icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube      

Cujo : un suspense canin, haletant et terrifiant (en Blu-ray et DVD)

Blu ray Cujo 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rougeetoile grise(3,5/5)

Synopsis

Cujo, un très gros mais très gentil Saint-Bernard, est mordu par une chauve-souris enragée. Rongé par la maladie, il tue son maître Jo Camber, qui est garagiste et massacre aussi son voisin. Pas très loin de là, la famille Trenton a aussi des problèmes : le petit Tad a peur du monstre dans son placard, tandis que Vic Trenton découvre que sa femme a un amant. Il doit s'absenter pour ses affaires et laisse à Donna le soin d'amener la voiture chez Jo Camber pour qu'il la répare. Donna s'y rend avec son fils et la voiture tombe définitivement en panne au milieu de la cour du garagiste, au moment où Cujo apparaît. Le chien va s'attaquer à la voiture et terroriser ses occupants…

• Titre original : Cujo
• Support testé : Blu-ray
• Genre : horreur
• Année : 1983
• Réalisation : Lewis Teague
• Casting : Dee Wallace, Danny Pintauro, Daniel Hugh Kelly, Christopher Stone, Ed Lauter, Kaiulani Lee, Billy Jayne, Mills Watson
• Durée : 1 h 32 mn 47
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 1,85/1
• Sous-titrage : français
• Pistes sonores : DTS-HD MA 5.1 et 2.0 anglais - DTS-HD MA 1.0 français
• Bonus HD exclusif sur le Blu-ray (VOST) : Un vrai tour de force pour une femme, souvenirs de tournage avec Dee Wallace (41 mn 34) - Un compositeur ne peut pas rêver mieux, entretien avec le compositeur Charles Bernstein (35 mn 57) - Dans la tête du chien, souvenirs de tournage avec Teresa Ann Miller, fille de Karl Lewis Miller, dresseur sur le film (28 mn 14)
• Bonus (VOST, HD) : commentaire audio de Lee Gambin - Dog Days : le Making of de Cujo, écrit et réalisé par Laurent Bouzereau (2007, 42 mn 48) - 2 spots TV (0 mn 41) - bande annonce originale (1 mn 49)
• Éditeur : Carlotta Films

Commentaire artistique

Cujo est l’adaptation cinématographique d’un roman de Stephen King publié en 1981 qui lui a été en partie inspiré par une mésaventure vécue avec un Saint-Bernard pas très avenant et par le désir d’écrire un livre dont l’action se déroulerait dans un lieu unique. Le personnage de Donna, héroïne féministe très bien perçue, et la tension du suspense ont assuré le succès de l’ouvrage. Dans le projet d’une adaptation pour le grand écran, l’auteur rédige un scénario qui ne sera pas retenu : le tournage débute en Californie avec Peter Medak comme réalisateur qui est aussitôt remplacé par Lewis Teague. Le pari n’est guère facile puisque une grande partie de l’intrigue se déroule dans une vielle Ford Pinto dans laquelle une mère et son garçonnet sont piégés, sous un soleil de plomb, assiégés par Cujo, un Saint-Bernard que la rage a rendu sanguinaire. Et pourtant le résultat est plus que satisfaisant grâce à la dextérité de la mise en scène, malgré les aléas de la météo pluvieuse et du dressage des cinq chiens, à l’efficacité des effets spéciaux (têtes de chiens mécaniques, cascadeurs déguisés) absolument crédibles et de l’ampleur visuelle de la photographie de Jan De Bont. Mais aussi, il faut le souligner, à l’intensité de l’interprétation. Ne serait-ce que pour la prestation de Dee Wallace, dans l’un de ses meilleurs rôles, bien secondée par le petit Danny Pintauro, un remarquable acteur en herbe âgé de 7 ans, Cujo mérite être vu. Si le scénario a dû élaguer dans la profusion narrative du roman et rendre, pour éviter la censure, l’intrigue moins sombre, moins horrifique et débarrassé de son aspect érotique, l’esprit du texte est conservé et les thèmes chers à l’auteur sont bien présents : le Maine, la famille, le relations sociales, l’étude de caractère et la moralisation (l’infidélité de Donna ne doit-elle pas entraîner un châtiment ?). Tous ces éléments, qui évoquent une atmosphère si particulière, concourent à l’acmé de l’action occupant toute la seconde partie du film. Fasciné par le suspense, admiratif pour le courage de Donna qui cherche à sauver son gamin et impressionné par l’allure de l’animal, qui de gentil toutou se transforme en animal grimaçant et dégoulinant de sang, le spectateur, le moins sensible, devrait être captivé par la violence de cette histoire dont le naturalisme tranche avec le surnaturel coutumier du romancier. Comme dans le roman, dont toute la terreur est fondée sur un Saint-Bernard, symbole éminent de la quiétude et de l’entraide, transformé en un abominable tueur, Cujo le film, manie habilement l’oppression de l’emprise animale qui anime cette histoire une intrigue au demeurant simplissime. À déguster dans son montage intégral grâce à cette très belle copie HD restaurée aux bonus (américains) très instructifs.

 

Blu ray Cujo

Commentaire technique

Image : copie HD, nouveau Master restauré HD, excellente définition en dépit du grain argentique conservé (tournage avec caméra Ultracam 35 et Panavision, 35 mm), légère instabilité du cadre, image propre, compression maîtrisée, contraste sans faille quel que soit l’éclairage des scènes, étalonnage naturaliste, colorimétrie chaude aux tons saturés

Son : mixage anglais avec un nouveau remixage 5.1 aux dialogues clairs et une excellent dynamique qui profite à la partition de Charles Bernstein, spatialisation sans hypertrophie avec prépondérance frontale et quelques effets immersifs (séquences dans le véhicule) et effet de réverbération ; la VO monophonique d’origine et claire sans distorsion ni souffle ; la VF 1.0 avec un nouveau doublage est soignée, dynamique avec des voix plus détachées et pas toujours très crédibles comme la voix du garçonnet Tad par Brigitte Lecordier

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
Mixages sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile grise(3,5/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt0085382/

 

Blu-ray et DVD disponibles sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework