Le Champion : la boxe comme exutoire pour un ambitieux (en Blu-ray et DVD)

Blu ray Le Champion 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)

Synopsis

Venu avec son frère à Los Angeles pour s'occuper d'un restaurant, Midge Kelly rencontre Tommy Haley, un manager qui va lui apprendre l'art de la boxe. Prêt à tout pour réussir, dénué de scrupules, Midge va devenir un champion. Mais le prix à payer sera très élevé.

• Titre original : Champion
• Support testé : Blu-ray
• Genre : drame
• Année : 1949
• Réalisation : Mark Robson
• Casting : Kirk Douglas, Marilyn Maxwell, Arthur Kennedy, Paul Stewart, Ruth Roman, Lola Albright, Luis Van Rooten, Harry Shannon
• Durée : 1 h 38 mn 49
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 1,37/1 Noir et blanc
• Sous-titrage : français
• Pistes sonores : DTS-HD MA 2.0 monophonique anglais, français
• Bonus : entretien avec Séverine Danflous, écrivain et critique de cinéma (23 mn 00)
• Éditeur : Rimini Éditions

Commentaire artistique

Premier grand film de Kirk Douglas, Le Champion a été un choix déterminant dans la carrière de l’acteur jusque-là cantonné à des rôles secondaires. Produit par Stanley Kramer, ce drame sur le milieu de la boxe bénéficia de nombreux talents artistiques : la qualité dramaturgique du blacklisté Carl Foreman qui écrivit le scénario à partir d’une histoire du journaliste sportif Ring Lardner, la puissance visuelle de la photographie de Franz Planer, sans compter la très belle partition de Dimitri Tiomkin. La mise en scène est assurée par Mark Robson, d’abord monteur en compagnie de Robert Wise, puis réalisateur à la RKO de petits films d’horreur (Bedlam, 1946) pour le compte de Val Lewton. Dans un genre différent, Le Champion, allait lui permettre de prouver son aptitude à diriger un film noir sachant dépasser la simple observation du cadre sportif. En concurrence avec d’autres grands films sur le sujet (Sang et Or, 1947, de Robert Rossen ou Nous avons gagné ce soir de Robert Wise, 1949), ce drame possède une approche radicalement différente : le portrait de Michael « Midge » Kelly, incarné par Kirk Douglas, est celui d’un ambitieux capable de s’accommoder des turpitudes du milieu pour mieux arriver à ses fins et surmonter ses infortunes. Brillante étude de caractère, Le Champion analyse les effets néfastes d’une réussite contrariée, sans doute prédisposée par la psychologie du personnage : son frère Connie, subtilement interprété par Arthur Kennedy, prendra un tout autre chemin. L’attitude du boxeur vis-à-vis des femmes qu’il côtoie est d’ailleurs édifiante, délaissant sans regret l’amour d’un soir, la brune Emma (Ruth Roman), douce et aimante, pour se confronter à deux blondes « fatales », Connie (Marilyn Maxwell) et Palmer (Lola Albright). Kirk Douglas livre une prestation remarquable en composant ce boxeur fascinant, relativement peu empathique, au cœur du milieu de la boxe ressenti comme terrifiant, servi par une esthétique efficace et un montage nerveux (Oscar) sans fioriture. Même si les spécialistes ont pu critiquer l’authenticité des combats de boxe, la sécheresse de la mise en scène réaliste et la violence des coups suscitent une émotion palpable. La superbe photo en noir et blanc, les éclairages crus, l’excellence de l’interprétation et l’ambiance film noir qui baignent Le Champion démarquent brillamment ce film des innombrables sujets similaires en s’écartant, par sa construction en flash-back, du schéma narratif convenu de l’ascension à la chute du boxeur. Belle réussite dans le genre film noir, moins convaincant dans le genre film de boxe, Le Champion est à réserver aux amateurs de drames photogéniques complexes et de personnages équivoques plus qu’aux férus de rings. Kirk Douglas, à l’orée de sa brillante carrière, était l’acteur idéal, conjuguant son physique approprié au naturalisme de son personnage, entre fragilité, arrogance et opiniâtreté. Sur la quête du pouvoir et de la reconnaissance, Le Champion propose un magnifique portrait de boxeur dont la conclusion abrupte à des accents de tragédie antique. Pathétique.

 

Blu ray Le Champion

Commentaire technique

Image : copie HD, très bonne définition surtout sur les gros plan, néanmoins variable selon les plans, grain argentique homogène (tournage en 35 mm), image propre, magnifique contraste, parfois un peu excessif, donnant des niveaux de noirs remarquables, échelle des gris étagée

Son : mixage anglais 2.0 monophonique, pas de distorsion, dynamique, spectre un peu limité mais excellent équilibre entre les dialogues d’une grande clarté, les ambiances (combats de boxe) et la musique de Dimitri Tiomkin ; VF 2.0 monophonique ancienne, peu naturelle, niveau des voix trop dominant

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
Mixages sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile grise(3,5/5)
Bonus : etoile rougeetoile demi rougeetoile griseetoile griseetoile grise(1,5/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt0041239/

 

Blu-ray et DVD disponibles sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework