icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube      

Krull : l’Heroic Fantasy des années 80 (en Blu-ray et DVD)

Blu ray Krull 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile griseetoile grise(3/5)

Synopsis

À des millions d'années-lumière, sur la planète Krull, règne une bête maléfique abritée dans la Forteresse Noire, qui inquiète les deux royaumes de Krull. Aussi les deux rois décident d'unir leurs enfants afin de sceller l'union de leurs royaumes et anéantir le monstre…

• Titre original : Krull
• Support testé : Blu-ray
• Genre : Heroic Fantasy
• Année : 1983
• Réalisation : Peter Yates
• Casting : Ken Marshall, Lysette Anthony, Freddie Jones, Francesca Annis, Liam Neeson, Alun Armstrong, David Battley, Bernard Bresslaw, John Welsh, Graham McGrath, Robbie Coltrane, Trevor Martin
• Durée : 2 h 00 mn 48
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 2,39?/1
• Sous-titrage : français
• Pistes sonores : DTS-HD MA 5.1 anglais - DTS-HD MA 2.0 anglais, français
• Bonus VOST : commentaire audio de Peter Yates, Ken Marshall et Lysette Anthony - Destination Krull, Making of (1983, Journey to Krull, 22 mn 12) - bande-annonce originale (1 mn 26) - DVD du film - livret de présentation du film rédigé par Marc Toullec (24 pages)
• Éditeur : Sidonis Calysta

Commentaire artistique

Dès les premiers plans, l’arrivée de la Forteresse Noire ne laisse pas de doute : l’influence de Star Wars sorti en 1977 est incontestable bien que le scénario de Krull, écrit par Stanford Sherman, s’inscrit surtout dans le genre Heroic Fantasy, en vogue dans les années 80, avec dragons, magicien, chevaliers et châteaux dans un cadre médiéval imaginaire. En effet, Krull, commandé par le studio Columbia va tenter de mélanger habilement les genres, ce qui se soldera par un résultat commercial catastrophique ! Si le public n’a pas suivi, le film est passé au rang d’œuvre culte et la critique salue aujourd’hui le fourre-tout subtil d’influences que constitue cette superproduction britannique au casting plutôt convaincant et aux effets spéciaux (encore) relativement impressionnants : certes les SFX ont depuis nettement progressé et la qualité HD du Master accentue les imperfections des trucages mais leur originalité demeure intéressante. C’est à Peter Yates que la réalisation fut confiée, un cinéaste pas du tout familier avec le genre et plutôt réputé pour le film policier comme Bullitt (1968) et le film d’action comme Les Grands fonds (1977). Il devra composer avec la complexité d’un tournage au studio de Pinewood où les décors ont été construits pour une histoire fantastique sans cesse en évolution et nécessitant un mélange de techniques nombreuses et l’action de cascadeurs aguerris ; les extérieurs seront filmés en Italie. La rigueur de la mise en scène a su éviter le ridicule d’une histoire simpliste et manichéenne : les scènes de combats, l’esthétique des décors et des costumes, la superbe musique de James Horner sont des atouts importants qui sauvent le film de la banalité. Le casting entièrement britannique, excepté le rôle du prince Colwyn, est assez convaincant avec deux novices (à l’époque), Liam Neeson et Robbie Coltrane. Ken Marshall se sort plutôt bien de son rôle de prince fougueux, façon Errol Flynn, et Lysette Anthony prête sa silhouette séduisante à la princesse Lyssa même si elle est doublée en anglais par l’américaine Lindsay Crouse. Si Krull est loin d’être un chef-d’œuvre et souffre de nombreuses imperfections narratives, il témoigne de la conception des films du genre au début des années 80 et possède, à ce titre, un charme nostalgique indubitable (au moins pour la génération des spectateurs contemporains de la sortie du film). La naïveté de l’intrigue et la maladresse de certaines scènes, plombées par une esthétique kitsch assez délicieuse, risquent de ne pas plaire aux habitués de l’hyperréalisme délivré par le cinéma numérique. Pourtant c’est paradoxalement son ingénuité ambiante et son artificialité qui font de Krull un exemple fascinant d’Heroic Fantasy.

 

Blu ray Krull

Commentaire technique

Image : copie HD, belle définition avec un très léger grain argentique (tournage en 35 mm avec caméras Panaflex), excellent contraste même en basse lumière, image lumineuse et propre, étalonnage chaud, colorimétrie chatoyante aux tons saturés

Son : mixage anglais 5.1 (Dolby Stéréo à sa sortie au cinéma), excellente dynamique, dialogues clairs, pas de distorsion, nombreux effets latéraux et spatialisation ample notamment sur la musique de James Horner, usage efficace des LFE ; VF 2.0 soignée, dynamique mais nettement moins immersive que la VO 5.1

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
Mixages sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rougeetoile grise(3,5/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile grise(3,5/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt0085811/

 

Combo Collector Blu-ray/DVD disponible sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Comments est propulsé par CComment

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework