Blu-ray et DVD disponibles sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework