icon facebook icon youtube icon qwant icon tumblr icon pinterest icon rss

Khartoum : Charlton Heston, un remarquable Gordon pacha (en Blu-ray et DVD)

Blu ray Khartoum 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rougeetoile grise(3,5/5)

Synopsis

Au Soudan, en 1883, un régiment de 10 000 hommes est massacré par l'armée du chef musulman El Mahdi. À Londres, le premier ministre envoie le général Gordon à Khartoum pour assurer la protection des ressortissants britanniques et égyptiens encore sur place. El Mahdi rassemble près de 100 000 hommes autour de la ville…

• Titre original : Khartoum
• Support testé : Blu-ray
• Genre : aventure, guerre, historique
• Année : 1966
• Réalisation : Basil Dearden
• Casting : Charlton Heston, Laurence Olivier, Richard Johnson, Ralph Richardson, Alexander Knox, Johnny Sekka, Michael Hordern, Zia Mohyeddin, Marne Maitland, Nigel Green, Hugh Williams
• Durée : 2 h 16 mn 10 (BRD) 2 h 10 mn 36 (DVD)
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 2,76/1 (Ultra-Panavision 70)
• Sous-titrage : français
• Pistes sonores : LPCM 2.0 anglais, français
• Bonus du Blu-ray : Khartoum, un duel shakespearien, interview de Jean-François Rauger et Jean-François Baillon (2019, 33 mn 19) - Le goût de l'Histoire, interview de Fraser Heston, réalisateur et fils de Charton Heston (2019, 30 mn 55) - bande annonce (2 mn 10)
• Bonus DVD : interview de Sheldon Hall, historien du cinéma (2018, 26 mn 21) - bande annonce (2 mn 05)
• Edition Mediabook collector avec le Blu-ray et le DVD du film - un livre de 100 pages intégré à l'étui « Khartoum, le dernier rempart » de Jean-François Baillon, Stéphane Chevalier et Christophe Chavdia
• Éditeur : Rimini Éditions

Commentaire artistique

Présenté dans un très beau mediabook cartonné avec un livret très copieux en informations, Khartoum est la dernière superproduction des années 60 à avoir été tournée en Ultra Panavision 70 (l’ex MGM camera 65 de Ben-Hur) au format 2,76/1 destiné aux larges écrans courbes (Quentin Tarentino reprendra le procédé pour Les Huit salopards en 2015). Khartoum, bien que s’inscrivant dans la lignée des films mythifiant peu ou prou l’empire britannique et glorifiant la conquête coloniale, est surtout l’histoire d’un affrontement entre deux conceptions du monde incarnées par deux personnages emblématiques aux égos surdimensionnés : le général Charles Gordon Pacha et Muhammad Ahmad ibn Abd Allah Al-Mahdi. Le scénario hollywoodien de Robert Ardrey brosse un tableau romantique et humaniste de ce choc de personnalités, insistant sur la noblesse et la droiture du héros interprété par Charlton Heston. L’histoire est peu commune puisqu’elle résume un échec patent de la politique colonialiste de l’empire britannique : un drame historique sombre sur une démarche calamiteuse de W. E. Gladstone mais sublimée par la mort iconique de Gordon reprise du tableau de G. W. Joy (1893). Dès 1963, juste après Les 55 jours de Pékin, le film est proposé à Charlton Heston, habitué des personnages plus grand que nature, par le producteur Julian Blaustein très envieux de la réussite de Lawrence d’Arabie (1962). Le projet s’éternise : en 1965, après avoir pensé recruter Burt Lancaster qui serait dirigé par Lewis Gilbert pour un tournage au Soudan, le producteur obtient l’assentiment de Charlton Heston malgré la difficulté de sa position à la Screen Actors Guild pour tourner à l’étranger. C’est finalement Basil Dearden des studios Ealing qui est choisi comme réalisateur mais ce cinéaste, qui n’a aucune l’expérience des superproductions, s’acquittera sans enthousiasme de sa tâche, lui qui préférait les films d’auteurs aux grosses machineries et les gros plans aux vues grandioses et épiques ! Le Soudan étant en crise politique, le film sera tourné en Égypte avec quelques vues touristiques spectaculaires (Giza, Karnak, Philae, etc.) mais cette délocalisation induit toutes sortes de tracas inhérents à la logistique et aux finances. Malgré les déboires d’un large dépassement budgétaire et grâce à l’efficacité des scènes de batailles (avec hélas beaucoup de chevaux tués) dirigées par Yakima Canutt (course de chars de Ben-Hur), le film ne manque pas d’ampleur. Charlton Heston, toujours charismatique, sauve le film par l’intensité de son jeu : l’acteur est plutôt remarquable dans l’incarnation de cet officier, homme de conviction, pétri d’impertinence et de pédantisme, mais dont la vulnérabilité face à un défi perdu d’avance est touchante. Laurence Olivier, un brin cabotin en refaisant du « Othello », ne se défend pas trop mal malgré le maquillage et l’accent mais sera vivement critiqué en tant qu’acteur blanc incarnant le Mahdi. D’ailleurs outre cet aspect, Khartoum ne saurait être un film politiquement correct de nos jours par ses implications politiques et raciales même si il n’est pas exempt de qualité avec sa présentation lucide d’une défaite de la politique britannique et son développement équitable sur les motivations des deux héros. Échec commercial aux USA à sa sortie, mieux accepté en Angleterre et en France, Khartoum mérite d’être reconsidéré à l’aune de son interprétation et de l’ampleur de son évocation qu’on pourra apprécier pleinement avec ce blu-ray offrant la présentation « roadshaw » du film, c'est-à-dire pourvu de ses musiques d’ouverture, d’entr’acte et de clôture. Une analyse intéressante et spectaculaire des conséquences tragiques du cynisme politique et de l’idéalisme.

 

Blu ray Khartoum

Commentaire technique

Image : copie HD, nouveau Master haute définition, format 2,76/1 de l’Ultra Panavision 70 respecté, bonne définition globale parfois même au piqué appuyé sur les détails, granulation fine, image propre stable et quasiment sans défaut, excellent contraste, étalonnage chaud, colorimétrie chatoyante aux tons saturés variables

Son : mixage anglais PCM 2.0 dynamique aux dialogues clairs, spatialisation stéréophonique frontale ample mais sans les effets surrounds (arrière) que le mixage 6 pistes de la copie 70 mmm supposait, ce qui est vraiment dommage ; VF aussi en PCM 2.0 stéréo, ancienne, aux voix plus prépondérantes

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
Mixages sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile grise(3,5/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt0060588/

 

Combo Collector Blu-ray/DVD disponible sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework