Parasite Edition Collector 4K : un UHD irréprochable pour une Palme d’Or pleinement méritée (en UHD, Blu-ray, DVD et VOD)

UHD Parasite 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rouge(4,5/5)

Synopsis

Toute la famille de Ki-Taek est au chômage, et s'intéresse fortement au train de vie de la richissime famille Park. Un jour, leur fils réussit à se faire recommander pour donner des cours particuliers d'anglais chez les Park. C'est début d'un engrenage incontrôlable, dont personne ne sortira véritablement indemne…

• Titre original : Gisaengchung (기생충)
• Support testé : UHD
• Genre : drame, thriller
• Année : 2019
• Réalisation : Bong Joon Ho
• Casting : Song Kang Ho, Lee Sun Kyun, Cho Yeo Jeong, Choi Woo Shik, Park So Dam, Lee Jeong Eun, Chang Hyae Jin, Jung Hyeon Jun
• Durée : 2 h 12 mn 13
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 2,39/1 (HDR)
• Sous-titrage : français
• Pistes sonores : Dolby Atmos (Dolby TrueHD 7.1) coréen - DTS 2.0 coréen - DTS-HD MA 5.1 français - DTS 2.0 français - audiodescription 2.0 français
• Bonus : boîtier Steelbook collector avec l'UHD, le Blu-ray et le DVD du film
• Bonus sur le Blu-ray de suppléments : Le Cercle de confiance, retour sur la conception du film (65 mn 08) - Masterclass de Bong Joon-ho au Festival Lumière 2019 (78 mn 48) - Bong Joon Ho, Les Racines du mal, interview du réalisateur par Stéphane Charbit (22 mn 13) - Les coulisses du doublage, avec @Misterfox (24 mn 53) - Du storyboard au film, analyse de la séquence de la tuberculose (7 mn 11) - éclairage sur le film par Stéphane du Mesnildot (16 mn 01) - teaser (1 mn 14) - bande annonce (1mn 52)
• Éditeur : The Jokers

Commentaire artistique

Parasite, le nouveau film réalisé en 2019 par Bong Joon Ho a fait l’unanimité. Palme d’or à Cannes, Golden Globes, quatre Oscar à Hollywood - dont celui du meilleur film et du meilleur scénario - et une pléthore d’autres prix internationaux : un tel palmarès invite nécessairement à voir ce chef-d’œuvre potentiel dont le consensus critique et public a évidemment contribué à sa sortie en UHD 4K Atmos sur le territoire français. Comme on pourra le lire plus bas, l’édition de Parasite en coffret collector steelbook est irréprochable sur le plan technique (seul regret, l’absence de la version noir et blanc sortie en salle). Mais loin des blockbusters à l’américaine, le contenu vaut largement le contenant : le septième film de Bong Joon Ho consacre les nombreux talents de son auteur, à la fois coscénariste et réalisateur, de cette étude sociale métaphoriquement retravaillée en thriller. L’intrigue, que le cinéaste, à la manière d’Alfred Hitchcock (auquel le film fait plusieurs allusions), ne souhaite pas qu’on dévoile, pas plus que ne l’a fait la bande annonce, met en présence plusieurs protagonistes, dont deux familles, les Park et les Kim, les uns fortunés, les autres indigents, qui évoluent dans deux lieux emblématiques, la superbe demeure d’architecte des Kim sur les hauteurs de Séoul et le taudis des Park en demi-sous-sol dans un quartier déshérité de la ville. La rencontre de ces deux classes sociales va déclencher une cascade d’événements incontrôlables. Selon son auteur Parasite, entre humour et horreur, est une tragi-comédie ironique sur la trivialité de la réussite qu’il espère suffisamment saugrenue pour déjouer la perspicacité de ses spectateurs. Effectivement les méandres inattendus de sa narration sont propices à la surprise, tout autant que le traitement de l’histoire et des caractères, à la fois très naturalistes et en même temps raisonnablement décalés, accordés à la symbolique du film. Car Parasite ne doit pas être compris comme un vulgaire thriller mais bien comme une réflexion sur la fracture sociale et sur les inégalités générées par le capitalisme. L’argument principal du récit consiste à explorer les conséquences impensables provoquées par la rencontre de deux classes sociales censées ne jamais se rapprocher. Outre l’intensité et le naturel que le casting confère à son film, la créativité de Bong Joon Ho a pu compter sur le concours d’excellents techniciens, en particulier sur le travail fantastique de Lee Ha Jun dans la conception architecturale des décors, la maison ouverte et surélevée des Park, le logis glauque et enterré des Kim. La disposition des volumes et des axes de circulation ont admirablement servi la mise en scène élégante et fluide de Bong Joon Ho qui a bénéficié de la belle captation de la lumière par Hong Kyung Pyo et de l’élaboration sophistiquée des costumes par Choi Se Yeon. Avec talent, les divers comédiens ont su incarner les divers protagonistes de l’histoire et renforcer l’illusion de vraies cellules familiales soudées. C’est un des acteurs majeurs du cinéma coréen et familier du réalisateur, Song Kang Ho, qui incarne Ki-taek, le chef de la famille Kim et Cho Yeo Jeong, une actrice incomparable, qui joue Yeon-kyo, la mère de la famille Park. Avec des interprètes de cette trempe, Parasite est d’une efficacité dramatique redoutable, apte à sidérer tout spectateur, fasciné par une histoire qui mêle volontiers les genres et déjoue toute prédiction. Une Palme d’or bien méritée…

 

UHD Parasite

Commentaire technique

Image : copie UHD, définition extrêmement poussée en 4K natif (tournage avec Arri Alexa 65, Master Format 4K) avec un piqué au scalpel sur les détails et une restitution des textures impressionnante mais sans aspect numérique appuyé, la gestion des contrastes est excellente, l’image lumineuse, l’étalonnage naturaliste, la colorimétrie en HDR bénéficie d’un palette riche aux teintes réalistes et aux tons très nuancés dont on appréciera l’exactitude selon les plans (intérieurs, jardin, rue)

Son : mixage coréen Dolby Atmos, excellente clarté des nombreux dialogues centrés et bien équilibrés, superbe dynamique qui profite à la musique de Jeong Jae Il, la spatialisation est ample et très immersive sur les scènes d’action avec une restitution spectaculaire des éléments naturels (vent, pluie) largement répartis sur tous les surrounds, y compris de hauteur, secondés par un usage ponctuel mais toujours efficace des LFE ; la VF n’est disponible qu’en 5.1 avec, comme souvent, un mixage des voix plus détaché des ambiances et la difficulté pour les acteurs de doublage (cf. bonus), malgré leur implication, de rivaliser avec les sonorités singulières de la VO

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rouge(5/5)
Mixages sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue(5/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile grise(3,5/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt6751668/

 

Édition Collector UHD/Blu-ray/DVD, Blu-ray et DVD disponibles sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Comments est propulsé par CComment

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework