icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube      

Sherlock Holmes attaque l'Orient-Express : une rencontre décisive du célèbre détective (en Blu-ray et DVD)

Blu ray Sherlock Holmes attaque Orient Express 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rougeetoile grise(3,5/5)

Synopsis

En 1891, Sherlock Holmes est retrouvé par le docteur Watson dans un état de totale prostration causé par l'usage de la cocaïne. Avec l'aide de Mycroft Holmes, Watson parvient à entraîner Holmes à Vienne sur les traces du professeur Moriarty, afin de lui faire suivre une cure de désintoxication auprès du docteur Sigmund Freud. Après diverses péripéties, tous les trois seront conduits à prendre l'Orient-Express pour sauver Lola Deveraux, une ancienne patiente de Freud, qu'un sultan veut emmener en Turquie.

• Titre original : The Seven-Per-Cent Solution
• Support testé : Blu-ray
• Genre : policier
• Année : 1976
• Réalisation : Herbert Ross
• Casting : Nicol Williamson, Robert Duvall, Alan Arkin, Vanessa Redgrave, Laurence Olivier, Joel Grey, Charles Gary, Samantha Eggar, Régine
• Durée : 1 h 53 mn 23
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 1,85/1
• Sous-titrage : français
• Pistes sonores : Dolby Digital 2.0 monophonique anglais, français
• Bonus : Quand Sherlock rencontre Sigmund, interview du scénariste Nicholas Meyers (2012, When Sherlock Met Sigmund, 18 mn 07)
• Éditeur : BQHL Éditions

Commentaire artistique

Malgré son curieux titre français à sensation, Sherlock Holmes attaque l'Orient-Express n’est pas réellement un film pastichant une enquête du célèbre détective mais plutôt un portrait introspectif sur la dépendance à la cocaïne et le complexe de persécution. En effet le scénario de Nicholas Meyers adapte son best-seller « La solution à 7% » (1974) dans lequel il imagina une rencontre entre deux sommités, Sherlock Holmes et Sigmund Freud ! Avec une diabolique habileté, le portrait du détective est présenté sous l’angle de la psychanalyse, rendant le détective plus humain que chez Conan Doyle, et établissant avec brio une interaction entre la logique de déduction et la thérapeutique par l’analyse. L’auteur n’a cependant pas été fidèle à son roman modifiant le récit avec la création du personnage de Lola Deveraux, une jolie cantatrice rousse splendidement interprétée par Vanessa Redgrave. Néanmoins les amateurs « holmésiens » ne seront pas déçus : au fil du récit il y aura plusieurs allusions aux enquêtes passées et Sherlock Holmes, quoique gagné par la folie, conserve toutes ses spécificités, notamment son addiction souvent gommée dans les films qui lui sont consacrés. Il est incarné avec exaltation par Nicol Williamson, remarquable dans le registre de la frénésie. Le docteur Watson déploie plus de détermination qu’à l’habitude sous les traits de l’excellent Daniel Duvall et il faut saluer la prestation exemplaire d’Alan Arkin qui campe un docteur Freud éminemment empathique et clairvoyant. Il convient également de souligner la participation restreinte de grands comédiens, Laurence Olivier composant un professeur Moriarty bien « ordinaire » et Charles Gray un Mycroft très British. Somptueusement filmé en Autriche et aux studios de Pinewood, Sherlock Holmes attaque l'Orient-Express a su soigner sa reconstitution visuelle (décors, costumes et accessoires) et historique, notamment en évoquant le développement de l’antisémitisme à Vienne : l’atmosphère esthétique qui en résulte est excellent atout de cette adaptation subtile et élégante. Bien que souvent discutée par les amateurs, cette description du fameux détective, revisité et très modernisé qui est développée dans ce film est plutôt bienvenue et a, sans conteste, influencé les Sherlock Holmes nouvelle génération (Robert Downey Jr., Benedict Cumberbatch, Jonny Lee Miller). Qu’on soit un holmésien particulièrement affuté ou un simple spectateur prenant plaisir aux intrigues policières victoriennes, Sherlock Holmes attaque l'Orient-Expres est un excellent divertissement dont la mise en scène classique d’Herbert Ross, qui manque parfois de concision, est un peu bavarde, comme l'avoue avec justesse Nicholas Meyers (cf. bonus). Distingué et distrayant.

 

Blu ray Sherlock Holmes attaque Orient Express

Commentaire technique

Image : copie HD, excellente définition hormis quelques plans imprécis, grain argentique très cinéma (tournage en 35 mm), très belle gestion du contraste, étalonnage chatoyant, colorimétrie chaude aux teintes vives et tons saturés

Son : mixage anglais 2.0 monophonique hélas non « lossless », belle clarté des dialogues, très bonne dynamique notamment sur la musique de John Addison, pas de distorsion, voix/ambiances équilibrées ; VF 2.0 monophonique également non « lossless », doublage ancien mais dynamique, voix françaises un peu trop présentes

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
Mixages sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile griseetoile griseetoile grise(2/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt0075194/

 

Blu-ray et DVD disponibles sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework