La Voleuse : un drame psychologique remarquable avec Romy Schneider (en DVD)

DVD La Voleuse 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)

Synopsis

Après plusieurs années de mariage, Julia avoue à son mari qu'elle a abandonné, à 19 ans, son nouveau-né. Le bébé a été confié aux Kostrowitz, un couple d'ouvriers polonais. Tenaillée par le souvenir de l'enfant, Julia décide de reprendre son petit garçon…

LA SUITE APRÈS LA PUB

• Titre original : La Voleuse
• Support testé : DVD
• Genre : drame
• Année : 1966
• Réalisation : Jean Chapot
• Casting : Romy Schneider, Michel Piccoli, Hans Christian Blech, Sonia Schwarz, Mario Huth
• Durée : 1 h 22 mn 46
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 2,35/1 Noir et Blanc
• Sous-titrage : français, anglais
• Pistes sonores : Dolby Digital 2.0 monophonique français/allemand, français
• Bonus : Romy Shneider, l'incandescence du sacrifice de Dominique Maillet avec Jean-Pierre Lavoignat (2020, 28 mn 39) - bande annonce (3 mn)
• Éditeur : Doriane Vidéo

Commentaire artistique

La Voleuse est le premier long-métrage - l’un des deux, avec Les Granges brûlées (1973) - que le scénariste Jean Chapot a réalisé pour le cinéma, tous ses autres films ayant été tournés pour la télévision. Pour cette coproduction franco-allemande, le cinéaste va bénéficier de formidables atouts : les dialogues ciselés « littéraires » de Marguerite Duras, un casting de haut vol et une magnifique photographie en noir blanc assurée avec talent par Jean Penzer. Filmé en extérieurs à Essen et à Berlin sur fond d’horizon industriel et d’usine sidérurgique lugubres et dans un appartement épuré de studio, au mobilier minimaliste, La Voleuse distille une ambiance particulièrement pessimiste en adéquation parfaite avec le thème traité : une mère peut-elle récupérer son enfant après l’avoir ignoré de longues années ? Sur une idée d’Alain Fatou scénarisée par Jean Chapot, le film raconte le combat psychologique de Julia désireuse de reprendre son garçonnet, abandonné à la naissance, en l’arrachant aux mains de la famille polonaise qui l’a élevé mais qui ne l'a pas adopté. L’argument est théoriquement implacable puisque la mère a la loi de son côté. La tension de l’intrigue parvient à son paroxysme lorsque Radek, le père adoptif incarné avec détermination par l’acteur allemand Hans Christian Blech, menace de se suicider. Très inspirée par la Nouvelle Vague tant pour la mise en scène par juxtaposition de scènes, que pour le jeu des acteurs et les prises de vues, la réalisation de Jean Chapot s’efforce de mettre en évidence le dilemme qui oppose le couple de Werner et Julia, soumis à des relations complexes et orageuses, à la résistance de Radek Kostrowicz, le père adoptif. La Voleuse surprendra par ses partis pris, alternant la trivialité documentaire de scènes captées dans des extérieurs sinistres de l’Allemagne des années 60 et la quasi abstraction des nombreuses séquences filmées dans l’appartement du couple. L’ambiance artificielle qui en résulte est volontairement intensifiée par les dialogues « durassiens » à la limite du naturel mais extraordinairement servis par deux comédiens d’exception. Romy Schneider excelle à incarner cette mère intransigeante, prête à tout, jusqu’à sombrer dans l’inhumain pour garder son fils tandis que Michel Piccoli interprète avec subtilité ce mari aimant qui, déstabilisé par la démarche soudaine de son épouse, oscille entre soutenir le combat maternel et contrecarrer l’injustice qui en résulte. Les rapports entre eux passent par de nombreuses scènes dialoguées et autant d’ellipses narratives qui donnent au film son aspect fascinant, quoique déroutant et qui ne parvint pas à convaincre les spectateurs à sa sortie. Une réaction compréhensible à déplorer car, malgré une approche intellectuelle peu accrocheuse, La Voleuse finit par captiver par son final angoissant et offre à Romy Schneider l’un de ses plus beaux rôles.

 

DVD La Voleuse

Commentaire technique

La Voleuse a été restauré en 4K à partir du contretype négatif image scanné en 5K et des éléments magnétiques sonore français. Étalonnage en salle sur projecteur Christie Laser 4K par Laurent Desbruères. Travaux numériques réalisa par VDM en avril 2019

Image : copie SD, belle définition dans la limité du support DVD (on regrette l'absence d'édition Blu-ray) , assez bon piqué sur les détails, image propre, grain argentique discret et homogène, belle gestion des contrastes, noirs francs, échelle des gris équilibrée

LA SUITE APRÈS LA PUB

Son : mixage franco-allemand 2.0 monophonique, dialogues clairs, pas de distorsion, léger souffle, bonne dynamique, excellent équilibre voix, ambiances et musique

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
Mixages sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile grise(3,5/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile demi rougeetoile griseetoile grise(2,5/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt0061164/


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework