icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube      

Christine 4K : un film culte superbement restauré (en UHD, Blu-ray, DVD et VOD)

UHD Christine 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rougeetoile grise(3,5/5)

Synopsis

Arny est un adolescent timide et complexée. Un jour, il fait la rencontre de Christine, une Plymouth Fury de 1958 en piteux état, et décide de l'acheter. Lorsque la voiture retrouve une seconde jeunesse, le comportement d'Arny se met à changer. Désormais sûr de lui, en couple avec la plus belle fille du lycée, il reste néanmoins obsédé par Christine. Quiconque osera se mettre en travers de leur chemin devra en payer le prix fort…

• Titre original : Christine
• Support testé : UHD
• Genre : horreur
• Année : 1983
• Réalisation : John Carpenter
• Casting : Keith Gordon, Alexandra Paul, John Stockwell, Robert Prosky, Harry Dean Stanton, Christine Belford, Roberts Blossom, Kelly Preston
• Durée : 1 h 49 mn 59
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 2,39/1 (HDR 10)
• Sous-titrage : français
• Pistes sonores : Dolby Atmos anglais - DTS-HD MA 2.0 anglais, français
• Bonus sur Ultra HD : commentaire audio de John Carpenter et Keith Gordon (DD 2.0, VOST) - bande annonce Teaser - bande annonce
• Bonus sur le Blu-ray (HD, VOST) : commentaire audio de John Carpenter et Keith Gordon - Making of (2003, 48 mn 05) en trois parties réalisé par Laurent Bouzereau : la mise en route (11 mn 53), Fast and Furious (28 mn 55), la chaîne de montage (7 mn 16) - 20 scènes coupées (26 mn 02) - Le Carrosse d'Or 2019, conversation entre John Carpenter et Katell Quillévéré, Yann Gonzalez cinéastes de la SRF, société des réalisateurs de films (73 mn 33) - bande annonce Teaser (1 mn 31) - bande annonce (0 mn 52)
• Coffret avec l'Ultra HD Blu-ray 4K du film (en HDR10) - le Blu-ray du film - le DVD du film - le livre « Plus furieuse que l'enfer : le tournage de Christine » écrit par l'historien du cinéma et auteur australien Lee Gambin, contenant des entretiens, des analyses, et 50 photos d'archives exclusives (200 pages)
• Éditeur : Carlotta Films

Commentaire artistique

Pour ce Coffret Ultra Collector n° 13, en édition limitée et numérotée (3 000 exemplaires) avec un visuel exclusif signé Mainger, l’éditeur se lance dans le summum (actuel) de la qualité vidéo : la nouvelle restauration 4K du film qui est en effet présenté en UHD, un choix technique qu’il faut saluer (et qu’on espère suivi d’autres titres). Selon le principe de la collection, outre les copieux suppléments qui accompagnent le film, le coffret inclus un superbe ouvrage de 200 pages bourré d’informations et de photographies inédites sur le tournage du film. Écrit par Lee Gambin, qui a interviewé les acteurs, les techniciens et les critiques « Plus furieuse que l’enfer » est une somme sur Christine et une mine pour tous les fans de John Carpenter et de Stephen King, les deux maitres de l’horreur concernés. Dédié à George Romero, le roman de Stephen King, « Christine » n’est sans doute pas le fleuron de son œuvre littéraire mais il a su rassembler son public en dépit d’une critique assez négative de cette histoire fantastique centrée sur une Plymouth Fury de 1958 rouge et blanche apparemment possédée par un esprit malin. Brassant des thèmes de société, l’adolescence, le consumérisme et la technologie envahissante, le roman joue dans l’allégorie avec la fusion de l’homme et de la machine. Avant même sa publication, les droits du roman sont acquis pour le cinéma, le sujet étant jugé tout à fait en adéquation avec les préoccupations de la jeunesse et l’adaptation confiée à John Carpenter profondément marqué par l’échec de The Thing (1982). Le cinéaste n’est guère emballé mais accepte de réaliser Christine en privilégiant une version qui traite, unilatéralement, des relations fusionnelles entre le jeune Arnie et sa voiture démoniaque. John Carpenter, qui signe la bande originale tout en insérant (radio de Christine) des tubes Rock’n Roll (comme dans le roman), décide de recruter de jeunes acteurs inconnus pour incarner le trio principal (Keith Gordon, John Stockwell et Alexandra Paul) mais confie les rôles adultes à des acteurs plus expérimentés (Robert Prosky, Harry Dean Stanton et Christine Belford). Contre toute attente, malgré un avis défavorable de Stephen King sur l’adaptation, le film connaît un vrai plébiscite populaire et obtient un avis majoritairement bienveillant de la critique. Outre la tension propre au suspense de la narration, le succès de Christine profite de deux atouts : la subjectivité suggérée de la voiture, qui semble avoir la faculté de penser sans que cela soit incongru, et l’effet « Phoenix » puisque la Plymouth, écrasée et brûlée, est capable de renaître de ses cendres en s’auto-réparant. Il ne faudra pas moins de 25 Plymouth et une équipe de mécanos pour assurer le suivi de l’évolution physique du véhicule qui reflète, bien évidemment, le parcours psychologique de son jeune propriétaire. Certes, résumé ainsi, l’intrigue n’est guère vraisemblable, mais tout le génie de John Carpenter et de l’équipe technique de Christine, est d’avoir rendu la Plymouth tueuse presque crédible tout en clôturant le film d’une pirouette à l’ambiguïté glaçante. Salué aujourd’hui comme une excellente adaptation de Stephen King, Christine peut enfin être apprécié dans une édition à la hauteur de ses qualités artistiques.

 

UHD Christine

Commentaire technique

Image : copie UHD, restauration récente à partir du négatif original 35 mm, magnifique image pimpante aux couleurs ravivées et débarrassée de tout défaut, excellente définition compte tenu de l’âge du film, piqué raisonnable en fonction de la présence du grain argentique conservé, belle restitution des textures, une redécouverte du film même s’il n’atteint pas la précision chirurgicale des films tournés en numérique, le contraste est remarquable quel que soit le niveau d’éclairement (scènes dans le garage), l’étalonnage est chaud et éclatant, la colorimétrie vive et les tons saturés, l’apport de la HDR 10 dans la richesse des nuances colorées et des niveaux de contraste est incomparable

Son : mixage anglais remixé en Dolby Atmos, clair et dynamique, dialogues parfaitement équilibrés, musique énergiquement renforcée, spatialisation ample et ouverte, les surrounds supérieurs accroissent l’immersion sonore sans jamais altérer le film, l’usage des surrounds et des LFE dans cette configuration est parfaitement efficace ; les puristes peuvent se rabattre sur le mixage 2.0 original dynamique mais plus étriqué ; la VF en 2.0 reste artificielle, voix mixées en surface et sans la spatialisation du remix Atmos

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rouge(4,5/5)
Mixages sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleue(4,5/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rouge(5/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt0085333/

 

Coffret Collector combo UHD/Blu-ray/DVD, Blu-ray et DVD disponibles sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework