Terminator Dark Fate : une suite énergique mais pas indispensable (en Blu-ray, DVD et VOD)

Blu ray Terminator Dark Fate 00v

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rougeetoile grise(3,5/5)

Synopsis

De nos jours à Mexico. Dani Ramos, 21 ans, voit sa vie bouleversée quand elle se retrouve soudainement confrontée à deux inconnus : Gabriel, une machine Terminator « Rev-9 », indestructible et protéiforme, venue du futur pour la tuer et Grace, un super-soldat génétiquement augmenté, envoyée pour la protéger. Après une course-poursuite, Dani et Grace ne doivent leur salut qu'à l'intervention de Sarah Connor, qui, avec l'aide d'une source mystérieuse, traque les Terminators depuis des décennies. Déterminées à rejoindre cet allié inconnu au Texas, elles se mettent en route … L'enjeu est d'autant plus grand que sauver Dani, c'est sauver l'avenir de l'humanité.

LA SUITE APRÈS LA PUB

• Titre original : Terminator Dark Fate
• Support testé : Blu-ray
• Genre : science-fiction, action
• Année : 2019
• Réalisation : Tim Miller
• Casting : Linda Hamilton, Arnold Schwarzenegger, Mackenzie Davis, Natalia Reyes, Gabriel Luna, Diego Boneta, Edward Furlong, Brett Azar, Tom Hopper
• Durée : 2 h 08 mn 05
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 2,39/1
• Sous-titrage : français, danois, néerlandais, finnois, allemand, italien, norvégien, suédois, anglais
• Pistes sonores : DTS-HD MA 7.1 anglais - DTS 5.1 français, allemand, italien
• Bonus : scènes coupées et en version longue (8 mn 55) - une légende reforgée (20 mn 11) - Bâtisseurs du monde (32 mn 46) - le barrage : l'épreuve de force finale (8 mn 30) - découpage des effets spéciaux du Dragonfly (2 mn 33)
• Éditeur : 20th Century Fox

Commentaire artistique

Débutée en 1984, la franchise Terminator se décline au cinéma en six long-métrages. Le film 2019, Terminator Dark Fate, réalisé par Tim Miller (Deadpool, 2015) a été produit et coécrit par James Cameron, auteur des deux premiers volets, mais qui n’est pas intervenu sur le tournage. Le film réunit les deux acteurs emblématiques des premiers films de 1984 et 1991 : Linda Hamilton, absente de la saga depuis 2003, et Arnold Schwarzenegger. Ce nouvel opus qui n’a pas suscité un vrai engouement populaire est conçu comme la suite directe de Terminator 2 : Le Jugement dernier (1991). L’intrigue, amorcée par la mort de John Connor (une doublure numérique d’Edward Furlong et un rajeunissement numérique de Linda Hamilton et Arnold Schwarzenegger,) introduit un type différent de Terminator, le « Rev 9 » (Gabriel Luna), quasi invincible, car « protéiforme », et deux nouveaux personnages féminins, Grace (Mackenzie Davis), un soldat du futur, et Dani (Natalia Reyes), peut-être une nouvelle Sarah Connor. Les amateurs de la franchise seront en pays de connaissance : malgré ses nouvelles têtes, la narration semble puiser aux divers films antérieurs et ne se prive pas de diverses allusions scénaristiques et visuelles. Terminator Dark Fate n’est pas, heureusement, qu’une simple copie : si le film est clairement un film d’action hypertrophiée avec de nombreuses scènes époustouflantes, son intrigue ménage quelques rebondissements et parvient à maintenir le suspens. Si les effets spéciaux sont bluffant, l’interprétation est plutôt inégale : autant Arnold Schwarzenegger est parfait en « Carl » T-800 humanisé dans un rôle nostalgique jubilatoire aux répliques cultes, autant Natalia Reyes a du mal à exister. Si la prestation musclée de Linda Hamilton est correcte, c’est bien celle de Mackenzie Davis qui retient l’attention. Le récit explore, sans vraiment les analyser, des dimensions variées : philosophique (danger de la robotisation), politique (immigration) et sociale (féminisme), abordées en filigrane de séquences toujours plus démesurées. Paradoxalement, le film est finalement le plus attachant quand il parvient à conférer à une certaine humanisation à ses protagonistes : rapports plus ou moins conflictuels entre Sarah et Grace et scène de famille avec « Carl ». Pas vraiment utile à la saga, Terminator Dark Fate est un divertissement, jamais ennuyeux, énergique et sans prétention qui assure efficacement le spectacle.

 

Blu ray Terminator Dark Fate

Commentaire technique

Image : copie HD, excellente définition (Master Format 2K) avec une restitution réaliste fine des détails, image lumineuse avec gestion sans faille des contrastes, étalonnage chaud, colorimétrie nuancée réaliste, tons nuancés

Son : mixage anglais 7.1 (en Atmos sur l’UHD), extrême dynamique, dialogues clairs au centre, spatialisation spectaculaire avec ambiances impressionnantes bien réparties sur tout l’espace sonore, mixage hypertrophié avec usage intense des LFE et surrounds très efficaces ; VF 5.1 dynamique et soignée mais moins spectaculaire que la VO

LA SUITE APRÈS LA PUB

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
Mixages sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleue(4,5/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile griseetoile griseetoile grise(2/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile griseetoile grise(2,5/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt6450804/

 

Blu-ray et DVD disponibles sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework