icon facebook icon youtube icon qwant icon tumblr icon pinterest icon rss

La Femme rêvée : un film muet perdu, retrouvé et restauré (en Blu-ray et DVD)

Blu ray La Femme revee 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rougeetoile grise(3,5/5)

Synopsis

Mercedes, jeune Espagnole de noble naissance vouée au couvent s'éprend d'Angel, homme d'affaire qu'elle sauve de la cécité après son accident de voiture. L'homme l'enlève et l'emmène à Paris où il la présente à Suzanne, sa perverse maîtresse. Celle-ci s'emploie à dépraver la jeune fille afin de retrouver l'amour d'Angel.

• Titre original : La Femme rêvée
• Support testé : Blu-ray
• Genre : drame
• Année : 1928
• Réalisation : Jean Durand
• Casting : Charles Vanel, Arlette Marchal, Alice Roberts, Harry Pilcer, Tony D'Algy, Thérèse Kolb, Jeanne Grumbach
• Durée : 2 h 09 mn 41
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 1,33/1 Noir et Blanc
• Sous-titrage : anglais
• Piste sonore : DTS-HD MA 2.0 musique (création musicale de Maud Nelissen et extraits classiques)
• Bonus : Jean Durand (1882-1946), une courte biographie réalisée par les historiens du cinéma Pierre Philippe et Agnès Bertola (2018, 21 mn 04)
• Éditeur : Gaumont

Commentaire artistique

La Femme rêvée est une découverte à double-titre. D’abord parce que ce film muet considéré comme perdu, a été retrouvé et restauré in extremis grâce à la découverte de deux négatifs nitrates d'origine : à l’époque, chaque plan était tourné simultanément par deux caméras disposées avec un angle de prise de vue légèrement différent. Ensuite parce que le cinéaste Jean Durand est tombé dans l’oubli, hormis chez les cinéphiles pointus, et que le documentaire proposé en bonus réhabilite avec force détails. On apprendra ainsi que le cinéaste fut d’abord journaliste et qu’il débuta sa carrière chez Pathé en 1908 et Gaumont en 1909 où il va diriger les comiques burlesques de l’époque Zigoto et Onésime en leur prêtant des aventures à la limite du surréalisme. Le jeune cinéaste s’entoure d’une équipe d’acteurs loufoques, les « Pouittes » (intégrant entre autre le pilote Charles Nungesser !). Parmi ses plus fidèles, il emploie sa femme Berthe Dagmar, actrice pétulante amatrice de fauves, l’acteur Gaston Modot et tourne avec Joë Hamman de vrais faux westerns en Camargue ! Lorsqu’il entreprend en 1928 le tournage de La femme rêvée, après plusieurs déboires artistiques et la mort de son épouse, le cinéma est à une charnière et bascule dans le parlant. Malgré tous les atouts de sa production, le film ne parviendra pas à rivaliser et sera mis au placard, puis oublié. Pourtant  l’œuvre possédait toutes les qualités d’une production qui aurait dû attirer les foules : un scénario inspiré d’un roman de José Perez de Rozas qui témoigne des nouvelles mutations de la société au sortir de 14-18 et de la libéralisation des mœurs, un tournage en Espagne offrant des scènes exotiques brillantes (feria de Séville), des séquences « chaudes » captées à la piscine du Lido et au Casino de Paris, un casting loin d’être anodin avec Charles Vanel, acteur déjà fameux, le danseur Harry Pilcer, la séduisante Alice Roberte (future Loulou de Pabst) et la distinguée Arlette Marchal, actrice alors fort renommée. La Femme rêvée sera l’avant-dernier film de Jean Durand : sa tentative de réunir à nouveau Alice Roberte et Harry Pilcer dans un autre drame bourgeois, Détresse, n’aura plus guère de chance. Splendidement restauré, accompagné par la création musicale de Maud Nelissen et des extraits classiques (Granados, Albeniz, Borodin, Berémy, Youmans, Ager, Grieg, Da Costa, Villoldo, Debussy, Thomé), La Femme rêvée possède une magnifique photographie argentique dont la texture, malgré la granulation, surpasse bien des tournages numériques actuels ! Découvrir ce film muet est autant une magnifique expérience visuelle qu’un témoignage fascinant sur l’émergence de la Belle Époque. Son sauvetage en valait la peine : une œuvre recommandable.

 

Blu ray La Femme revee

Commentaire technique

Restauration 2017 par le laboratoire Éclair pour Gaumont à partir de deux négatifs nitrate (deux prises de vue simultanées avec un angle différent) scannés en 4K : un avec la majorité des intertitres originaux, l’autre avec la transcription manuscrite des cartons manquants. Tous les cartons ont été recréés pour la restauration

Image : copie HD, restaurée, magnifique qualité du cinéma argentique noir et blanc, une très belle définition et un piqué étonnant, grain omniprésent mais homogène, contraste harmonieux sans fluctuation, image stable et sans dégât notoire, noirs profonds, gamme de gris homogène

Son : mixage 2.0 stéréophonique musical moderne, très enlevé et dynamique

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rouge(4,5/5)
Mixage sonore : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile griseetoile griseetoile grise(2/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt0197460/

 

Blu-ray et DVD disponibles sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework