Spéciale Première : la presse à scandale malmenée par Billy Wilder (en Blu-ray et DVD)

Blu ray Speciale Premiere 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rougeetoile grise(3,5/5)

Synopsis

Chicago, années 30. Alors qu'un homme doit être exécuté pour le meurtre d'un policier, Walter Burns, rédacteur en chef du Chicago Examiner, apprend que son journaliste vedette Hildy Johnson démissionne pour se marier. Burns va utiliser tous les moyens faire pour convaincre son journaliste vedette de couvrir l'affaire, d'autant que le criminel parvient à s'évader.

• Titre original : Front Page
• Support testé : Blu-ray
• Genre : comédie dramatique
• Année : 1974
• Réalisation : Billy Wilder
• Casting : Jack Lemmon, Walter Matthau, Vincent Gardenia, Susan Sarandon, Allen Garfield, Charles Durning, Austin Pendleton, Carol Burnett
• Durée : 1 h 44 mn 39
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 2,35/1
• Sous-titrage : français
• Pistes sonores : DTS-HD MA 2.0 monophonique anglais, français
• Bonus : interview audio de Walter Matthau enregistrée au National Film Theatre le 21 août 1988 (exclusivité Blu-ray, 61 mn 50) - interview audio de Jack Lemmon au National Film Theatre (49 mn 55) - conversation entre les journalistes Mathieu Macheret et Frédéric Mercier (33 mn 41) - film annonce (2 mn 30) - « Du rififi dans le rétro », un livret de 20 pages par Marc Toullec
• Éditeur : Rimini Editions

Commentaire artistique

Aucun film de Billy Wilder ne peut laisser indifférent, mais revoir Spéciale Première juste après avoir chroniqué La Dame du vendredi d’Howard Hawks, un modèle de Screwball Comedy, atténue considérablement le charme indéniable que suscite d’ordinaire ses long métrages. Les deux films sont tirés de la même pièce de théâtre, « The Front Page » (1928) de Ben Hecht et Charles MacArthur, souvent jouée à Broadway, et qui a fascinée le cinéma (films de 1931, 1940, 1974, 1988) et la télévision (1945, 1948, 1970, plus une série en 1949-1950). Le choix d’une nouvelle version pour le 7e Art n’est d’ailleurs pas à l’initiative de Billy Wilder : c’est une idée des producteurs Jennings Lang et Paul Monash qui tombait à point nommé. En effet, le cinéaste souhaite réaliser un long métrage débarrassé des contraintes de la production et qui, de surcroît, désirait se faire plaisir en décrivant le journalisme de sa jeunesse dans les années 20. Selon son habitude, il coécrit avec son compère I.A.L Diamond le scénario et les dialogues et profite de la fin de la censure pour charger son film d’allusions clairement sexuelles, le désengager du huis clos de la scène théâtrale et inventer de nouveaux personnages, un psychiatre porté sur le sexe (joué par Martin Gabel) et un jeune journaliste Ruddy (Jon Korkes) séduit par Roy, un collègue gay plus âgé (David Wayne). Dans la version « wilderienne », les choses sont enfin dites clairement et l’intrigue est nommément située à Chicago. Spéciale Première réunit encore une fois les acteurs familiers du cinéaste qui confie à Walter Mathau le rôle du machiavélique rédacteur en chef Walter Burns et à Jack Lemmon celui du reporter Hildy Johnson : un duo explosif idéal qui n’aura aucune peine à débiter les salves de répliques à la limite du frénétique, même si, dans le genre, la prestation de Cary Grant et Rosalind Russell, dans le film d’Howard Hawks, reste inégalée. En revanche la vacherie et la causticité des dialogues « sans contrainte » de Spéciale Première surpassent sans peine le film de 1940 soumis au code Hays. Particulièrement tatillon (il travaillait chronomètre en main) mais avec sa maestria coutumière, le cinéaste dirige ses acteurs avec une rigueur exemplaire. Conjugué au talent de ses comédiens, son art de la mise en scène contribue à l’énergie déployée par ce film qui ne connait aucun instant de répit. Dominés par l’interprétation fascinante du duo central, les autres acteurs peinent à exister : Susan Sarandon, alors toute jeune actrice, reste assez effacée, Carole Burnett reine du talk-show est plutôt déstabilisée par un rôle qu’elle détestera et Vincent Gardena reste constamment sur le qui-vive pour incarner un inénarrable flic fasciste. Au final Spéciale Première est une version de la pièce très enlevée - certes moins furieusement Screwabll Comedy que chez Howard Hawks - qui ne manque pas de charme et qui s’inscrit dans le style personnel, toujours incisif, de son réalisateur. Demi-succès à sa sortie, le film sera renié par Billy Wilder qui jura ne plus jamais faire de remake. Pourtant sa transposition inventive, sublimée par ses comédiens, est loin d’être convenue : son évocation sans concession d’une presse avide de sensationnalisme, quoi qu’il en coûte, aux relations troubles avec la politique reste toujours d’actualité. Une fois encore, avec Billy Wilder, on rit beaucoup mais on rit jaune. Un film « mineur » à redécouvrir dans sa copie nouvellement restaurée.

 

Blu ray Speciale Premiere

Commentaire technique

Image : copie HD, nouveau Master HD, excellente définition, grain argentique modéré (tournage en 35 mm), étalonnage naturaliste, colorimétrie pimpante à tendance chaude avec des tons naturels et réalistes, image propre, compression sans faille

Son : mixage anglais 2.0 monophonique, dialogues clairs et équilibrés, excellente dynamique parfois un peu appuyée, pas de distorsion ; VF 2.0 monophonique claire mais peu naturelle et ne pouvant rivaliser avec la diction syncopée de la VO

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
Mixages sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt0071524/

 

Blu-ray et DVD disponibles sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Comments est propulsé par CComment

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework