icon facebook icon youtube icon qwant icon tumblr icon pinterest icon rss

Le Bal de l'horreur : un « slasher » culte (en Blu-ray et DVD)

Blu ray Le Bal de l horreur 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile griseetoile grise(3/5)

Synopsis

Une petite fille meurt accidentellement au cours d'un jeu organisé par ses camarades. Devant l'horreur de la situation, ils décident de ne jamais révéler la vérité. Mais la scène a eu un mystérieux témoin. Quelques années plus tard, alors que les enfants sont devenus lycéens, ce témoin décide de se venger à l'occasion du bal de fin d'année du lycée.

• Titre original : Prom Night
• Support testé : Blu-ray
• Genre : horreur, thriller
• Année : 1980
• Réalisation : Paul Lynch
• Casting : Jamie Lee Curtis, Leslie Nielsen, Casey Steven, Anne-Marie Martin, Antoinette Bower, Michael Tough, Robert A. Silverman, Pita Oliver, David Mucci, Jeff Wincott
• Durée : 1 h 33 mn 05
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 1,85/1
• Sous-titrage : français
• Pistes sonores : DTS-HD MA 5.1 - DTS-HD MA 2.0 monophonique anglais, français
• Bonus : Making of (2014, 41 mn 05) - scènes ajoutées pour la diffusion télévisée (11 mn 11) - images du tournage (23 mn 16) - galerie de photographies et éléments de Marketing (6 mn 21) - spots TV (3 mn 18) - Mort sur le dancefloor, interview exclusive du scénariste William Gray (20 mn 36) - film annonce (1 mn 47) - la remastérisation du film (2 mn 30) - « Le Bal de l’horreur Dancing Queen », livret de 28 pages par Marc Toullec - DVD du film
• Éditeur : Rimini Éditions

Commentaire artistique

Le Bal de l’horreur est loin d’être un grand film mais cette série B d’épouvante pour adolescents est devenue, curieusement, un film culte au point de susciter trois suites (1987, 1990 et 1992) et un remake (2008) ! À écouter les témoignages (Making of donné en bonus), cette production canadienne avait tout du film de seconde zone ayant comme unique objectif le divertissement à destination d’un public peu exigeant. Paul Lynch, cinéaste canadien alors méconnu, souhaite faire un film sur un tueur masqué qui serait un chirurgien psychopathe mais se laisse convaincre de transférer son intrigue dans le milieu collégien au moment de la fête de fin d’année scolaire. En pleine floraison du slasher, l’idée séduit le producteur Peter R. Simpson : il confie le scénario de Prom Night à William Gray (cf., bonus) qui ne cache pas une certaine influence de Brian de Palma sur l’intrigue. Le projet est définitivement mis sur les rails que lorsque Jamie Lee Curtis, déjà auréolée par sa prestation dans Halloween de John Carpenter mais qui n’arrivait pas à faire décoller sa carrière hollywoodienne parce que cataloguée comme une actrice de genre, souhaita activement jouer dans le film. Tourné en un peu plus de trois semaines à Toronto avec un budget dérisoire et la musique saisissante de Paul Zaza (qui, pour des raisons financières, sera prié d’écrire tous les airs disco « à la manière de » du film en moins de cinq jours !), Le Bal de l’horreur est un film vite filmé et aussi vite monté sans grande cohérence. Plusieurs scènes supprimées, et remises dans la version télé, qui rendaient l’intrigue plus claire et les suspects plus nombreux, témoignent de l’apport en post-production de John Hunter et Peter R. Simpson afin de copier sans vergogne le meilleur du film Halloween. Mais Le Bal de l’horreur possède néanmoins la singularité de présenter un tueur vengeur « sympathique ». Dans un contexte très voisin de Carrie, puisque l’action se passe pendant un bal de promo, et avec un argument scénaristique assez simpliste, des enfants ayant commis un meurtre accidentel jurent de se taire (qui fera la fortune de la franchise Souviens-toi…l’été dernier en 1997, 1998 et 2006), Le Bal de l’horreur est loin d’égaler la violence des films actuels et il faudra, en effet, attendre 63 minutes pour assister au premier meurtre du tueur masqué. Hormis la jeune actrice Jamie Lee Curtis, devenue depuis une star du film d’horreur, le film est aussi interprété, dans un rôle sérieux, par le pince-sans-rire Leslie Nielsen et par une brochette de jeunes actrices plus ou moins expérimentées mais au physique avantageux et douées pour les cris stridents. Concentrés dans la dernière demi-heure, les meurtres du vengeur masqué culminent avec la scène du bal disco aux allures troublante de La Fièvre du samedi soir. Succès commercial et échec critique, Le Bal de l’horreur est donc devenu un film culte : pas forcément très relevé du point de vue cinématographique mais suscitant indubitablement la fascination sans réserve de ses fans. Une série B distrayante, rien de plus, et emblématique du genre dans les années 80.

 

Blu ray Le Bal de l horreur

Commentaire technique

Image : copie HD, très belle restauration (scan 2K du négatif original) pour une image propre et stable à la définition exceptionnelle sur les gros plans malgré la présence du grain argentique (35 mm) conservé, contraste excellent même en basse lumière, étalonnage chaud et lumineux, colorimétrie somptueuse et chatoyante

Son : mixage anglais clair et dynamique, pas de distorsion, le remixage 5.1 offre une spatialisation ample avec des effets d’ambiances immersifs assez convaincants (profitant aussi à la musique) avec une profondeur de champ sonore surprenante, surrounds et LFE très efficaces ; la version originale 2.0 monophonique ne manque non plus de dynamique ; VF 2.0 au doublage soigné et assez proche de l’original, bon équilibre dialogues et ambiances, pas de souffle

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rouge(4,5/5)
Mixages sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile grise(3,5/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile grise(3,5/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt0081383/

 

Combo Blu-ray/DVD disponible sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework