icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube      

Le Bagarreur : lorsque Walter Hill passa à la réalisation (en Blu-ray et DVD)

Blu ray Le Bagarreur 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rougeetoile grise (3,5/5)

Synopsis

L'Amérique des années 30, à l'époque de la Grande Dépression. Chaney est un chômeur taciturne qui assiste par hasard à un combat de boxe clandestin, à mains nues. Violent et courageux, il se révèle l'un des meilleurs, et puis il faut bien vivre… A la recherche d'un nouveau poulain, Speed, manager sans scrupules, le prend sous son aile. Dans les bas quartiers de la Nouvelle-Orléans, ses poings valent de l'or, mais dans ce monde corrompu, Chaney est vite l'objet de sombres magouilles…

• Titre original : Hard Times
• Support testé : Blu-ray
• Genre : drame
• Année : 1975
• Réalisation : Walter Hill
• Casting : Charles Bronson, James Coburn, Jill Ireland, Strother Martin, Margaret Blye, Michael McGuire, Felice Orlandi, Edward Walsh
• Durée : 1 h 32 mn 22
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 2,35/1
• Sous-titrage : français
• Pistes sonores : DTS-HD MA 5.1 anglais - DTS-HD MA 2.0 anglais, français
• Bonus : interview de Walter Hill (2017, Fistcuffs, 20 mn 41) - interview audio de Walter Hill à Londres (31 mn 34) - interview de Lawrence Gordon, producteur (14 mn 06) - interview de Barry de Vorzon, compositeur (8 mn 45) - bande annonce (1 mn 14)
• Éditeur : Sidonis Calysta

Commentaire artistique

« Temps difficiles » (Hard Times, initialement The Sreefighter) ou Le Bagarreur, titre plus accrocheur en VF, est la première réalisation de Walter Hill, passé derrière la caméra pour adapter son scénario écrit à partir d’un récit de Bryan Grindhoff et Bruce Henstell sur les combats clandestins à mains nues, avec pari à la clé. Walter Hill a modifié le script initial en le déplaçant dans les années 30 lorsque la Grande Dépression jette sur les routes d’innombrables travailleurs privés d’emploi : le plan d’ouverture suffira à planter le décor. Il adjoint au récit certains aspects de western qu’il emprunte à un autre de ses scénarios pas encore réalisé. Le film va réunir deux grandes stars : James Coburn, alors en perte de vitesse mais pas de talent, et Charles Bronson, auréolé par son succès populaire dans le film de Michael Winner Un Justicier dans la ville (1974, disponible cher le même éditeur). Les deux acteurs avaient déjà joués ensemble pour John Sturges dans Les Sept mercenaires (1960). À leurs côtés, Strother Martin et l’acteur-cascadeur Robert Tessier apportent une vraie dimension dramatique à ce drame dans lequel Jill Ireland, épouse de Charles Bronson, hérite d’un rôle secondaire dispensable que n’approuva pas vraiment le réalisateur. Photographié avec une grande classe par Philip Lathrop à La Nouvelle Orléans et à Lafitte, Le Bagarreur se distingue par l’évocation plutôt convaincante de l’environnement sudiste, des enjeux politiques et du sort des classes défavorisées en pleine tourmente économique. L’atmosphère singulière de ces combats orchestrés sur la base de paris dissimulés est particulièrement réussie avec ces scènes impressionnantes décrivant la violence des affrontements. Charles Bronson est spécialement crédible en bagarreur opiniâtre et taiseux, tout en contraste avec la jovialité souvent très pragmatique de son manager Speed (James Coburn) : le public et la critique seront plutôt enthousiastes à la sortie du film. La mise en scène de Walter Hill, qui ne s’apitoie jamais sur la destinée de ses personnages, est très classique mais d’une efficacité redoutable. Plutôt que d’enchaîner banalement les combats, Le Bagarreur insiste sur l’arrière-plan social et économique, c'est-à-dire sur les conditions qui ont favorisé le développement de ces jeux clandestins : l’âpreté des combats est alors dépeinte comme profondément révélatrice des tensions de cette société. Toujours aussi impassible, Charles Bronson parvient, malgré la sobriété de ses répliques, à composer un personnage intéressant et complexe dont on imagine le parcours laborieux. Le Bagarreur n’est pas son film le plus fameux mais il mérite d’être apprécié pour son traitement dramatique, d’autant que la qualité technique du blu-ray est excellente, bien complétée par les suppléments repris de l’édition américaine de 2017 chez Eurka Entertainment à l’exception du livret de photographies

 

Blu ray Le Bagarreur

Commentaire technique

Image : copie HD, Master 4K, excellente définition et piqué remarquable sur les détails avec un grain argentique très discret, bonne gestion du contraste, noirs profonds, étalonnage naturaliste, colorimétrie chaude nuancée, image très propre débarrassée de ses défauts

Son : mixage anglais 5.1, remixage moderne, excellente dynamique sur les ambiances et la musique, dialogues clairs, spatialisation limitée assez frontale ne profitant qu’à de rares effets d’ambiances, les puristes choisiront la version originale mono ; VF 2.0 très artificielle avec ses voix complétement détachées des ambiances, à éviter

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rouge(4,5/5)
Mixages sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rougeetoile grise(3,5/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt0073092/

 

Blu-ray et DVD disponibles sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Comments est propulsé par CComment

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework