icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube      

La Fille au bracelet : l’incomprise (en Blu-ray, DVD et VOD)

Blu ray La Fille au bracelet 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rougeetoile grise(3,5/5)

Synopsis

Lise a 18 ans, elle vit dans un quartier résidentiel sans histoire et vient d'avoir son bac. Mais depuis deux ans, Lise porte un bracelet électronique car elle est accusée d'avoir assassiné sa meilleure amie.

• Titre original : La Fille au bracelet
• Support testé : Blu-ray
• Genre : policier, drame
• Année : 2019
• Réalisation : Stéphane Demoustier
• Casting : Melissa Guers, Roschdy Zem, Chiara Mastroianni, Annie Mercier, Anaïs Demoustier, Carlo Ferrante, Pascal-Pierre Garbarini, Paul Aïssaoui-Cuvelier, Mikaël Halimi
• Durée : 1 h 35 mn 34
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 1,66/1
• Sous-titrage : français
• Pistes sonores : DTS-HD MA 5.1 et 2.0 français
• Bonus : entretien avec Stéphane Demoustier (28 mn 08) - 8 scènes coupées avec commentaires facultatifs de Stéphane Demoustier (16 mn 35) - essais casting de Melissa Guers (4 mn) - bande annonce (1 mn 44)
• Éditeur : Le Pacte

Commentaire artistique

Pour son second long-métrage, Stéphane Demoustier a fait un pari audacieux : réaliser un film de procès, un genre largement répandu au cinéma, mais qui enfreindrait ses codes particulièrement bien établis, bref un procès qui ne révélerait pas la solution de l’énigme. C’est bien ce parti-pris frustrant que le scénario de La Fille au bracelet a choisi de suivre en se basant vaguement sur un film argentin sorti en 2018, Acusada, de Gonzalo Tobal. Alors qu’il est question d’un meurtre, dont est accusée la jeune fille au centre de l’affaire, ce n’est guère les rebondissements juridiques qui passionnent le cinéaste mais bien les personnalités en présence : Lise efficacement interprété par Melissa Guers, ses parents, Bruno (Roschdy Zem) et Céline (Chiara Mastroianni), son copain Nathan (Mikaël Halimi) ainsi que les avocates en présence, Annie Mercier incarne l'avocate de la défense et Anaïs Demoustier l'avocate générale. Le procès est présenté avec la réelle authenticité d’un tournage dans un tribunal réel à Nantes d’architecture contemporaine avec l’avis autorisé d’experts et avec un vrai avocat Pascal-Pierre Garbarini dans le rôle du président. La magie du directeur de la photographie, la qualité de l’interprétation et la maîtrise de la mise en scène feront le reste. En quelques plans et quelques affirmations, le doute s’insinue sur la réelle personnalité de Lucile et sur l’éventualité de sa culpabilité que toute son attitude « énigmatique » semble entretenir, voir encourager. Stéphan Demoustier a délibérément choisi de traiter son histoire selon le point de vue des parents et d’octroyer au spectateur la place très inconfortable de juré. Tout le film scrute les caractères, affirmés pour les uns comme celui de l’avocate générale, plus impénétrable pour les autres comme celui de la mère, voire dubitatif comme celui du père. La Fille au bracelet sait parfaitement susciter le doute et la perplexité : les figurants à l’audience non avertis du scénario ont été très partagés sur la culpabilité de l’héroïne mais, une fois encore, ce sont les rapports humains qui ont captivés le réalisateur, pas la résolution de l’affaire. Manifestement le film propose une réflexion sur la famille, sur les rapports des générations et sur l’image que peut renvoyer la jeunesse, passée au prisme du procès. La Fille au bracelet est tout le contraire du film judiciaire classique avec coup de théâtre révélateur : la part d’ombre des différents protagonistes, spécialement de Lise, est une composante essentielle du récit, soigneusement entretenue, qui se complaît dans une narration d’aspiration plus contemplative qu’effective. Melissa Guers, stupéfiante dans un premier rôle, exprime très subtilement la personnalité de son personnage, sorte de bête curieuse intrigante scrutée par son entourage. Étude sociale autant que film de procès La Fille au bracelet expose les multiples répercussions psychologiques et affectives d’une mise en examen avec toute la rigueur indispensable au genre. Sa redoutable honnêteté, visant à ne jamais trahir l’attention du spectateur et à lui donner tous les éléments connus des jurés, est imparable : Lise est-elle coupable ? À vous de juger…

 

Blu ray La Fille au bracelet

Commentaire technique

Image : copie HD, superbe définition, piqué sur les détails, gestion naturelle des contrastes, excellente restitution des éclairages, étalonnage naturaliste, colorimétrie réaliste aux teintes nuancées

Son : mixage français 5.1, naturaliste et dynamique, dialogues (nombreux) clairs, spatialisation réaliste aux ambiances très maitrisées et immersives, pas d’hypertrophie mais usage efficace des LFE et des surrounds ouvrant l’espace

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rouge(4,5/5)
Mixages sonores :etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile griseetoile grise(3/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt7766886/

 

Blu-ray et DVD disponibles sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Comments est propulsé par CComment

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework